// Critiques

70e Édition du Festival d’Avignon du 6 au 24 juillet 2016

70e Édition du Festival d’Avignon du 6 au 24 juillet 2016
Article de Camille Hazard © Adel Abdessemed   Conférence de presse tenue ce matin, à l’Institut du Monde Arabe, par le directeur du festival Olivier Py. Depuis 70 ans, le Festival d’Avignon attire des milliers de spectateurs du monde entier, venus se rassembler par curiosité ou amour du spectacle. Chaque année et pendant trois semaines, le Festival nous encourage à rire ensemble, à... 

Preparatio Mortis, chorégraphie de Jan Fabre et Annabelle Chambon, au théâtre de la Bastille

Preparatio Mortis, chorégraphie de Jan Fabre et Annabelle Chambon, au théâtre de la Bastille
ƒƒ article de Florent Mirandole © Achille Lepera Dans la semi obscurité, une masse longue et molle suspendue en l’air s’agite, s’ébroue, se tortille au son de la partition pour orgue de Bernard Foccroulle. Suspendue au-dessus d’un cercueil en verre entouré de longues roses, cette grande chenille multicolore provoque instantanément un certain malaise. Puis une main finit par déchirer... 

Annabella (Dommage que ce soit une putain) d’après John Ford dans une mise en scène de Frédéric Jessua au Théâtre de la Tempête.

Annabella (Dommage que ce soit une putain) d’après John Ford dans une mise en scène de Frédéric Jessua au Théâtre de la Tempête.
ƒƒ article d’Ulysse Di Grégorio © Frédéric Jessua Le théâtre de la tempête, dirigé par  Philippe Adrien, se voit aujourd’hui donné une adaptation d’Annabella de John Ford. Choix audacieux, impérieux même, qui met à l’honneur le dramaturge John Ford si peu souvent représenté. Chose heureuse que notre attente pour la pièce soit ici si bien récompensée par la qualité des... 

Splendid’s de Jean Genet, mise en scène de Arthur Nauzyciel, Théâtre de la Colline

Splendid’s de Jean Genet, mise en scène de Arthur Nauzyciel, Théâtre de la Colline
ƒƒƒ article de Denis Sanglard   © Frédéric Nauczyciel Splendid’s. Sept gangsters assiégés dans un hôtel après le kidnapping et le meurtre d’une fille de millionnaire. Ils vont jouer au jeu de la vérité, règlement de compte avant l’ultime assaut. Sous les yeux d’un flic fasciné ayant trahi son camp. Mise en scène crépusculaire et sensuelle, à l’érotisme cristallisé, d’Arthur... 

Rencontre avec Charlotte Rondelez à propos de sa pièce To be Hamlet or not,

Rencontre avec Charlotte Rondelez à propos de sa pièce To be Hamlet or not,
Interview réalisée par Ulysse Di Gregorio UDG : Charlotte Rondelez, dans votre spectacle To be Hamlet or not, l’intrigue est focalisée sur le personnage d’Hamlet comme son titre l’indique. Tout au long de la représentation, vous vous emparez de ce mythe pour le déconstruire et le reconstruire. Pourquoi vous êtes-vous tournée vers Hamlet, et comment avez-vous amorcé ce travail... 

To be Hamlet or not, de et mis en scène par Charlotte Rondelez au Théâtre du Lucernaire.

To be Hamlet or not, de et mis en scène par Charlotte Rondelez au Théâtre du Lucernaire.
ƒƒ article d’Ulysse Di Gregorio © DR Hamlet, figure théâtrale emblématique, est le point de départ du spectacle de Charlotte Rondelez dont le but est de questionner la notion de liberté. Hamlet est ici amené à faire la rencontre du marin Pip – habitant du livre d’à côté sur l’étagère où tous deux sont rangés – qui lui dévoile que sa vie n’est qu’une fiction,... 

Ce qui me revient de droit, de et mis en scène par Justine Rouet-Chabaux, au Théâtre de la Jonquière

Ce qui me revient de droit, de et mis en scène par Justine Rouet-Chabaux, au Théâtre de la Jonquière
ƒ Article de Victoria Fourel © DR Ce qui me revient de droit, c’est ma place, la reconnaissance. C’est d’être pris au sérieux lorsqu’on dit vouloir faire du théâtre. C’est beaucoup de choses que de jeunes gens entendent dire sur les plateaux, une fois lancés. C’est ce que cette création explore. Entre la vraie vie et celle sur le plateau, la force que demandent... 

Drugs kept me alive, de Jan Fabre, au Théâtre de la Bastille

Drugs kept me alive, de Jan Fabre, au Théâtre de la Bastille
ƒ article de Florent Mirandole © Wonge Bergmann Entouré par des rangées de flacons remplis de pilules, le danseur Antony Rizzi revient pendant une grande heure sur son rapport aux substances psychotropes qu’il a ingurgité tout au long de sa carrière. Entouré, conforté, emprisonné par ces centaines de flacons, le danseur décrit dans les détails son lien paradoxal avec ces drogues, tour... 

Tôzai !… d’Emmanuelle Huynh, au Centre Pompidou

Tôzai !... d’Emmanuelle Huynh,  au Centre Pompidou
Article d’Ulysse Di Gregorio   © Marc Domage « Tôzai !.. » c’est le titre du spectacle que nous propose Emmanuelle Huynh, ancienne directrice du Centre national de danse contemporaine d’Angers. Tôzai, contraction en japonais de l’expression « Est-Ouest », est également l’expression ouvrant une représentation de Kabuki pour souhaiter la bienvenue aux spectateurs. Peut-on... 

Phèdre(s), de Wajdi Mouawad/Sarah Kane/J.M Coetzee, mise en scène de Krzysztof Warlikowski, Odéon Théâtre de l’Europe

Phèdre(s), de Wajdi Mouawad/Sarah Kane/J.M Coetzee, mise en scène de Krzysztof Warlikowski, Odéon Théâtre de l’Europe
ƒ article de Denis Sanglard © DR Phèdre(s). Toutes les Phèdre, d’Euripide, Sénèque, Racine à Sarah Kane, Réunies par Wajdi Mouawad. Une héroïne tragique qui s’offre en premier à nous sous les traits d’Aphrodite bientôt réincarnée sous les traits de la fille de Minos et Pasiphaé. Un amour désespéré et tragique pour le fils de Thésée, Hippolyte, qui nait sur les cendres et... 

Les grandes villes sous la lune, par l’Odin Teatret. Théâtre du Soleil

Les grandes villes sous la lune, par l’Odin Teatret. Théâtre du Soleil
ƒƒƒ article de Camille Hazard   « La voix de la lune est railleuse ou sidérée, indifférente ou douloureuse, froide ou incandescente. Sa miséricorde ne connaît ni la mélancolie ni la consolation. » Le Théâtre du Soleil et l’Odin Teatret fêtent en ce moment leurs 104 ans d’existence mutuelle. Ce compagnonnage de longue date, a permis de faire connaître au public français, les... 

La musica de Marguerite Duras mise en scène D’Anatoli Vassiliev au théâtre du Vieux-Colombier

La musica de Marguerite Duras mise en scène D’Anatoli Vassiliev au théâtre du Vieux-Colombier
article d’Anna Grahm © Laurencine Lot Sur le grand mur défraichi du fond, est venue s’encastrer une volée de marches sans garde-fou. Le plateau, plongé dans la pénombre, est envahi d’un bric-à-brac de vieilleries, et semble abandonné à lui-même. Partout s’entassent des chaises hors d’âge, des postes de radio obsolètes, et les horloges brassent un temps où tout est désormais... 

C’est tout pour cette nuit d’après Princes et Princesses de Michel Ocelot, par les Hamsa’llument, Espace Paris Plaine

C’est tout pour cette nuit d’après Princes et Princesses de Michel Ocelot, par les Hamsa’llument, Espace Paris Plaine
ƒƒ article de Dominika Waszkiewicz © DR En descendant l’escalier menant à la sortie, une petite fille, l’air très sérieuse, disait : « Si je devais noter la pièce, je mettrais entre 9,5/10 et 10/10, les comédiens sont trop bons, ils savent tout faire »… Pour sa première création, la compagnie issue de l’école Claude Mathieu a décidé de plonger dans les abîmes pailletés... 

La solitude d’un acteur de peep-show avant son entrée en scène, à la Maison des Métallos

La solitude d'un acteur de peep-show avant son entrée en scène, à la Maison des Métallos
article de Camille Scordia © Joanna Van Mulder Seul en scène, Paul Van Mulder incarne un acteur de peep-show qui se livre sans pudeur aux auditeurs : il dévoile non pas ses charmes mais son quotidien, l’homme qu’il est, ou essaie d’être, avant d’entrer dans la peau de l’acteur, et après sa performance. C’est un homme seul qu’il commence par dépeindre,...