« Les Pâtissières » de Jean-Marie Piemme, mise en scène Nabil El Azan au Vingtième Théâtre
ƒƒƒ article de Victoria Fourel Elles sont trois sœurs. Elles ne sont plus très jeunes. Elles ont toujours vécu ensemble, autour de la pâtisserie familiale. Elles arpentent dans ce spectacle leurs souvenirs de pâtissières, de femmes et de sœurs et racontent comment la société moderne a toqué à la porte... 
Suite... Commentaires fermés
« Rester vivant (tableaux parisiens) », d’Yves-Noël Genod d’après Baudelaire, au Rond-Point/Festival d’Automne
ƒƒƒ article de Denis Sanglard Plongés dans le noir absolu, un noir qui vous absorbe, la poésie de Charles Baudelaire vous entre dans la chair et vers après vers atteint vos nerfs et votre moelle. Yves-Noël Genod l’enchanteur nous invite à traverser l’enfer et la raucité d’un poète. Expérience ô combien... 
Suite... Commentaires fermés
« Chatting with Henri Matisse » mise en scène d’Éric Vignier au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris
article d’Anna Grahm © DR Dans la salle Matisse du musée d’art moderne, les corps dansent. Langoureux. Majestueux. S’étalent de tout leur long sur le mur et jusqu’en haut des immenses plafonds blancs. Avant que la lecture commence, le metteur en scène Éric Vignier nous explique brièvement pourquoi les... 
Suite... Commentaires fermés
« Le Chanteur d'Opéra » de Frank Wedekind au Théâtre de la Loge
ƒƒƒ article de Victoria Fourel © DR   »Je ne suis pas mon propre maître » scande le Chanteur d’Opéra que met en scène Frédéric Jossua au Théâtre de la Loge. Pris par ses engagements, adulé par ses admiratrices, il se débat contre l’image que l’on se fait de lui,... 
Suite... Commentaires fermés
« C’est Noël Tant pis » de Pierre Notte, au Théâtre du Rond-Point
ƒƒƒ article de Denis Sanglard © Claire Fretel « J’ai deux fils et ils me crucifient le soir de Noël » C’est Noël, ça sent le sapin. Pierre Notte trousse une comédie noire et vacharde, grinçante, aux répliques assassines et acides bien senties. Ça crépite sec comme une bûche dans l’âtre, ça... 
Suite... Commentaires fermés
« Le Sacre du printemps », de Roméo Castellucci, Grande Halle de la Villette / Festival d’Automne à Paris
f article de Denis Sanglard © DR « Poussière tu es, poussière tu redeviendras ». Roméo Castellucci propose une version radicale du Sacre du Printemps de Stravinsky. Une énorme machinerie, 6 tonnes de poudre d’os. Et nul danseur. Un ballet de poussière, un ballet mécanique où la machinerie à vue charrie,... 
Suite... Commentaires fermés
« A mon âge je me cache encore pour fumer » de Rayhana mise en scène Fabian Chappuis, à la Maison des métallos
ƒ article de Suzanne Teïbi  © Bastien Capela Voix de femmes, corps de femmes Dans l’Alger des années 90, le temps d’une journée, huit femmes se retrouvent au hammam, lieu d’échange et de refuge par excellence, de règlements de compte aussi. Dehors, la nouvelle a fait le tour du quartier, la jeune Myriam,... 
Suite... Commentaires fermés
Sans Titre (2014)  de Xavier Leroy, Théâtre de la cité Internationale / Festival d’Automne à Paris
ƒ article de Denis Sanglard  © Jamie North/Kaldor Public Art Projects Xavier Leroy expérimente la perte et plonge le spectateur attentif dans la perplexité. C’est une danse en négatif ou manque un élément qui finit par prendre toute la place. Le spectateur déstabilisé dans son rôle de spectateur doit combler... 
Suite... Commentaires fermés
« Corbeaux nos fusils sont chargés » texte de Kunio Shimizu, mise en scène de Yukio Ninagawa, au Théâtre de la Ville
ƒƒƒ article d’Anna Grahm © Maiko Miyagawa Le mot corbeau véhicule à lui seul une foule de croyances à travers le monde. Mais quelle est l’alchimie qui a bien pu transformer ces corbeaux japonais – symbole d’amour filial – en une communauté haineuse avide de vengeance ? Tout commence par une image... 
Suite... Commentaires fermés
 Slava’s Snowshow création et mise en scène de Slava, au Trianon
ƒƒƒ article de Denis Sanglard Ce n’est pas un nouveau spectacle de Slava. Il y a bien longtemps que le clown Slava a roulé cette création à travers le monde comme son personnage, confié à d’autres, roule sa boule de neige sur le plateau. Mais c’est une rencontre, pour ceux qui ne le connaisse pas encore,... 
Suite... Commentaires fermés
« You are my destiny (Lo stupro di Lucrezia) » d’Angelica Liddell, Théâtre de l’Odéon / Festival d’Automne à Paris
article de Denis Sanglard © Brigitte Enguérand Angelica Liddell sème le chaos sur le plateau de l’Odéon. « You are my destiny » ou la rédemption de Tarquin. Le viol de Lucrèce est balayé, renvoyé à l’anecdote pour une histoire d’amour, de passion torturée qu’elle mêle à la sienne et dont Venise... 
Suite... Commentaires fermés
« Derniers remords avant l'oubli » de Jean-Luc Lagarce à l’Épée de bois
ƒ article de Victoria Fourel Il faut vendre la maison. Il faut se débarrasser de cette histoire d’amour passée et de ces sentiments encombrants. Alors, trois personnages se voient, ils se revoient, accompagnés de conjoints et enfant pour deux d’entre eux. Ce dimanche à la campagne, tendu, difficile,... 
Suite... Commentaires fermés
« Le moral des ménages »,  d’après Éric Reinhardt, mise en scène de Stéphanie Cléau, au théâtre de la Bastille
ƒƒ article d’Anna Grahm @ Marc Domage Familles sensibles s’abstenir La musique d’Ennio Morricone annonce le drame. La toute puissance de l’imaginaire du cinéma sature le réel pitoyable qui empêche l’affirmation de soi. Les décalages et les artifices sont posés. Au fond, une rangée de vêtements alignés... 
Suite... Commentaires fermés
« La Double Inconstance » de Marivaux, à la Comédie Française
ƒƒ article de Victoria Fourel Dans le foyer des comédiens de la Comédie Française se prépare la représentation de La Double Inconstance. Le public est plongé dès le départ dans un double-jeu entre la réalité et la fiction, entre l’époque actuelle et une époque lointaine, entre le personnage et... 
Suite... Commentaires fermés