// Critiques

Le Syndrome de Cassandre, de Yann Frisch, au 104

Le Syndrome de Cassandre, de Yann Frisch, au 104
© Christophe Raynaud de Lage ƒƒƒ article de Denis Sanglard   C’est un clown mal embouché, irascible, susceptible. Nez, cheveux et barbes gris, engoncé dans un vaste manteau noir, il erre, tourne en rond, sur un plateau plongé dans l’ombre qu’un bouquet de fleurs peine à égayer. Il sait tout faire, jongler, chanter, improviser avec trois fois rien, des histoires sordides où broc... 

Youpi, c’est reparti !, de Caroline Roëlands, à La Nouvelle Eve

Youpi, c’est reparti !, de Caroline Roëlands, à La Nouvelle Eve
© Dominique Plaideau   ƒƒƒ Article de Nicolas Brizault   Youpi, c’est reparti ! Youpi, c’est reparti ! est une revue, comment dire, qui fait du bien. Durant trois lundis elle a soulevé, dans cette belle salle de la Nouvelle Eve, un véritable élan positif, même ce monsieur câlinant une poule nous emportant tout à fait ! Des numéros musicaux tels que « Paris t’es dégueulasse »,... 

En manque, mis en scène par Vincent Macaigne, à La Villette

En manque, mis en scène par Vincent Macaigne, à La Villette
© Mathilda Olmi ƒƒƒ article de Florent Mirandole Une atmosphère de fin de règne. C’est l’impression que donne très vite la nouvelle pièce de Vincent Macaigne. Juchée sur une grue élévatrice, madame Burini, à la tête d’une immense collection d’art, s’adresse aux spectateurs réunis devant les portes de la Grande Halle de la Villette comme à un public d’admirateurs venus l’acclamer... 

Oh Louis… we move from the ballroom to hell while have to tell ourselves stories at night so what we can sleep… ; de Robyn Orlin, au Théâtre de la Cité Universitaire / Théâtre de la Ville hors les murs

Oh Louis... we move from the ballroom to hell while have to tell ourselves stories at night so what we can sleep... ; de Robyn Orlin, au Théâtre de la Cité Universitaire / Théâtre de la Ville hors les murs
© Studio Habeas Corpus ƒƒƒ article de Denis Sanglard L’humour grinçant de Robyn Orlin fait encore une fois merveille dans cette nouvelle performance menée tambour battant par le danseur étoile Benjamin Pech. Oh Louis… soulève les paradoxes d’un roi protecteur des arts et des lettres, danseur, mais monarque absolu, colonisateur et initiateur du Code noir, relatif à l’administration... 

Hollywood Boulevard, mise en scène de Franck Berthier, à la Comédie de Picardie

Hollywood Boulevard, mise en scène de Franck Berthier, à la Comédie de Picardie
© Mathilde Daudet ƒ article de Denis Sanglard Hollywood Boulevard mise en scène de Franck Berthier se veut une interrogation sur le système hollywoodien, la fabrique d’une star au service d’une industrie tout à la fois usine à rêves, illusions et fantasmes, également machine à broyer ceux-là même qui la servent. Deux sources d’inspiration pour les comédiens – il... 

Bacchantes – Prélude pour une purge, de Marlene Monteiro Freitas, au Centre Pompidou / Festival d’Automne à Paris

Bacchantes - Prélude pour une purge, de Marlene Monteiro Freitas, au Centre Pompidou / Festival d’Automne à Paris
© Felipe Ferreira ƒƒƒ Article de Nicolas Brizault Comment écrire sur le travail de Marlene Monteiro Freitas Bacchantes – Prélude pour une purge ? C’est un peu ce que l’on se demande, très rapidement, une fois plongés dans cette fureur, ce bruit, ce chaos indescriptible, oui. Issu lointainement de la pièce d’Euripide, tout est multiple sur scène, tout explose. Les musiciens nous... 

Adishatz / Adieu de Jonathan Capdevielle au Théâtre du Rond-Point / Festival d’Automne à Paris

Adishatz / Adieu de Jonathan Capdevielle au Théâtre du Rond-Point / Festival d'Automne à Paris
© Alain Monot ƒƒƒ article de Denis Sanglard Autoportrait d’un acteur. On peut être dérouté par les plus de dix minutes qui ouvrent cette création, confession d’un enfant de la fin du vingtième siècle, où a capella Jonathan Capdevielle chante un medley, bande son des années 1980, et un peu plus, année de son adolescence provinciale. On y reconnait Madonna en fil rouge dont il était... 

Actrice, texte et mise en scène de Pascal Rambert, Théâtre des Bouffes du Nord

Actrice, texte et mise en scène de Pascal Rambert, Théâtre des Bouffes du Nord
 © Jean-Louis Fernandez (photo des répétitions) ƒƒ Article de Corinne François-Denève « C’est fragile, une actrice », disait Romy Schneider dans L’Important c’est d’aimer d’Andrzej Żuławski. L’actrice de Pascal Rambert est plus que fragile : elle agonise sur son lit durant toute la pièce, rejouant le dernier acte de La Dame aux camélias ou de La Traviata. A cette différence... 

La Tempête, de William Shakespeare, mise en scène de Robert Carsen, Comédie Française

La Tempête, de William Shakespeare, mise en scène de Robert Carsen, Comédie Française
© Vincent Pontet, coll. Comédie-Française ƒ Article de Corinne François-Denève « Avis de tempête sur la salle Richelieu », « tsunami au Français » : on pourrait donner dans la métaphore météorologique. En fait de tempête toutefois, Robert Carsen a choisi d’encadrer frileusement les éléments déchaînés. Son Shakespeare doit se ranger dans une boîte grise, certes énorme,... 

Crowd, conception et chorégraphie de Gisèle Vienne, au théâtre Nanterre-Amandiers

Crowd, conception et chorégraphie de Gisèle Vienne, au théâtre Nanterre-Amandiers
© Estelle Hanania ƒƒƒ article de Jean Hostache C’est un véritable chef-d’œuvre qui s’installe sur la scène de Nanterre-Amandiers. Avec Crowd, Gisèle Vienne signe une pièce tout à fait novatrice, radicale, faite de lenteur, d’épaisseur et de sursauts, qui fera date dans le paysage artistique contemporain. Un terrain vague, fait de terre battue, de cannettes, d’emballages et de... 

Maîtres anciens, de Thomas Bernhard, mise en scène d’Éric Didry, Théâtre de la Bastille / Festival d’Automne à Paris

Maîtres anciens, de Thomas Bernhard, mise en scène d’Éric Didry, Théâtre de la Bastille / Festival d’Automne à Paris
© Jean-Louis Fernandez ƒƒƒ article de Denis Sanglard Jubilatoire performance de Nicolas Bouchaud ! Dans Maîtres anciens de Thomas Bernhard toute la démesure de l’acteur éclate magistralement. Reger, vieux critique musical assis sur une banquette du musée de L’Histoire de l’Art de Vienne devant une toile de Tintoret, tous les deux jours depuis trente ans, attend son ami philosophe... 

Adieu Ferdinand ! (Clémence), écrit et mis en scène par Philippe Caubère, au Théâtre de l’Athénée

Adieu Ferdinand ! (Clémence), écrit et mis en scène par Philippe Caubère, au Théâtre de l’Athénée
  © Michèle Laurent ƒƒƒ Article de Victoria Fourel Deux contes composent cet épisode des aventures de Ferdinand, qui fait écho à l’autre partie actuellement jouée par Philippe Caubère à l’Athénée, Le Casino de Namur, sans pour autant en être une introduction ou une suite. Adieu au personnage, dernier spectacle dont Ferdinand est le héros, le comédien continue et termine son seul... 

Aimez-moi, de Pierre Palmade, mise en scène Benjamin Guillard, au Théâtre du Rond-Point

Aimez-moi, de Pierre Palmade, mise en scène Benjamin Guillard, au Théâtre du Rond-Point
© Eddy Brière ƒƒ Article de Victoria Fourel Aimez-moi, c’est une demande, une injonction, une confession ou une ouverture au public. C’est même une caricature, des artistes comme des hommes, qui veulent être aimés. Pierre Palmade est entier dans ce spectacle, prêt aujourd’hui à se dévoiler tant qu’à faire rire. Avant toute chose, on note comme le comédien et le metteur en scène... 

Adieu Ferdinand (Le Casino de Namur), écrit et mis en scène par Philippe Caubère au Théâtre de l’Athénée

Adieu Ferdinand (Le Casino de Namur), écrit et mis en scène par Philippe Caubère au Théâtre de l’Athénée
© Michèle Laurent ƒ Article de Victoria Fourel Des dizaines d’heures de spectacles, autant de personnages, un théâtre aussi autobiographique qu’absurde, Philippe Caubère trace un parcours atypique  depuis toujours, entre troupe et seul en scène, cinéma et théâtre, et le retrace une fois de plus dans cet Adieu Ferdinand. Dire au revoir à Ferdinand, c’est, comme le dit l’acteur lui-même,...