// À l’affiche

Les Sorcières de Salem, d’Arthur Miller, mise en scène et version scénique d’Emmanuel Demarcy-Mota, Théâtre de la Ville-Espace Cardin

Les Sorcières de Salem, d’Arthur Miller, mise en scène et version scénique d'Emmanuel Demarcy-Mota, Théâtre de la Ville-Espace Cardin
  © Jean-Louis Fernandez   ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Les Sorcières de Salem a été jouée pour la première fois à Broadway en 1953. Arthur Miller reçut une Antoinette Perry Award pour cette pièce où la fin du 17e siècle fait rebondir les spectateurs médusés en plein milieu de la lutte contre le Maccarthysme. Miller reprend toutes les ficelles de cette histoire terrible,... 

Je m’appelle Ismaël, texte et mise en scène de Lazare au T2G – Théâtre de Gennevilliers

Je m’appelle Ismaël, texte et mise en scène de Lazare au T2G - Théâtre de Gennevilliers
  © Jean-Louis Fernandez   ƒƒ article de Nicolas Thevenot Présenté comme un projet hors-norme, parce qu’il embrasse l’art cinématographique, la musique et le théâtre, Je m’appelle Ismaël l’est aussi par l’énergie combative qu’il déploie pendant presque trois heures. Telle une mer déchaînée, cette fable donne libre cours à sa furie surréaliste, à ses embardées de... 

Into the Woods, musique et chansons de Stephen Sondheim, livret James Lapine, mise en scène Olivier Bénézech, au Théâtre de la Croix-Rousse

Into the Woods, musique et chansons de Stephen Sondheim, livret James Lapine, mise en scène Olivier Bénézech, au Théâtre de la Croix-Rousse
© Frédéric Iovino   ƒƒ article de Victoria Fourel      C’est l’histoire du Petit Chaperon Rouge. Et de Raiponce. Et d’une sorcière, d’un loup, d’un boulanger. Et aussi de Cendrillon. C’est l’histoire de tous les héros qui peuplent les imaginaires et les cultures, dans un musical moderne et décalé. Musicalement, l’œuvre de Sondheim parvient dès le départ à garder l’équilibre... 

Lettres jamais écrites, textes de Pauline Bureau, Véronique Côté, Marc-Antoine Cyr, Marie Desplechin, Emmanuelle Destremau, Delphine de Vigan, Laurance Henry, Annick Lefebvre, Sylvain Levey, Fabrice Melquiot, Anne-Marie Olivier, Estelle Savasta, Karin Serres, Luc Tartar, Catherine Verlaguet, mise en scène d’Estelle Savasta, Compagnie Hippolyte a mal au cœur, au Théâtre de Chaillot

Lettres jamais écrites, textes de Pauline Bureau, Véronique Côté, Marc-Antoine Cyr, Marie Desplechin, Emmanuelle Destremau, Delphine de Vigan, Laurance Henry, Annick Lefebvre, Sylvain Levey, Fabrice Melquiot, Anne-Marie Olivier, Estelle Savasta, Karin Serres, Luc Tartar, Catherine Verlaguet, mise en scène d’Estelle Savasta, Compagnie Hippolyte a mal au cœur, au Théâtre de Chaillot
    © Danica Bijeljac    ƒƒƒ article de Isabelle Blanchard La pièce est issue d’un travail de la metteure en scène, Estelle Savasta, de la Compagnie Hippolyte a mal au cœur, et d’une classe de seconde d’un lycée de Cavaillon. En 2015 et pendant un an, ils ont au travers d’un atelier écrit des lettres. Des lettres à une personne, à soi-même, à une idée, à un futur.... 

Le Pays lointain, de Jean-Luc Lagarce, mise en scène de Clément Hervieu-Léger, à l’Odéon-Théâtre de l’Europe

Le Pays lointain, de Jean-Luc Lagarce, mise en scène de Clément Hervieu-Léger, à l'Odéon-Théâtre de l'Europe
  © Jean-Louis Fernandez   ƒƒƒ article de Denis Sanglard C’est un protocole d’adieu, bouleversant, celui d’une génération flamboyante, vite cramée, fauchée par le sida, celle de Koltès, Guibert, Copi, Lagarce… Une génération homosexuelle qui s’inventait au jour le jour un présent pour oublier un passé qui ne lui appartenait pas, ou si peu, dans l’urgence... 

Pièce d’actualité n°12 : DU SALE ! conception, montage et mise en scène par Marion Siéfert au Théâtre de la Commune – Aubervilliers

Pièce d’actualité n°12 : DU SALE ! conception, montage et mise en scène par Marion Siéfert au Théâtre de la Commune – Aubervilliers
  © Matthieu Bareyre   ƒƒƒ article de Nicolas Thévenot Les Pièces d’actualités sont un peu la marque de fabrique du Théâtre de la Commune : passer commande à un artiste en lui posant la question : « la vie des gens ici, qu’est-ce qu’elle inspire à votre art ? » Réalisées dans une économie particulière, en porosité avec un territoire et sa population, incluant parfois... 

Que viennent les Barbares, mise en scène de Myriam Marzouki, à la MC93

Que viennent les Barbares, mise en scène de Myriam Marzouki, à la MC93
  © Christophe Raynaud de Lage   ƒƒ article de Toulouse Avec Que viennent les Barbares, Myriam Marzouki ouvre un débat qui transpire d’actualité et pose cette question qui peut tant déranger : « qu’est-ce qu’être français aujourd’hui ? » Il s’agit-là d’une pièce bien didactique et faite avec exemplarité. Une pièce qui sait prendre la bonne distance et la juste... 

Bérénice, de Jean Racine, mise en scène de Gaëtan Vassart, à La Manufacture des Œillets / Théâtre des Quartier d’Ivry

Bérénice, de Jean Racine, mise en scène de Gaëtan Vassart, à La Manufacture des Œillets / Théâtre des Quartier d’Ivry
  © Grégoire de Calignon   ƒ article de Denis Sanglard Pour l’amour de Valérie Dréville. Combien de metteurs en scène trébuchent sur Bérénice de Racine ? Tragédie du vide, du néant. Le roi est mort, vive le roi. Titus n’épousera pas Bérénice. On ne se soustrait pas à Rome. C’est acté dès l’ouverture. Tragédie du renoncement. Ou Racine met à nu et à vif la passion... 

Blow the Bloody Doors Off !, chorégraphie de Catherine Diverrès, Chaillot – Théâtre national de la Danse

Blow the Bloody Doors Off !, chorégraphie de Catherine Diverrès, Chaillot - Théâtre national de la Danse
  © Caroline Ablain   ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Du talent époustouflant absolument partout. Sur les côtés, au centre, ou caché dans les coulisses. Blow The Bloody Doors Off ou « Défonce ces putains de portes ! » est une suffocation mille fois positive, ô combien ! Et au tout début Blow The Bloody Doors Off est une réplique de Michael Caine dans L’or se barre, film... 

Bells & Spells, de Victoria Thierrée Chaplin, au Théâtre de l’Atelier

Bells & Spells, de Victoria Thierrée Chaplin, au Théâtre de l’Atelier
© Richard Haughton   ƒƒ article de Denis Sanglard Voilà de la belle ouvrage ! Un spectacle d’une grande poésie, de magie quelque peu désuète. Qu’importe et tant mieux si l’on devine les trucs et les astuces, c’est justement dans cette volonté de ne rien cacher, ou si peu, que réside aussi le charme de cette création délicate et surannée. Un côté artisanal assumé comme un... 

Victor ou les enfants au pouvoir, de Roger Vitrac, mise en scène de Christian Schiaretti, TNP Villeurbanne

Victor ou les enfants au pouvoir, de Roger Vitrac, mise en scène de Christian Schiaretti, TNP Villeurbanne
  © Michel Cavalca     ƒƒƒ article de Solveig Deschamps   Roger Vitrac (1899-1952), auteur foutraque ? Dadaïste, surréaliste exclu du groupe en 1926, poète et dramaturge, il écrit Victor et les enfants au pouvoir qui sera créé le 24 décembre 1928 à la Comédie des Champs-Élysées dans une mise en scène d’Antonin Artaud, son ami, avec lequel il a fondé le Théâtre Alfred... 

Pourama Pourama, texte et conception de Gurshad Shaheman, au Nouveau Théâtre de Montreuil / Festival Croiser les regards

Pourama Pourama, texte et conception de Gurshad Shaheman, au Nouveau Théâtre de Montreuil / Festival Croiser les regards
© Jeremy Meysen   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Pourama Pourama, titre énigmatique et clef de trois récits qui se répondent l’un l’autre. Objet hybride, entre théâtre, installation sonore et performance où le spectateur est le centre d’un dispositif, témoin et acteur tout à la fois d’un récit d’apprentissage et d’émancipation. Touch me, premier récit,... 

La Collection, de Harold Pinter, mise en scène de Ludovic Lagarde, Théâtre des Bouffes du Nord

La Collection, de Harold Pinter, mise en scène de Ludovic Lagarde, Théâtre des Bouffes du Nord
  © Gwendal Le Flem   ƒƒƒ article de Nicolas Brizault La Collection. Une des merveilles de Harold Pinter, écrite en 1961. Comme le dit Ludovic Lagarde, qui a mis en scène cette pièce, seule la cabine téléphonique a disparu. Le reste, suivant, expliquant, éclairant peut-être le titre même, La Collection, reste un mélange de froideur, de mensonge, de désir, d’humour, de violence... 

A Vif, de Kery James, mise en scène Jean-Pierre Baro, au Théâtre de la Croix-Rousse

A Vif, de Kery James, mise en scène Jean-Pierre Baro, au Théâtre de la Croix-Rousse
© C. Nathadread   ƒƒ article de Victoria Fourel Concours d’éloquence. Finale. Affrontement. Autour d’une question, deux candidats vont s’affronter, s’adonner à une joute verbale sans répit. « L’Etat est-il seul responsable de la situation des banlieues ? » Personne ne peut répondre à cette question par un joli « oui » ou un beau « non » tout net. Et pourtant ces candidats,...