// Critiques

La double inconstance, de Marivaux, mise en scène de Galin Stoev, Théâtre de la Porte Saint Martin

La double inconstance, de Marivaux, mise en scène de Galin Stoev, Théâtre de la Porte Saint Martin
  © Liebig   ƒƒ article de Nicolas Brizault Marivaux, La double inconstance. Tout part pour une soirée fort sympathique, pour nous, car les choses vont être un peu plus complexes pour Silvia et Arlequin entre autres… Ils sont amoureux fous mais Silvia reçoit des avances du Prince, mais elle ne sait pas encore que le Prince est ce charmant garçon qui lui plaît beaucoup et... 

Les gros patinent bien, cabaret de carton, de et avec Pierre Guillois et Olivier Martin-Salvan, au Théâtre du Rond-Point

Les gros patinent bien, cabaret de carton, de et avec Pierre Guillois et Olivier Martin-Salvan, au Théâtre du Rond-Point
© Giovanni Cittadini Cesi   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Carton plein ! Les gros patinent bien, cabaret de carton est une création qui, en ces temps de COVID ne cessant de faire des vagues, devrait être dûment remboursé par la sécurité sociale. Une création béton en carton fallait le faire ! Résumons : un américain au bel embonpoint tombe amoureux d’une sirène pêchée par... 

Roméo et Juliette, opéra de Charles Gounod, direction musicale Laurent Campellone, mise en scène d’Éric Ruf, à l’Opéra-Comique

Roméo et Juliette, opéra de Charles Gounod, direction musicale Laurent Campellone, mise en scène d’Éric Ruf, à l’Opéra-Comique
© S. Brion   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Il y a eu hier soir à l’Opéra-Comique quelque chose de miraculeux. L’étreinte spontanée et pleine d’émotion, à peine achevé leur ultime et déchirant duo, de deux chanteurs ayant haut la main, in extremis, sauvé une création prometteuse. Jean-François Borras et Julie Fuchs, les rôles titre, touchés par la COVID ne purent assurer... 

Chroniques Pirates, de Paul Balagué, MC 93

Chroniques Pirates, de Paul Balagué, MC 93
  © Loïc Bernard-Chabrier   ƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Une fois les longs escaliers franchis pour arriver à la Nouvelle salle de la MC 93, des policiers en tenue invectivent les spectateurs qui arrivent au compte-goutte, leur demandant de se presser, contrôlant leurs mains, les interrogeant au hasard une fois assis. C’est donc la contextualisation imaginée par la Compagnie... 

Counting stars with you (musiques femmes), de Maud Le Pladec, au Théâtre National de Chaillot

Counting stars with you (musiques femmes), de Maud Le Pladec, au Théâtre National de Chaillot
  © Alexandre Haefeli   ƒƒƒ article de Hoël La musique, et notamment la musique classique, pourrait-elle être qualifiée de sexiste quand on ne saurait citer – quasiment – aucune compositrice ? Quelle est et a été la place des femmes dans la musique au long des époques ? Comment le corps des femmes est-il présent dans ce monde ? Comment venir enrichir le « patrimoine » de... 

Avremo ancora l’occasione di ballare insieme, un projet de Daria Deflorian et Antonio Tagliarini, au Théâtre de l’Odéon/Atelier Berthier / Festival d’Automne à Paris

Avremo ancora l’occasione di ballare insieme, un projet de Daria Deflorian et Antonio Tagliarini, au Théâtre de l’Odéon/Atelier Berthier / Festival d’Automne à Paris
  © Andrea Pizzalis   ƒƒ article de Denis Sanglard Non, ce n’est pas une adaptation du film de Federico Fellini, Ginger et Fred (1986). Mais une interrogation sur le métier de comédien, la vocation, le doute, la vieillesse. Plus largement encore le lent déclin d’un artisanat, un acte de création, pour une marchandisation, un produit qui touche à son tour le théâtre, annonce... 

Loto, de Baptiste Amann, mise en scène de Rémy Barché, Théâtre Ouvert, Paris

Loto, de Baptiste Amann, mise en scène de Rémy Barché, Théâtre Ouvert, Paris
  © André Muller   ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Le loto… Dans Loto on y joue presque, enfin, on y joue même… Tout de suite un bonhomme de jaune vêtu nous prend sous sa coupe, mène le début de cette soirée pour tout dire un peu étrange, un rien profonde et amusante, drôle oui, pour de vrai. Les spectateurs sont assis par quatre, autour de tables rectangulaires, et... 

Music-All, conception Marci Berrettini, Jonathan Capdevielle, Jérôme Marin, Au T2G / Festival d’Automne à Paris

Music-All, conception Marci Berrettini, Jonathan Capdevielle, Jérôme Marin, Au T2G / Festival d’Automne à Paris
  © Gregory Batardon   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Ça commence fort, très fort même. Au milieu de nulle part, sur une aire d’autoroute, entre portique de balançoire et tourniquet, trois répliques monstrueuses de Shirley Temple, sorties tout droit de l’enfer de l’artiste américain Henry Darger, dansent comme des perdues sous ectasie sur le sacre massacré du printemps... 

Rambuku, texte de Jon Fosse, de et avec Kayije Kagame, Damiaan De Schrijver, Matthias De Koning, au Théâtre de la Bastille / Festival d’Automne à Paris

Rambuku, texte de Jon Fosse, de et avec Kayije Kagame, Damiaan De Schrijver, Matthias De Koning, au Théâtre de la Bastille / Festival d’Automne à Paris
    © Tim Wouters   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Retour dans le petit laboratoire des STAN et Discordia ou Damiaan De Schrijver et Mathias de Koning interrogent de nouveau, après Dors mon petit enfant et Je suis le vent, l’écriture de Jon Fosse. Ce qui est bien avec ces deux-là, c’est qu’ils n’ont de cesse de repousser toujours plus loin les limites de la théâtralité,... 

Au cœur des ténèbres, de Joseph Conrad, adaptation, mise en scène et interprétation d’Eram Sobhani, à Lilas en Scène

Au cœur des ténèbres, de Joseph Conrad, adaptation, mise en scène et interprétation d’Eram Sobhani, à Lilas en Scène
  © Mathieu Mullier-Griffiths   ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot Il est juché sur un tabouret de bar, comme l’homme de vigie placé en haut du premier mât. Il ne quittera pas son poste d’observation, tout comme les yeux qu’il gardera clos comme pour mieux voir durant tout ce tumultueux voyage au cœur de l’histoire et de l’âme humaines, poussé par cette langue luxuriante,... 

Le passé, d’après Léonid Andreïev, adaptation et mise en scène de Julien Gosselin, au Théâtre de l’Odéon avec le Festival d’Automne

Le passé, d’après Léonid Andreïev, adaptation et mise en scène de Julien Gosselin, au Théâtre de l’Odéon avec le Festival d’Automne
  © Simon Gosselin   ƒƒ article de Nicolas Thevenot Un accès de folie, des coups de feu. La cible est ratée, mais l’irréparable a eu lieu. C’est aussi une sorte de coup de force que commet là le dramaturge russe Léonid Andreïev, fracassant sans aucune exposition préalable, sans raison véritable, le couple formé par le député Gueorgi Dimitrievitch et son épouse Ekaterina Ivanovna.... 

Anne-Marie la Beauté, texte et mise en scène de Yasmina Reza, au Théâtre de la Colline

Anne-Marie la Beauté, texte et mise en scène de Yasmina Reza, au Théâtre de la Colline
  © Simon Gosselin   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Une vie de théâtre, oh pas la célébrité, non, mais une carrière modeste, celle des soutiers des planches que la célébrité n’a jamais frôlée, voilà le destin de Anne-Marie Mille. Un beau nom de théâtre pourtant. Une vocation née à Saint-Sourd-en-Ger dans le Nord, quand elle voyait passer les comédiens de la Comédie... 

J’ai saigné, de Blaise Cendrars, mise en scène Jean-Christophe Cochard et Jean-Yves Ruf, Les Plateaux Sauvages

J'ai saigné, de Blaise Cendrars, mise en scène Jean-Christophe Cochard et Jean-Yves Ruf, Les Plateaux Sauvages
  © Alban Van Wassenhove   ƒƒ article de Nicolas Brizault En 1915, Blaise Cendrars, est dans la Légion étrangère, en Champagne, et il est blessé, on lui ampute le bras droit. Dans ce petit texte, J’ai saigné, qui fera partie de La vie dangereuse, publié en 1938, il raconte, décrit presque, l’évacuation des blessés, avec à la fois cris et silence. Douleur, souffrance, empathie... 

Les enfants éblouis, texte et mise en scène de Yan Allegret, avec Yann Collette, à L’Echangeur, Théâtre de Bagnolet

Les enfants éblouis, texte et mise en scène de Yan Allegret, avec Yann Collette, à L’Echangeur, Théâtre de Bagnolet
  © Jean-Rémy Moulona   ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot Le flottement de l’espace et l’ondoiement du temps comme un nouvel être au monde, comme une renaissance. Les rives de l’enfance passée comme un présent où amarrer nos âmes intranquilles. La lumière comme un aveuglement pour voir au-delà des apparences, pour voir en soi. Les mots comme le roulement des vagues, plongeant...