// Festivals

Retour à Ithaque, de Rachid Akbal, au Théâtre du Train bleu – La Respélid, Jardins de l’ancien Carmel, Avignon Off

Retour à Ithaque, de Rachid Akbal, au Théâtre du Train bleu – La Respélid, Jardins de l’ancien Carmel, Avignon Off
© Xavier Cantat   ƒƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Le spectacle vivant offre des moments de grâce. Ils sont aussi rares que magiques, à Avignon comme ailleurs. Retour à Ithaque est de ceux-là. Le talent de conteur de Rachid Akbal aurait suffi. La conception de son adaptation de ce passage de l’Odyssée d’Homère, où Ulysse revient à Ithaque, complète l’excellence de... 

Reclaim, écriture et mise en scène de Patrick Masset, à La Manufacture – Château de Saint-Chamand, Festival Avignon Off

Reclaim, écriture et mise en scène de Patrick Masset, à La Manufacture - Château de Saint-Chamand, Festival Avignon Off
  © Christophe Raynaud de Lage   ƒƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Reclaim est une expérience sensorielle et humaine. Après s’être installé sur des bancs de bois disposés comme dans un chapiteau, le public, venu en bus depuis la Manufacture d’Avignon au Château de Saint-Chamand, ne sait pas trop à quoi s’attendre, conscient seulement d’avoir eu la curiosité... 

La saga de Molière, écriture et mise en scène de Johana Giacardi, au Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Eté.

La saga de Molière, écriture et mise en scène de Johana Giacardi, au Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Eté.
  © Camille Lemonnier fff article de Denis Sanglard Molière, sa vie, son œuvre racontées par les Estivants c’est un grand bonheur qui ne se refuse pas. C’est du théâtre de foire, de tréteaux, bricolé avec trois fois rien, bouts de ficelles et de chandelles, ce qui est beaucoup, ce qui est bien. Elles sont cinq sur ce plateau minuscule, le plus souvent à coté, parfois dans le public,... 

Hot Dog, par le Galactik Ensemble, au Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Eté

Hot Dog, par le Galactik Ensemble, au Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Eté
  © DR f article de Denis sanglard Sautons, sautons, sinon nous sommes perdus… Osons parodier Feue Pina Bausch mais c’est ce que l’on se dit devant ces trois énergumènes qui sur un plateau, un matelas gonflable, ne cessent de sautiller, rebondir et faire de sacrées galipettes acrobatiques, ne manquant pas de ressort pour exprimer rien moins que l’art de la guerre, art étant un peu... 

Festival Renaissances 2024, Bar-le-Duc du 5 au 7 juillet 2024

Festival Renaissances 2024, Bar-le-Duc du 5 au 7 juillet 2024
  Boum d’Ussé Inné © CFD   ƒƒƒ article de Corinne François-Denève On vous a beaucoup parlé de l’emprise, mais connaissez-vous la « déprise » ? La déprise, c’est le déclin, la désertification, la mort à terme d’un territoire que l’on abandonne. Nul doute que la Meuse, et Bar-le-Duc, sa préfecture, soient victimes de la déprise : les entreprises sont parties,... 

Entrée des artistes, texte et mise en scène d’Ahmed Madani, au Théâtre des Halles, Festival Off d’Avignon

Entrée des artistes, texte et mise en scène d’Ahmed Madani, au Théâtre des Halles, Festival Off d'Avignon
  © Anne Laure Lechat ƒƒƒ article de Sylvie Boursier La timidité des uns, l’aplomb des autres, les pudeurs et la liberté qui s’affranchit des convenances, Ahmed Madani compose un chœur d’une grâce infinie, sept jeunes comédiens issus de l’École des Teinturiers en Suisse. On ne devient pas comédien pour ressembler à Isabelle Adjani ou Gérard Depardieu, pourquoi embrasser une... 

Cantique des cantiques, naissance du désir…, adaptation et mise en scène de Serge Sarkissian, Festival « Sacrée parole, paroles sacrées », Théâtre de la Luna, Chapelle Sainte Croix des Pénitents Gris, Avignon

Cantique des cantiques, naissance du désir..., adaptation et mise en scène de Serge Sarkissian, Festival « Sacrée parole, paroles sacrées »,  Théâtre de la Luna, Chapelle Sainte Croix des Pénitents Gris, Avignon
  © Sylvie Maestro   ƒƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia  Il suffit d’un texte et d’un comédien ou une comédienne pour faire une expérience unique de spectateur. Avec le Cantique des cantiques, naissance du désir… joué par Céline Samie dans l’écrin de la Chapelle Sainte Croix des Pénitents Gris, lieu d’un miracle au XVème siècle, rarement ouvert au public,... 

Lieux Communs, texte et mise en scène de Baptiste Amann à L’Autre Scène du Grand Avignon-Vedène, Avignon, Festival IN

Lieux Communs, texte et mise en scène de Baptiste Amann à L’Autre Scène du Grand Avignon-Vedène, Avignon, Festival IN
  © Christophe Raynaud de Lage   ƒ article de Sylvie Boursier Un domino tombe et entraîne la chute de dizaines d’autres jusqu’à la catastrophe finale ou la rédemption. Le meurtre d’une jeune fille dont l’assassin présumé, un jeune noir, clame son innocence et, en prison, se découvre une vocation de poète, déclenche une cascade d’évènements. Une jeune metteuse en... 

Juana Ficción, de La Ribot et Asier Puga, Cloître des Célestins, Avignon In

Juana Ficción, de La Ribot et Asier Puga, Cloître des Célestins, Avignon In
  © Christophe Raynaud de Lage  ƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia  On se dit en sortant place des Corps-Saints, qu’il aurait fallu que la chorégraphe et performeuse espagnole La Ribot ou les commanditaires de sa première création à Avignon aient le courage d’assumer un spectacle se résumant à la dernière scène. Un seul Acte d’une vingtaine de minutes : la disparition... 

R.OSA, concept, chorégraphie et direction de Sylvia Gribaudi, au Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Eté

R.OSA, concept, chorégraphie et direction de Sylvia Gribaudi, au Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Eté
© Eleonora Radano   fff article de Denis Sanglard  R.OSA bonheur ! R.OSA, performance décapante de la chorégraphe italienne Sylvia Gribaudi où la performeuse Claudia Marsicano se joue crânement du regard porté sur son corps obèse, un corps en majesté, dont elle fait un formidable outil dramaturgique et chorégraphique, un manifeste bienvenu contre les stéréotypes qui obligent. Et c’est... 

Caligula d’Albert Camus, mise en scène d’Ivan Uryvskyi, Théâtre dramatique national Ivan Franko de KIEV, Manufacture Avignon – La Patinoire, Festival d’Avignon off

Caligula d’Albert Camus, mise en scène d’Ivan Uryvskyi, Théâtre dramatique national Ivan Franko de KIEV, Manufacture Avignon - La Patinoire, Festival d'Avignon off
    © Julia weber ƒƒƒ article de Sylvie Boursier « On meurt parce qu’on est coupable. On est coupable parce qu’on est sujet de Caligula. Or, tout le monde est sujet de Caligula. Donc, tout le monde est coupable. D’où il ressort que tout le monde meurt. C’est une question de temps et de patience ». Le héros de Camus, loin d’être fou, raisonnait parfaitement, mais à vide. Rien... 

Zoé, de Julie Timmerman, mise en scène de Julie Timmerman, La Factory, Théâtre de l’Oulle, Avignon Off

Zoé, de Julie Timmerman, mise en scène de Julie Timmerman, La Factory, Théâtre de l’Oulle, Avignon Off
  © Pascal Gely / Hans Lucas ƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia  Après ses pièces politiques enthousiasmantes (Un démocrate et Bananas and Kings), l’autrice, metteuse en scène et comédienne Julie Timmerman fait une incursion avec Zoé dans le monde de l’intime et de l’histoire personnelle. Créé au Théâtre de Belleville à Paris cet hiver, Zoé arrive au Théâtre de... 

Les Raisins de la colère, de John Steinbeck, adaptation et mise en scène de Hugo Roux, au Théâtre 11, Festival d’Avignon OFF

Les Raisins de la colère, de John Steinbeck, adaptation et mise en scène de Hugo Roux, au Théâtre 11, Festival d’Avignon OFF
  © Christophe Raynaud de Lage   ƒƒƒ article de Sylvie Boursier On se croirait dans La route, ce roman post apocalyptique de Cormac McCarthy et qui suit la fuite d’un père et de son fils dans la crasse et la poussière, sous la menace permanente des survivants, vivre avant tout, pour rejoindre le sud et un avenir. Sur le plateau des Raisins de la colère, le ciel bas et lourd pèse... 

Cheb, chorégraphie de Filipe Lourenço, au Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Eté

Cheb, chorégraphie de Filipe Lourenço, au Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Eté
  © Mariano Barientos  fff article de Denis Sanglard Cheb, chorégraphie de Filipe Lourenço ouvrait sur le grand plateau le Festival Paris l’été. Deux danseurs et deux musiciens en accordailles pour une remarquable et puissante création hybride, métissée, un dialogue pertinent, étincelant entre création sonore pointue, techno-pop, électro percussive matinée de musique du Maghreb...