// À l’affiche

Danse pour une actrice (Jolente De Keersmaeker), concept de Jérôme Bel, au Théâtre de la Bastille, Festival d’Automne à Paris

Danse pour une actrice (Jolente De Keersmaeker), concept de Jérôme Bel, au Théâtre de la Bastille, Festival d’Automne à Paris
    © Hermann Sorgeloos   ff article de Denis Sanglard Après Valérie Dréville, premier opus en 2020 de Danses pour une actrice, Jérôme Bel a demandé à Jolente De Keersmaeker de se plier à cet exercice particulier. Cofondatrice et actrice du tg STAN, compagnie bien connue pour faire imploser avec génie l’illusion théâtrale, Jolente De Keersmaeker, qui n’est pas danseuse,... 

Babylone, texte et interprétation de Maurici Macian-Colet, mise en scène Max Millet, au Théâtre Le Colombier à Bagnolet

Babylone, texte et interprétation de Maurici Macian-Colet, mise en scène Max Millet, au Théâtre Le Colombier à Bagnolet
      ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot   Dans la nuit noire, un homme en costume bleu, cravate sombre, campé sur un fauteuil de bureau. Il est grand, très grand, quand bien même ramassé sur son siège. Lorsqu’il se met à parler, son regard échappe, barré d’une ombre longiligne. Et ses doigts fins, et ses longues mains, tracent et découpent l’espace dans une procession de... 

Vêpres de la vierge bienheureuse, d’Antonio Tarentino, mise en scène de Jean-Yves Ruf, au Théâtre du Rond-Point

Vêpres de la vierge bienheureuse, d’Antonio Tarentino, mise en scène de Jean-Yves Ruf, au Théâtre du Rond-Point
  © Alban Van Wassenhove ƒƒ article de Denis Sanglard C’est un poème d’amour d’un père à son fils, un tombeau pour un défunt, travesti et prostitué suicidé, noyé dans les eaux du Lambro. Long monologue pour retisser les liens rompus, dire enfin ce qu’on n’osait se dire, partager un dernier instant d’intimité. Là, sur ce quai de gare, entre Milan et Turin, l’urne dans... 

Pueblo, texte et mise en scène de Ascanio Celestini, au Théâtre du Rond-Point

Pueblo, texte et mise en scène de Ascanio Celestini, au Théâtre du Rond-Point
  © Giovanni Cittadini Cesi   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Où l’on retrouve le petit monde d’Ascanio Celestini − fils spirituel et en ligne directe de Dario Fo et de Franca Rame − celui de ces invisibles, les petits, les obscurs et sans grade pour qui il imagine un destin et révèle leur dignité et leur humilité. Pueblo, c’est le narrateur, celui qui sans doute dans Laïka,... 

Love, texte et mise en scène d’Alexander Zeldin, La Commune, Centre dramatique national, Aubervilliers, Festival d’Automne à Paris, Odéon

Love, texte et mise en scène d'Alexander Zeldin, La Commune, Centre dramatique national, Aubervilliers, Festival d'Automne à Paris, Odéon
  © Wagner-Strauss   ƒƒƒ article de Nicolas Brizault   Une très bonne surprise. Love débute sur une immense scène presque nue, comme un large couloir sur lequel s’ouvrent trois chambres, face à un évier surchargé de vaisselle sale, deux grandes tables, des chaises un peu partout et, sur les côtés… du public, un peu mais tout de même. Dans le fond, une double porte dirige... 

Dystopia – Un poyo rojo #2, de Alfonso Barón, Hermes Gaido, Luciano Rosso, au Théâtre du Rond Point

Dystopia – Un poyo rojo #2, de Alfonso Barón, Hermes Gaido, Luciano Rosso, au Théâtre du Rond Point
  © Hermès Gaido   ƒƒ article de Hoël Le Corre Après 15 ans de succès avec leur géniale chorégraphie Un poyo rojo, Alfonso Baron et Luiano Rosso reviennent avec leur compère Hermes Gaido pour nous offrir un spectacle toujours aussi corporel et à l’esthétique bien marquée. On retrouve avec Dystopia les corps énergiques et les chorégraphies millimétrées propres à ces artistes... 

Chœur des amants, de Tiago Rodrigues, mis en scène par Tiago Rodrigues, Théâtre des Bouffes du Nord, Paris

Chœur des amants, de Tiago Rodrigues, mis en scène par Tiago Rodrigues, Théâtre des Bouffes du Nord, Paris
  ©  Filipe Ferreira   ƒƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Dans un format très court, Chœur des amants raconte une vie de couple dans le temps record de 45 minutes, dont le leitmotiv est pourtant qu’« On a le temps ». Et en effet, dans ce temps pourtant si ramassé, on a le temps de voir défiler la vie d’un couple à la fois ordinaire et extraordinaire, qui nous offre... 

La (Nouvelle) Ronde, de Johanny Bert, texte de Yann Verburgh d’après Arthur Schnitzler au Théâtre de la Croix-Rousse

La (Nouvelle) Ronde, de Johanny Bert, texte de Yann Verburgh d’après Arthur Schnitzler au Théâtre de la Croix-Rousse
© Christophe Raynaud de Lage   ƒƒƒ article de Victoria Fourel L’amour, l’amour, l’amour. À l’heure de la libération et aussi de la peur, des supposés phénomènes de mode, et des supposées fins du monde. Ce sont des marionnettes qui nous font traverser les corps et les rues dans une fresque urbaine et moderne. Il y a souvent quelque chose de troublant dans les premières minutes... 

Be Here Now, Benjamin Millepied, L.A. Dance Project, Théâtre de la Ville, Théâtre du Châtelet, Paris

Be Here Now, Benjamin Millepied, L.A. Dance Project, Théâtre de la Ville, Théâtre du Châtelet, Paris
© Thomas Amouroux   ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Benjamin Millepied présente avec L.A. Dance Project, qu’il a fondé en 2012, une création mondiale, Be Here Now, une série d’épisodes dont les titres gigantesques apparaissent sur les murs, grands panneaux aux lettres floues, travail surprenant, scénographie déroutante par la simplicité si efficace de Barbara Kruger. Ces titres... 

Blasons, chorégraphie de François Chaignaud / Doesdicon, chorégraphie de Tãnia Carvalho, Théâtre de la ville – Les Abbesses / Festival d’Automne à Paris

Blasons, chorégraphie de François Chaignaud / Doesdicon, chorégraphie de Tãnia Carvalho, Théâtre de la ville - Les Abbesses / Festival d’Automne à Paris
  © José Caldeira   ƒƒ article de Denis Sanglard Dançando com a differança est une compagnie de danse inclusive dirigée par Henrique Amoedo, réunissant artistes avec ou sans « différence » liée à la condition physique ou mentale. Prouvant par là-même que le handicap n’est en rien un obstacle dans le champ de la création contemporaine, lui offrant même d’autres perspectives... 

Madame Fraize, texte de Marc Fraize, mise en scène de Papy, au Théâtre du Rond-Point

Madame Fraize, texte de Marc Fraize, mise en scène de Papy, au Théâtre du Rond-Point
  © Giovanni Cittadini Cesi   f f f article de Denis Sanglard Madame Fraize, ce n’est pas du tagada-tsointsoin… Non, Madame Fraize chante, « pensia en mi » et sans doute se rêve-t-elle en héroïne d’Almodovar, mais dans sa robe verte et ses longs gants de caoutchouc rose on pencherait davantage pour Yvette Guilbert. Même visage pointu, même causticité et même étrangeté.... 

Catarina et la beauté de tuer des fascistes, texte et mise en scène de Tiago Rodrigues, au Théâtre des bouffes du nord, Festival d’Automne à Paris

Catarina et la beauté de tuer des fascistes, texte et mise en scène de Tiago Rodrigues, au Théâtre des bouffes du nord, Festival d’Automne à Paris
    © Catarina Filipe Ferreira   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Dans cette famille, il est une tradition à laquelle on ne déroge pas depuis 70 ans, depuis le régime de Salazar où l’aïeule commit la chose : tuer un fasciste. Aujourd’hui dans cette propriété campagnarde plantée de chêne-liège, au sud du Portugal, Catarina, l’une des plus jeunes de la famille, va tuer... 

La trilogie des identités, Orlando et Mikael, Wild Minds, mise en scène de Marcus Lindeen, au T2G, Festival d’Automne à Paris

La trilogie des identités, Orlando et Mikael, Wild Minds, mise en scène de Marcus Lindeen, au T2G, Festival d’Automne à Paris
  Orlando et Mikael © Maya Legos ƒƒƒ article de Denis Sanglard Nous n’avons vu que deux des créations sur les trois qui composent cette trilogie, Wild Minds et Orlando et Mikael. Marcus Lindeen, journaliste devenu metteur en scène ce qui ici a son importance, explore au plus ténu l’intime dans une mise en scène à l’os, dépouillé intelligemment de tout artifice. Un travail... 

Sarrazine de Julie Rossello Rochet, mise en scène de Lucie Rébéré, Théâtre de Belleville

Sarrazine de Julie Rossello Rochet, mise en scène de Lucie Rébéré, Théâtre de Belleville
  © Jean Louis Fernandez   ƒƒƒ Article de Sylvie Boursier Ses romans sont sa vie, sa vie un roman ; entrer en prison, faire le mur, y retourner, courir, danser, aimer, écrire, vivre vite et mourir jeune… à 29 ans d’une opération chirurgicale bâclée. L’astragale est cet os du pied qu’Albertine Sarrazin se fractura en s’évadant et le titre du récit de sa cavale, cette...