// Evènements

La vie est un rêve, de Pedro Calderón de la Barca, mise en scène de Jean-Yves Ruf et Suzy Storck de Magali Mougel, mise en scène de Simon Delétang, Retour sur l’été au Théâtre du Peuple, Bussang 

La vie est un rêve, de Pedro Calderón de la Barca, mise en scène de Jean-Yves Ruf et Suzy Storck de Magali Mougel, mise en scène de Simon Delétang, Retour sur l’été au Théâtre du Peuple, Bussang 
    La vie est un rêve © Jean Louis Fernandez   ƒƒƒ article de Corinne François-Denève Au creux du lieu imaginé par Maurice Pottecher, les journées se déroulent selon un rituel immuable : « grande » pièce jouée à 15 heures, avec la très attendue ouverture du fond de scène, vers la fin ; et « petite » pièce à 20 h, sans le cérémonial du plateau ouvert. Sous... 

D’après une Histoire Vraie, chorégraphie de Christian Rizzo, Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Été

D’après une Histoire Vraie, chorégraphie de Christian Rizzo, Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Été
  © Marc Domage   ƒƒ article de Denis Sanglard Ce n’est pas une nouvelle création mais une reprise de l’une des plus emblématiques de Christian Rizzo. « D’après une histoire vraie », création en 2013 au Festival d’Avignon, où le chorégraphe s’inspire d’une danse traditionnelle turque, masculine, découverte à Istanbul. C’est ce même trouble qui traverse la scène... 

Véro 1ère, reine d’Angleterre, texte de Gabor Rassov, mise en scène de Philippe Nicole, Compagnie 26 000 couverts, Centre Culturel Irlandais / Festival Paris l’Été

Véro 1ère, reine d’Angleterre, texte de Gabor Rassov, mise en scène de Philippe Nicole, Compagnie 26 000 couverts, Centre Culturel Irlandais / Festival Paris l’Été
© Christophe Raynaud de Lage   ƒƒƒ article de Denis Sanglard La reine est morte, vive la reine. La vie de Véronique c’est un terrible mélodrame à vous tirer des larmes, à faire pleurer le public… de rire. Où le destin fabuleux et tragique de Véronique qui rêvait d’être gérante d’un Franprix et finit reine d’Angleterre, passant d’une chambre de bonne sordide au palais de... 

Le Secret de Sherlock Holmes, comédie policière de Christophe Guillon et Christian Chevalier, mise en scène de Christophe Guillon, au Théâtre Notre-Dame, Festival d’Avignon 2019

Le Secret de Sherlock Holmes, comédie policière de Christophe Guillon et Christian Chevalier, mise en scène de Christophe Guillon, au Théâtre Notre-Dame, Festival d’Avignon 2019
© Arthur Silbe   ƒƒƒ Article de Philippe Escalier Le festival d’Avignon fourmille de possibilités. Finir une journée de spectacles par une comédie enlevée, désopilante et bien écrite est un plaisir qui ne se refuse pas. Le Secret de Sherlock Holmes au Théâtre Notre-Dame à 22 h 15 est donc un passage obligé qui en ravira plus d’un ! Mis à part Hercule Poirot, personne ne peut... 

L’Amour vainqueur, texte, mise en scène et musique d’Olivier Py, Gymnase du lycée Mistral, Festival Avignon 2019

L'Amour vainqueur, texte, mise en scène et musique d’Olivier Py, Gymnase du lycée Mistral, Festival Avignon 2019
  © Christophe Raynaud de Lage   ƒƒƒ Article de Philippe Escalier Mélangeant allègrement tous les codes, musical hall, opérette, théâtre, construit aussi bien pour un public jeune que pour les adultes les plus exigeants, L’Amour vainqueur est l’un des moments les plus euphorisants du 73e festival d’Avignon. « Vous appartenez à l’État » a dit un jour, pour clore toute... 

Roi du silence, de et par Geoffrey Rouge-Carrassat, au Théâtre des Barriques, Avignon OFF 2019

Roi du silence, de et par Geoffrey Rouge-Carrassat, au Théâtre des Barriques, Avignon OFF 2019
  © Emmanuel Besnault   ƒƒ Article de Philippe Escalier La découverte de ce texte, magistralement joué au Théâtre des Barriques par son auteur, Geoffrey Rouge-Carrassat, est un formidable choc ! Du théâtre à l’état pur ! L’heure est grave. Avant de disperser les cendres de sa mère, un jeune homme s’adresse à elle, pour dire enfin sa vérité. Qui il est et qui il aime. En... 

From In, de Xie Xin Dance Theater, Gymnase du Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Été

From In, de Xie Xin Dance Theater, Gymnase du Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Été
  © Huang Kaidi   ƒƒƒ Article de Nicolas Brizault Avec From in, sur la grande scène du lycée Jacques Decour, la chorégraphe Xie Xin et sa compagnie Xie Xin Dance Theater nous ont, comment dire, fait du mal. Oui, vraiment. Ce moment époustouflant s’arrête, prend fin, et c’est terriblement douloureux, en effet. La beauté s’efface devant un public debout, applaudissant à tout... 

L’Ouest loin, d’Olivier Debelhoir, Festival Paris l’Été

L'Ouest loin, d'Olivier Debelhoir, Festival Paris l'Été
  © Michèle Leproust     ƒƒƒ Article de Nicolas Brizault Une brute et de la légèreté, de l’assurance et de la perte, la vie, l’amour, des chansons comme ça, vaguement, en passant. De la simplicité, du talent et de la beauté, de la faiblesse. Un éclat, rapide et lent, de l’humour souvent et quoiqu’il en soit vivant, tremblant, dans tous les sens. Un homme... 

Cherchez la Faute ! d’après la Divine origine / Dieu n’a pas créé l’homme de Mary Balmani, mise en scène de François Rancillac, La Manufacture, Festival d’Avignon

Cherchez la Faute ! d'après la Divine origine / Dieu n'a pas créé l'homme de Mary Balmani, mise en scène de François Rancillac, La Manufacture, Festival d'Avignon
 © Pascal Colrat et Mélina Faget   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Invités autour d’une table sur laquelle sont éparpillés diverses bibles, dictionnaires, livres d’exégèse, papiers et stylos, bouteilles d’eau, les spectateurs, une trentaine plus ou moins, sont conviés à une formidable dispute, une controverse animée sur la Genèse, dans la traduction quasi littérale... 

La Magie lente, de Denis Lachaud, mise en scène de Pierre Notte, à Artéphile, Festival d’Avignon

La Magie lente, de Denis Lachaud, mise en scène de Pierre Notte, à Artéphile, Festival d'Avignon
© DR ƒƒ article de Denis Sanglard « La psychanalyse est une magie lente », Sigmund Freud. Voilà pour éclairer le titre de cette création sensible et terrifiante. Comment à partir d’une erreur de diagnostic, un patient qualifié à tort de schizophrène, en réalité bi-polaire, cet individu remonte le cours de sa vie pour comprendre la douleur et le traumatisme qui le broie pour s’en... 

Swann s’inclina poliment, d’après Marcel Proust, mise en scène Nicolas Kerszenbaum, au 11 . Gilgamesh Belleville, Festival d’Avignon

Swann s’inclina poliment, d’après Marcel Proust, mise en scène Nicolas Kerszenbaum, au 11 . Gilgamesh Belleville, Festival d'Avignon
© Camille Morhange / Alex Nollet   ƒƒ article de Corinne François-Denève « Les Histoires d’amour finissent mal, en général »  Charles n’aimait pas Odette, mais Charles ne le savait pas. Au Théâtre de Belleville, Nicolas Kerszenbaum a fait le choix de transposer Un amour de Swann en 2017, et en chanson(s). La petite fable cruelle de Proust, qui observe l’aristocrate Charles... 

Vies de papier, écrit par Benoît Faivre, Kathleen Fortin, Pauline Jardel et Tommy Laszlo, et conçu par Benoît Faivre et Tommy Laszlo, au 11 . Gilgamesh Belleville, Festival d’Avignon

Vies de papier, écrit par Benoît Faivre, Kathleen Fortin, Pauline Jardel et Tommy Laszlo, et conçu par Benoît Faivre et Tommy Laszlo, au 11 . Gilgamesh Belleville, Festival d'Avignon
© La Bande Passante ƒƒƒ Article de Victoria Fourel Un beau jour bruxellois, les deux créateurs du spectacle tombent sur un album photos dans une brocante. Bel objet, très bien conservé, et surtout plein d’une vie. Un lien immédiat se crée avec l’album, avec Christa, la femme dont il retrace l’existence. S’engagent alors une course-poursuite, une enquête, un dialogue, un voyage. Sur... 

An apple a day, de Fanny Decoust, au Festival Parade(s), Nanterre

An apple a day, de Fanny Decoust, au Festival Parade(s), Nanterre
  © Elodie « Kokopele » Lamothe   ƒƒƒ article d’Isabelle Blanchard Fanny Decoust de la compagnie Adada crée une bulle dans la ville avec son spectacle An apple a day. Partant du dicton « An apple a day keeps the doctor away » (Une pomme par jour éloigne le docteur pour toujours), elle nous propose un spectacle poétique où l’on s’interroge sur le sens d’une... 

Electronic City, de Falk Richter, mise en scène de François Rancillac au Théâtre de l’Aquarium, Festival des écoles du théâtre public

Electronic City, de Falk Richter, mise en scène de François Rancillac au Théâtre de l’Aquarium, Festival des écoles du théâtre public
  © DR   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Ce qu’il y a de bien avec François Rancillac c’est que le collectif, toujours,  dans ses mises en scène est mis en avant, au service de l’œuvre à défendre. Dans un exercice d’école, où la foire aux égos, la compétition règne, c’est merveille de voir comment il entraîne de jeunes comédiens, bientôt professionnels, dans une...