// Critiques

A D-N, de Régine Chopinot, à la MC93 de Bobigny

A D-N, de Régine Chopinot, à la MC93 de Bobigny
  © Vincent Lappartient   ƒ article de Marguerite Papazoglou Un trio féminin pour le mouvement et un trio masculin pour l’écrin — espace, lumière et son : c’est en sextet que la compagnie présente le spectacle, donnant ainsi une place égale à la création de l’espace vide et à celle de la forme. La feuille de salle nous introduit dans l’univers de celle qui est la source... 

Je ne suis pas de moi, texte Roland Dubillard, adaptation et mise en scène Maria Machado et Charlotte Escamez, au Théâtre de Rond-Point

Je ne suis pas de moi, texte Roland Dubillard, adaptation et mise en scène Maria Machado et Charlotte Escamez, au Théâtre de Rond-Point
  © Giovanni Cittadini Cesi   ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Le hasard fait souvent bien les choses. Un petit service rendu avec plaisir et on en ressort plus heureux encore. Roland Dubillard ? Oui son nom bien sûr, mais rien de plus, j’entends déjà trembler les autres « fauteuils de l’orchestre ». Une scène presque vide, sombre, un frigidaire géant faisant penser à un... 

Présentation de saison 2021-2022 du Théâtre des Célestins, Lyon

Présentation de saison 2021-2022 du Théâtre des Célestins, Lyon
  Skylight création (15 sept – 3 oct.) en ouverture de saison 21/22 mise en scène Claudia Stavisky © Simon Gosselin   article de Victoria Fourel Si les saisons qui s’achèvent n’ont cessé de lancer des défis aux artistes et aux programmateurs, cela ne semble pas avoir découragé la scène lyonnaise, qui repart de plus belle pour 2021-2022. Preuve en est la présentation de saison... 

C’est la vie, de Mohamed El Khatib, au Théâtre de Choisy-le-roi, Festival d’automne

C'est la vie, de Mohamed El Khatib, au Théâtre de Choisy-le-roi, Festival d'automne
© Christophe Raynaud de Lage   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Pour qui perd ses parents il existe dans la langue française le mot orphelin. Pour qui perd un enfant, il n’y a rien. Un vide sémantique comme si justement une telle expérience ne pouvait avoir de définition, être représentée, n’être que de l’ordre de l’innommable. Et c’est dans ce vide sémantique... 

La voix perdue, un récit(al) de Juliette Flipo inspiré du conte de Pascal Quignard, au LoKal, Saint-Denis, Festival Temps nu avec Textes 2ème édition

La voix perdue, un récit(al) de Juliette Flipo inspiré du conte de Pascal Quignard, au LoKal, Saint-Denis, Festival Temps nu avec Textes 2ème édition
    © Didier Monge   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Un conte de Pascal Quignard, c’est toujours plus qu’un conte. Une écriture pointue, précise et minutieuse pour des récits érudits, hermétiques aussi parfois, mais dont le charme et la clarté, toujours, n’oblitèrent jamais la valeur philosophique et leur portée générale. La voix perdue est une sourde plainte, celle de... 

Solaris, texte Stanislas Lem, adaptation, conception et mise en scène de Pascal Kirsch, au Théâtre des Quartiers d’Ivry

Solaris, texte Stanislas Lem, adaptation, conception et mise en scène de Pascal Kirsch, au Théâtre des Quartiers d’Ivry
  © Géraldine Aresteanu   ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot Plus que tout autre le théâtre est un art du temps. Le théâtre sait, par son geste dans l’instant, dérouler le passé comme un à venir, ouvrir les entrailles d’un texte pour y lire ce qu’il présage de notre temps présent. Il y a, c’est certain, de la divination dans cette pratique. Lorsque l’on assiste à Solaris,... 

Music-Hall, de Jean-Luc Lagarce, mise en scène de Glysleïn Lefever, Studio Théâtre de la Comédie Française

Music-Hall, de Jean-Luc Lagarce, mise en scène de Glysleïn Lefever, Studio Théâtre de la Comédie Française
  © Vincent Pontet, coll. Comédie-Française   ƒƒ article de Denis Sanglard Elle est là, comme tous les soirs. A raconter sur son tabouret, important le tabouret, son histoire. Son Music-Hall. Cette tournée qui s’étiole et n’en finit pas de mourir, de théâtres en cabarets, dans l’indifférence d’un public de plus en plus rare. Avec ce même rituel, cette entrée lente et... 

Tosca, musique de Giacomo Puccini, livret de G. Giacosa et Luigi Illica, direction musicale Carlo Montanaro, mise en scène de Pierre Audi, Opéra Bastille

Tosca, musique de Giacomo Puccini, livret de G. Giacosa et Luigi Illica, direction musicale Carlo Montanaro, mise en scène de Pierre Audi, Opéra Bastille
  © Vincent Pontet / Opéra national de Paris   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Tosca, l’opéra de Puccini créé en 1900 d’après une pièce de Victorien Sardou écrite pour Sarah Bernhardt en 1887, est l’expression d’un vérisme porté à son acmé qui mêle à la passion, la politique et la religion ancrés dans une ville qui résume en elle-même ces trois aspects, Rome. En trois... 

Tout le monde ne peut pas être orphelin, Les chiens de Navarre, mise en scène de Christophe Meurisse, Théâtre des Bouffes du Nord

Tout le monde ne peut pas être orphelin, Les chiens de Navarre, mise en scène de Christophe Meurisse, Théâtre des Bouffes du Nord
  © Ph. Lebruman     ƒƒ article de Denis Sanglard La famille, c’est les Atrides. Faut que ça saigne ! Ou comment tuer père et mère et sauver sa peau avant qu’ils ne vous fassent la vôtre. Lieu de toutes les névroses, des non-dits, du pas-assez-dit, du trop-dit qui vous pourrissent le cerveau et votre réveillon de Noël devenu un enfer. Lieu d’explosion, d’implosion. De... 

Terreur, Ferdinand von Schirach, mis en scène par Michel Burstin, Bruno Rochette, Sylvie Rolland, Théâtre de Belleville

Terreur, Ferdinand von Schirach, mis en scène par Michel Burstin, Bruno Rochette, Sylvie Rolland, Théâtre de Belleville
 © ZZIIGG   ƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Terreur est la seule pièce écrite à ce jour par Ferdinand von Schirach, avocat pénaliste allemand qui a commencé par publier des nouvelles (Crimes, Coupables), puis a connu un succès mondial (et des prix) avec son roman L’affaire Collini. L’auteur s’inspire dans toute son œuvre d’affaires réelles, qui servent de matière... 

Exit, Stéphane Laporte et Gaétan Borg, mis en scène par Patrick Alluin et Gaétan Borg, Théâtre de la Huchette

Exit, Stéphane Laporte et Gaétan Borg, mis en scène par Patrick Alluin et Gaétan Borg, Théâtre de la Huchette
  © Fabienne Rappeneau   ƒƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Exit est une comédie musicale sur le papier assez improbable. Sybille (excellente Marina Pangos) scénariste de jeux vidéo, est en couple depuis 7 ans avec Antoine (attachant Simon Heulle), éternel adolescent, qui les produit. A la recherche d’un graphiste, elle travaille sur son nouveau projet avec Mark (séduisant... 

Stallone, de Fabien Gorgeart, Clothilde Hesme et Pascal Sangla, au Théâtre des Célestins, Lyon

Stallone, de Fabien Gorgeart, Clothilde Hesme et Pascal Sangla, au Théâtre des Célestins, Lyon
  © Huma Rosentalski   ƒƒƒ article de Victoria Fourel C’est l’histoire de Lise. Lise a une vie tranquille, bien réglée et sans ambition. Une vie transformée, retournée par Rocky III. Oui, une vie changée par Sylvester Stallone. Subjuguée par le grand écran, elle remet tout en cause, change tout. Cette nouvelle, et ce spectacle, c’est une toute petite histoire de vie. Enfin,... 

Maîtres anciens, de Thomas Bernhard, mise en scène d’Éric Didry, Théâtre de la Bastille

Maîtres anciens, de Thomas Bernhard, mise en scène d’Éric Didry, Théâtre de la Bastille
  © Jean-Louis Fernandez   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Jubilatoire performance de Nicolas Bouchaud ! Dans Maîtres anciens de Thomas Bernhard toute la démesure de l’acteur éclate magistralement. Reger, vieux critique musical assis sur une banquette du musée de L’Histoire de l’Art de Vienne devant une toile de Tintoret, tous les deux jours depuis trente ans, attend son ami... 

40° sous zéro, l’homosexuel ou la difficulté de s’exprimer & les quatre jumelles, de Copi, mise en scène de Louis Arène, Cie Munstrum Théâtre, Le Montfort-Théâtre

40° sous zéro, l'homosexuel ou la difficulté de s'exprimer & les quatre jumelles, de Copi, mise en scène de Louis Arène, Cie Munstrum Théâtre, Le Montfort-Théâtre
  © Darek Szuster ƒƒƒ article de Denis Sanglard 40° sous zéro, c’est complètement givré ! Un Copi follement queer. Deux pièces du dramaturge argentin qui n’aurait sans doute pas renié cette mise en scène hallucinée. Des créatures hors-norme, pas d’autre terme, pour une cérémonie foutrement trash. C’est du grand-guignol burlesque, grotesque et punk. Et sophistiqué...