// Critiques

From In, de Xie Xin Dance Theater, Gymnase du Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Été

From In, de Xie Xin Dance Theater, Gymnase du Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Été
  © Huang Kaidi   ƒƒƒ Article de Nicolas Brizault Avec From in, sur la grande scène du lycée Jacques Decour, la chorégraphe Xie Xin et sa compagnie Xie Xin Dance Theater nous ont, comment dire, fait du mal. Oui, vraiment. Ce moment époustouflant s’arrête, prend fin, et c’est terriblement douloureux, en effet. La beauté s’efface devant un public debout, applaudissant à tout... 

L’Ouest loin, d’Olivier Debelhoir, Festival Paris l’Été

L'Ouest loin, d'Olivier Debelhoir, Festival Paris l'Été
  © Michèle Leproust     ƒƒƒ Article de Nicolas Brizault Une brute et de la légèreté, de l’assurance et de la perte, la vie, l’amour, des chansons comme ça, vaguement, en passant. De la simplicité, du talent et de la beauté, de la faiblesse. Un éclat, rapide et lent, de l’humour souvent et quoiqu’il en soit vivant, tremblant, dans tous les sens. Un homme... 

La Machine de Turing, de Benoît Solès, mise en scène de Tristan Petitgirard au Théâtre Michel

La Machine de Turing, de Benoît Solès, mise en scène de Tristan Petitgirard au Théâtre Michel
  © Émilie Brouchon     ƒƒƒ Article de Philippe Escalier « Vous faisiez quoi pendant la guerre ? » Que l’on ait pu poser, en 1952, cette question au génie des mathématiques, Alan Turing qui, en 1942, brisa Enigma, le code réputé inviolable de la marine allemande est proprement surréaliste. La réhabilitation d’un des héros du second conflit mondial, qui eut à souffrir... 

Since she, chorégraphie Dimitris Papaioannou, Tanztheater Wuppertal Pina Bausch, La Villette / Théâtre de la Ville Hors les Murs

Since she, chorégraphie Dimitris Papaioannou, Tanztheater Wuppertal Pina Bausch, La Villette / Théâtre de la Ville Hors les Murs
  © Julian Mommert     ƒƒƒ article de Denis Sanglard Dimitris Papaioannou et le Tanztheater de Wuppertal, le premier invité par le second, pour une création dont le titre, Since she, par son ambiguïté même (Depuis qu’elle / Puisqu’elle) exprime tout à la fois l’absence de Pina Bausch, le deuil impossible et nécessaire, son empreinte irréfragable, et la nécessité absolue... 

Géographie de l’Enfer, d’Alex Lorette, mise en scène Louis Bouquet, L’Essaïon Théâtre

Géographie de l'Enfer, d'Alex Lorette, mise en scène Louis Bouquet, L'Essaïon Théâtre
  ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Un soir n’importe où mais très loin de tout, un homme se perd en voiture et est recueilli par le tout jeune Franck. Cet homme au luxueux costume se retrouve dans une maison isolée de tout, où vit, en plus de Franck, JC, un grand gaillard monstrueux qui n’accepte pas la présence de ce type bien comme il faut, sentant le fric et l’aisance inhabituelle.... 

Huckleberry Finn, le musical d’après Mark Twain, mise en scène Hélène Cohen, Théâtre de la Huchette

Huckleberry Finn, le musical d’après Mark Twain, mise en scène Hélène Cohen, Théâtre de la Huchette
  © Philippe Escalier   ƒƒƒ Article de Philippe Escalier En adaptant l’un des plus grands romans de la littérature américaine, le Théâtre de la Huchette, entouré d’une équipe de choc, démontre une nouvelle fois sa capacité à nous surprendre et à nous éblouir. Huit ans après Les Aventures de Tom Sayer, Marc Twain publie ce qui sera le second pilier majeur de son œuvre,... 

Cherchez la Faute ! d’après la Divine origine / Dieu n’a pas créé l’homme de Mary Balmani, mise en scène de François Rancillac, La Manufacture, Festival d’Avignon

Cherchez la Faute ! d'après la Divine origine / Dieu n'a pas créé l'homme de Mary Balmani, mise en scène de François Rancillac, La Manufacture, Festival d'Avignon
 © Pascal Colrat et Mélina Faget   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Invités autour d’une table sur laquelle sont éparpillés diverses bibles, dictionnaires, livres d’exégèse, papiers et stylos, bouteilles d’eau, les spectateurs, une trentaine plus ou moins, sont conviés à une formidable dispute, une controverse animée sur la Genèse, dans la traduction quasi littérale... 

La Magie lente, de Denis Lachaud, mise en scène de Pierre Notte, à Artéphile, Festival d’Avignon

La Magie lente, de Denis Lachaud, mise en scène de Pierre Notte, à Artéphile, Festival d'Avignon
© DR ƒƒ article de Denis Sanglard « La psychanalyse est une magie lente », Sigmund Freud. Voilà pour éclairer le titre de cette création sensible et terrifiante. Comment à partir d’une erreur de diagnostic, un patient qualifié à tort de schizophrène, en réalité bi-polaire, cet individu remonte le cours de sa vie pour comprendre la douleur et le traumatisme qui le broie pour s’en... 

Swann s’inclina poliment, d’après Marcel Proust, mise en scène Nicolas Kerszenbaum, au 11 . Gilgamesh Belleville, Festival d’Avignon

Swann s’inclina poliment, d’après Marcel Proust, mise en scène Nicolas Kerszenbaum, au 11 . Gilgamesh Belleville, Festival d'Avignon
© Camille Morhange / Alex Nollet   ƒƒ article de Corinne François-Denève « Les Histoires d’amour finissent mal, en général »  Charles n’aimait pas Odette, mais Charles ne le savait pas. Au Théâtre de Belleville, Nicolas Kerszenbaum a fait le choix de transposer Un amour de Swann en 2017, et en chanson(s). La petite fable cruelle de Proust, qui observe l’aristocrate Charles... 

Vies de papier, écrit par Benoît Faivre, Kathleen Fortin, Pauline Jardel et Tommy Laszlo, et conçu par Benoît Faivre et Tommy Laszlo, au 11 . Gilgamesh Belleville, Festival d’Avignon

Vies de papier, écrit par Benoît Faivre, Kathleen Fortin, Pauline Jardel et Tommy Laszlo, et conçu par Benoît Faivre et Tommy Laszlo, au 11 . Gilgamesh Belleville, Festival d'Avignon
© La Bande Passante ƒƒƒ Article de Victoria Fourel Un beau jour bruxellois, les deux créateurs du spectacle tombent sur un album photos dans une brocante. Bel objet, très bien conservé, et surtout plein d’une vie. Un lien immédiat se crée avec l’album, avec Christa, la femme dont il retrace l’existence. S’engagent alors une course-poursuite, une enquête, un dialogue, un voyage. Sur... 

Bon voyage, Bob, texte, mise en scène et chorégraphie d’Alan Øyen, Tanztheater Wuppertal Pina Baush, au Théâtre de Chaillot-Théâtre de la Ville Hors les murs

Bon voyage, Bob, texte, mise en scène et chorégraphie d’Alan Øyen, Tanztheater Wuppertal Pina Baush,  au Théâtre de Chaillot-Théâtre de la Ville Hors les murs
  © Meyer Originals     ƒƒƒ article de Denis Sanglard Une création d’une infinie tristesse, d’une douce cruauté. Le temps ici est aboli, n’existe plus. La pendule est arrêtée. Une chorégraphie d’une grande mélancolie, toute entière habitée par la mort. Bon voyage, Bob… résonne comme un adieu. À Pina Bausch qui n’aurait sans doute pas renié ce dernier opus... 

Ruy Blas, de Victor Hugo, mise en scène d’Yves Beaunesne, Château de Grignan, Fêtes Nocturnes des Châteaux de la Drôme

Ruy Blas, de Victor Hugo, mise en scène d'Yves Beaunesne, Château de Grignan, Fêtes Nocturnes des Châteaux de la Drôme
  © Guy Delahaye     ƒƒƒ article de Denis Sanglard Devant la façade du château de Grignan l’heure est au drame espagnol. Ruy Blas de Victor Hugo, drame romantique mis en scène par Yves Beaunesne. Ruy Blas, ce « vers de terre amoureux d’une étoile », laquais épris de la reine d’Espagne, objet de la vengeance de l’infâme Don Salluste. Yves Beaunesne avec... 

Why?, texte et mise en scène de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, Théâtre des Bouffes du Nord

Why?, texte et mise en scène de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, Théâtre des Bouffes du Nord
    © Simon Annand     ƒƒƒ article de Denis Sanglard Why? Cette simple interrogation, Pourquoi ?, est le cœur de cette nouvelle création, plus épurée encore que les précédentes, de Peter Brook et de Marie-Hélène Estienne. Un jour, Dieu vit que les hommes s’ennuyaient et il inventa le théâtre. Ainsi commence ce spectacle, comme un conte qui très vite, par l’évocation... 

Andromaque, de Jean Racine, mise en scène de Michaël Denard, au Studio Marigny

Andromaque, de Jean Racine, mise en scène de Michaël Denard, au Studio Marigny
  © Philipe Escalier   ƒƒ Article de Philippe Escalier Andromaque est la première des pièces majeures de Racine (si tant est qu’il y en ait des mineures !) créée en 1667. L’immense tragédie a souvent été résumée par cette chaîne amoureuse contrariée : Oreste aime Hermione, qui aime Pyrrhus, qui aime Andromaque, qui aime Hector, qui est mort ! Comme toujours chez Racine, l’amour...