// Critiques

Asylum, une chorégraphie de Rami Be’er par la Kibbutz Contemporary Dance Company, au Théâtre de Paris

Asylum, une chorégraphie de Rami Be’er par la Kibbutz Contemporary Dance Company, au Théâtre de Paris
  © Eyal Hirsch     ƒƒƒ Article de Philippe Escalier Parmi les riches heures de la deuxième édition du festival de la danse au Théâtre de Paris, figure en bonne place Asylum, donnée par la Kibbutz Contemporary Dance Company qui a, une nouvelle fois, fait vibrer le public parisien. Au centre de la vie culturelle israélienne, la Kibbutz Contemporary Dance Company installée en Galilée... 

Moving with Pina, de et avec Cristiana Morganti, Théâtre des Abbesses

Moving with Pina, de et avec Cristiana Morganti, Théâtre des Abbesses
  © Ursula Kaufmann     ƒƒƒ article de Denis Sanglard Nous avions laissé Cristiana Morganti dans Jessica and me fumant une dernière cigarette, évocation saisissante, résumé radical de ses années au Tanztheater de Wuppertal, évocation sensible de l’enseignement de Pina Bausch, cette précision absolue du geste qui métamorphose le corps et vous bouleverse, alliant ainsi le mouvement... 

Mikado Remix, performance de Louis Vanhaverbeke, Nouveau Théâtre de Montreuil, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine Saint-Denis

Mikado Remix, performance de Louis Vanhaverbeke, Nouveau Théâtre de Montreuil, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine Saint-Denis
  © Leontien Allemeersch     ƒƒ article de Denis Sanglard Poète, slamer, performer, Louis Vanhaverbeke bricole sur le plateau un univers avec trois fois rien, objets qu’il recycle de façon étonnante. Un monde en perpétuelle mutation autant sonore que visuelle. Singulier univers au service d’une pensée prolixe, engagée, slamée sans discontinuer. Interrogeant l’enfermement... 

Marie-Thérèse Porchet, la truie est en moi ! de Joseph Gorgoni et Pierre Naftule, Théâtre de la Gaîté-Montparnasse

Marie-Thérèse Porchet, la truie est en moi ! de Joseph Gorgoni et Pierre Naftule, Théâtre de la Gaîté-Montparnasse
  © Pascal Bernheim ƒƒƒ article de Denis Sanglard Elle est de retour, toujours aussi irascible ! Marie-Thérèse Porchet, née Bertholet, catholique, raciste, homophobe, sujet aux flatulences, accent suisse (au couteau comme il se doit) en sautoir. Seulement voilà, il faut se méfier du linge sale déposé et lavé par mère. La découverte d’une photo, un homme nu, dans le portefeuille... 

Cosmic Love, chorégraphie de Clara Furey, au Théâtre de l’Aquarium, Festival June Events

Cosmic Love, chorégraphie de Clara Furey, au Théâtre de l'Aquarium, Festival June Events
  © Mathieu Verreault     article de Toulouse Accueilli par un chant proféré à pleine voix par sept interprètes dès l’entrée du public, nous pénétrons l’univers intimiste de Clara Furey. On sent bien derrière cette rengaine polyphonique que quelque chose se prépare, va advenir à la scène. Et c’est cette drôle de sensation qui court tout au long du spectacle,... 

Prix de la Critique, Palmarès 2018/2019, remis le 21 juin 2019 à l’Opéra-Comique, Paris

Prix de la Critique, Palmarès 2018/2019, remis le 21 juin 2019 à l'Opéra-Comique, Paris
  Christophe Honoré et Marlène Saldana © Jean Couturier   Vendredi 21 juin à l’Opéra-comique était remis les prix de la critique. L’occasion pour Marie-José Sirach, présidente du syndicat de la critique, de souligner le rôle important des critiques non là pour démonter mais souligner et défendre la création théâtrale, dans son rôle citoyen, en ces temps singuliers qui... 

L’homme assis dans le couloir, de Marguerite Duras, mise en scène de Gabriel Garran, Les Déchargeurs

L’homme assis dans le couloir, de Marguerite Duras, mise en scène de Gabriel Garran, Les Déchargeurs
 © Xavier Deleu     ƒ article de Nicolas Brizault L’homme assis dans le couloir. Un texte particulier de Marguerite Duras, publié en 1980 et plongeant dans le corps, les corps, l’un et l’autre n’existant qu’avec un troisième qui observe, narre, rend possible et évident uniquement grâce à cela, sa présence, sa participation ? On pourrait poursuivre en parlant du lecteur ou... 

Homme encadré sur fond blanc, de et par Pierric Tenthorey au Théâtre Tristan Bernard

Homme encadré sur fond blanc, de et par Pierric Tenthorey au Théâtre Tristan Bernard
  © Fabienne Rappeneau     ƒƒƒ Article de Philippe Escalier Le spectacle de Pierric, Homme encadré sur fond blanc, au Théâtre Tristan Bernard, par sa richesse, son originalité et son humour constitue une surprise de taille. La découverte de ce jeune artiste aux multiples talents et à la personnalité déjà très affirmée est propice à un véritable moment de grâce. Il y a... 

Mary said what she said, de Darryl Pinckney, mise en scène de Robert Wilson au Théâtre de la Ville – Espace Cardin

Mary said what she said, de Darryl Pinckney, mise en scène de Robert Wilson au Théâtre de la Ville – Espace Cardin
  © Lucie Jansch   ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot Isabelle Huppert est Mary Stuart, reine d’Écosse, trois fois mariée, gardée en captivité pendant 19 ans, et finalement décapitée. Tout une vie réduite à une tête. Comment représenter une telle figure tout à la fois historique et légendaire ? Robert Wilson a eu la géniale idée de nous la faire apparaître sans nous la... 

An apple a day, de Fanny Decoust, au Festival Parade(s), Nanterre

An apple a day, de Fanny Decoust, au Festival Parade(s), Nanterre
  © Elodie « Kokopele » Lamothe   ƒƒƒ article d’Isabelle Blanchard Fanny Decoust de la compagnie Adada crée une bulle dans la ville avec son spectacle An apple a day. Partant du dicton « An apple a day keeps the doctor away » (Une pomme par jour éloigne le docteur pour toujours), elle nous propose un spectacle poétique où l’on s’interroge sur le sens d’une... 

Electronic City, de Falk Richter, mise en scène de François Rancillac au Théâtre de l’Aquarium, Festival des écoles du théâtre public

Electronic City, de Falk Richter, mise en scène de François Rancillac au Théâtre de l’Aquarium, Festival des écoles du théâtre public
  © DR   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Ce qu’il y a de bien avec François Rancillac c’est que le collectif, toujours,  dans ses mises en scène est mis en avant, au service de l’œuvre à défendre. Dans un exercice d’école, où la foire aux égos, la compétition règne, c’est merveille de voir comment il entraîne de jeunes comédiens, bientôt professionnels, dans une... 

Retours, suivi de Le Père de l’enfant de la mère de Fredrik Brattberg, mise en scène de Frédéric Bélier-Garcia, Théâtre du Rond-Point

Retours, suivi de Le Père de l’enfant de la mère de Fredrik Brattberg, mise en scène de Frédéric Bélier-Garcia, Théâtre du Rond-Point
© Pascal Victor   ƒƒ article de Corinne François-Denève « Allô, Monsieur Ibsen ? Oui alors nous avons une bonne et une mauvaise nouvelle. C’est à propos de Petit Eyolf. La mauvaise nouvelle, ben, c’est qu’il est mort, comme dans votre pièce. Mais là il meurt au début. Enfin, il se noie, comme chez vous, mais en fait c’est après sa mort dans une avalanche. Mais avant son accident... 

36e DESSOUS, chronique d’un désastre écologique annoncé, mise en scène Odile Macchi, Théâtre La Reine Blanche

36e DESSOUS, chronique d’un désastre écologique annoncé, mise en scène Odile Macchi, Théâtre La Reine Blanche
    © Frédéric Bieth   ƒƒ Article de Sarah Kellal Au Théâtre de la Reine Blanche se joue jusqu’au juin 23 juin prochain 36e DESSOUS, chronique d’un désastre écologique annoncé, d’Odile Macchi. Cette dernière, metteure en scène et sociologue, nous livre une création sur un sujet éminemment politique, complexe et tragique. On en ressort avec un goût amer d’impuissance... 

Phèdre (Brisures), d’après Jean Racine, mise en scène de Claude Degliame et Jean Michel Rabeux, au LOKal, Saint Denis

Phèdre (Brisures), d’après Jean Racine, mise en scène de Claude Degliame et Jean Michel Rabeux, au LOKal, Saint Denis
© Alain Richard ƒƒƒ article de Denis Sanglard Nus les corps, nue la mise en scène, nu le poème lyrique. Il fallait oser, Jean-Michel Rabeux et Claude Degliame l’ont fait. Mettre à nu l’écriture racinienne, l’acmé de la passion tragique, mettre à nu les corps. Phèdre (Brisures), non pas tant parce que le texte est resserré, concentré entre ces quatre-là qui se déchirent, mais...