// Critiques

Jeanne d’Arc, de Gilles Roland-Manuel, mise en scène Olivier Tchang-Tchong au Théâtre des Variétés

Jeanne d’Arc, de Gilles Roland-Manuel, mise en scène Olivier Tchang-Tchong au Théâtre des Variétés
© Alexandra Lebon ƒ Article de Victoria Fourel   Victor, metteur en scène, est obsédé par la figure de Jeanne d’Arc, par l’épopée de la Pucelle, ses mystères et ses incohérences. L’avion qui l’emmène avec sa troupe se crashe en plein désert, à mi-chemin vers le lieu où ils devaient jouer un spectacle sur la vie de Jeannette. La figure mythique continue de l’obséder même... 

Le Chemin de fortune et Le Legs de Marivaux, atelier-spectacle dirigé par Jean-Pierre Vincent, ENSATT, festival Les Nuits de Fourvière

Le Chemin de fortune et Le Legs de Marivaux, atelier-spectacle dirigé par Jean-Pierre Vincent, ENSATT, festival Les Nuits de Fourvière
© David Anémian   ƒƒƒ Article de Corinne François-Denève   Avant de se lancer sur le « marché » du théâtre, les élèves de l’ENSATT se produisent dans un atelier-spectacle marquant la fin de leurs études. Jean-Pierre Vincent a choisi de les faire travailler autour du thème de l’argent-roi – rien d’étonnant dans notre ( ?) start-up nation made in 2018. Trois textes... 

La Bête, performance de Wagner Schwartz, au CND / Festival Camping

La Bête, performance de Wagner Schwartz, au CND / Festival Camping
© Maira Spanghero   ƒƒ article de Denis Sanglard   Au commencement était le Bicho (La Bête en brésilien), sculpture emblématique en métal et modulable de l’artiste Brésilienne Lygia Clark. Sculpture articulée par le public, établissant ainsi un rapport singulier entre l’œuvre et celui-ci. Une relation active entre « la bête » et celui qui la manipule, la plie, la déplie.... 

Deus ex machina, chorégraphie de Jeong Seyoung, CND / Festival Camping

Deus ex machina, chorégraphie de Jeong Seyoung, CND / Festival Camping
© Korea National Contemporary dance Company, Mok Jinwoo   ƒƒ article de Denis Sanglard Drôle de performer, drôle de performance qui laisse les spectateurs quelque peu pantois et dubitatifs… Jeong Seyoung, performer sud-coréen, tente de défier les lois de la gravité. L’envol étant le propre de l’illusion théâtrale, selon ses dires, son corolaire, la descente l’est donc également.... 

Deux mètres de liberté, de Reda Seddiki, au Théâtre du Lucernaire

Deux mètres de liberté, de Reda Seddiki, au Théâtre du Lucernaire
© Fabrice Guillbaud    ƒ Article de Victoria Fourel Reda Seddiki vient d’Algérie, il vit en France, il voit et entend ses deux pays vivre, pose sa tête sur l’épaule de l’un tout en parcourant l’autre. Ce one man show jeune et délicat trace l’identité d’un homme, d’un comédien, traite de liberté donc, et d’identité. Il y a quelque chose de très naïf dans le personnage... 

Face à la mer, pour que les larmes deviennent des éclats de rire, chorégraphie de Radhouane El Meddeb, Grande Halle de la Villette

Face à la mer, pour que les larmes deviennent des éclats de rire, chorégraphie de Radhouane El Meddeb, Grande Halle de la Villette
© Agathe-Poupeney-PhotoScene   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Radhouane El Meddeb signe une nouvelle création, présentée au Festival d’Avignon de 2017, et pour qui connaît son chemin artistique quelque peu troublant par sa radicalité. Hommage à ses origines, la Tunisie, celle d’après la révolution, la Révolution du Jasmin. Sur le plateau ils sont neuf, neuf artistes tunisiens engagés... 

1793, on fermera les mansardes, on en fera des jardins suspendus !, Théâtre du Soleil, Cartoucherie de Vincennes

1793, on fermera les mansardes, on en fera des jardins suspendus !, Théâtre du Soleil, Cartoucherie de Vincennes
ƒƒƒ article de Denis Sanglard   Il fallait être sacrément culotté pour reprendre 1793 (« 1793, la cité révolutionnaire est de ce monde ») créé en 1972 par le Théâtre du Soleil. Complétement fou et audacieux avec raison de monter cela avec des adolescents de Saint Denis… Les plus de 6 minutes de standing-ovation le jour de la première ont démontré que ce soir-là non seulement... 

Al-hakoumou attakathourou / Fausse couche, chorégraphie de Nejib Khalfallah, Atelier de Paris / Carolyn Carlson – Festival June Events

Al-hakoumou attakathourou / Fausse couche, chorégraphie de Nejib Khalfallah, Atelier de Paris / Carolyn Carlson - Festival June Events
© Ahmed Meslamani   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Que reste-t-il de la révolution tunisienne (2010/2011), révolution du jasmin quoique le nom soit contesté ? Révolution avortée, jeunesse à la dérive, espoir mort-né.Fausse couche, titre d’une brutalité sans fard, est un constat amer, une chronique lucide et désabusée d’une société déliquescente aux espérances bafouées.... 

Le songe d’une nuit d’été, de William Shakespeare, mise en scène de Florence Le Corre et Philippe Person, au théâtre du Lucernaire

Le songe d'une nuit d'été, de William Shakespeare, mise en scène de Florence Le Corre et Philippe Person, au théâtre du Lucernaire
© Jennifer Guillet ƒ Article de Pulcritude Douce nuit, folle nuit ! Les élèves de l’école de théâtre du Lucernaire, sous la houlette de leurs professeurs Florence Le Corre et Philippe Person se jettent à corps perdus dans la joyeuse sarabande imaginée par Shakespeare en 1595. Aujourd’hui, la guitare électrique a remplacé la viole, mais les amours juvéniles et contrariées... 

FESTIVAL ACTE & FAC / Édition V Festival de la jeune création théâtrale de la Sorbonne Nouvelle 21, 22 et 23 juin 2018 au Théâtre de la Bastille

FESTIVAL ACTE & FAC / Édition V  Festival de la jeune création théâtrale de la Sorbonne Nouvelle  21, 22 et 23 juin 2018  au Théâtre de la Bastille
                                                                                                                          © Solène Durman Ces trois jours de festival seront l’occasion de découvrir les créations de six compagnies théâtrales issues de la Sorbonne Nouvelle, accompagnées par le dispositif Acte & Fac tout au long... 

Le Triomphe de l’amour, Marivaux, mise en scène de Denis Podalydès, Théâtre des Bouffes du Nord

Le Triomphe de l’amour, Marivaux, mise en scène de Denis Podalydès, Théâtre des Bouffes du Nord
© Pascal Gely ƒ article de Denis Sanglard Princesse de Sparte, Léonide veut séduire Agis, prince élevé loin de la cour et des hommes par le philosophe Hermocrate et sa sœur Léontine. Travestie en homme et sous le nom de Phocion, pour approcher Agis préservé des femmes et de tout désir, telle est la philosophie des lieux, elle séduit ces deux tuteurs qui ne tardent pas à tomber amoureux... 

Parallèles, chorégraphie de Raphaël Cottin, Atelier de Paris/ Carolyn Carlson – Festival June Events

Parallèles, chorégraphie de Raphaël Cottin, Atelier de Paris/ Carolyn Carlson - Festival June Events
ƒƒ article de Denis Sanglard © Frédéric Iovino Jean Guizerix, Raphaël Cottin. Deux danseurs, deux générations. Le maître et l’élève. Deux amis. Et entre ces deux là qui dansent, un fantôme, une âme. Wilfride Piollet, danseuse étoile, épouse du premier, professeur du second, disparue en 2015. A jamais « l’étoile d’amour » de Jean Guizerix. Et ce qui se déroule... 

Quatuor tristesse, chorégraphie de Daniel Léveillé, Théâtre de l’Aquarium / Cartoucherie de Vincennes. Festival June Event

Quatuor tristesse, chorégraphie de Daniel Léveillé, Théâtre de l’Aquarium / Cartoucherie de Vincennes. Festival June Event
ƒƒƒ article de Denis Sanglard © Denis Farley « J’écris ma danse comme marguerite Duras a écrit L’amant, qui est en apparence un petit roman très simple. Avec très peu de mots. De courtes phrases. Beaucoup de répétition. Mais tout y est. Et le tout est écrit avec une grande musicalité. Avec simplicité, surtout. » Daniel Léveillé. La danse dans sa pureté, sa nudité absolue.... 

Le Bord, d’Edward Bond, mise en scène Jérôme Hankins, au Théâtre de l’Epée de Bois / Cartoucherie de Vincennes

Le Bord, d’Edward Bond, mise en scène Jérôme Hankins, au Théâtre de l’Epée de Bois / Cartoucherie de Vincennes
Article de Victoria Fourel Il va partir à l’autre bout du monde. Fuir ou faire sa vie, en tout cas, il va partir. Au retour de sa dernière soirée, il tombe sur un homme, endormi, saoul. Leurs trajectoires se croisent, et le jeune homme reprend sa route. Le vieux bonhomme réapparaît pourtant, entrant sans demander l’autorisation dans la séparation d’un garçon et de sa mère. On règle...