// Critiques

Le garçon du dernier rang, de Juan Mayorga, mise en scène et scénographie Paul Desveaux

Le garçon du dernier rang, de Juan Mayorga, mise en scène et scénographie Paul Desveaux
© Simon Gosselin ƒ article de Nicolas Brizault C’est lourd, c’est long, c’est lent. Le garçon du dernier rang parle d’un prof de français qui d’un seul coup s’ennuie un peu moins en lisant les copies de ses élèves. L’un d’eux, solitaire et, soit talentueux, soit pervers, décrit la vie sans intérêt de l’un de ses camarades, qu’il transforme en un « vrai » copain pour... 

Dîner en ville, de Christine Angot, mise en scène Richard Brunel, Théâtre de La Colline

Dîner en ville, de Christine Angot, mise en scène Richard Brunel, Théâtre de La Colline
© Jean-Louis Fernandez   Article de Nicolas Brizault Une pièce que l’on attend forte, intelligente ou tout du moins intéressante et bien écrite. Le combat entre les classes super star, faux-cul, mauvaises et aux comptes en banques sans soucis et les autres. Le tout à travers une sauterie chez les premiers, où un « dernier » se retrouve, petit copain d’une comédienne parisienne connue... 

Elle de Jean Genet, mise en scène d’Alfredo Arias, à l’Athénée/Théâtre Louis-Jouvet

Elle de Jean Genet, mise en scène d'Alfredo Arias, à l'Athénée/Théâtre Louis-Jouvet
  © Laura Lago ƒƒ article de Denis Sanglard Elle, ou sa Sainteté le Pape. Celui qui est à la fois tout et rien. Une icône, une représentation, un cliché, c’est à dire personne. Ou lui-même, au risque de nier sa fonction. Et en creux, l’absence ou la présence de Dieu incarné par ce pantin versatile en patin à roulette à la recherche d’une représentation idéale, de... 

Let me try, d’après Journal (1915-1941) de Virginia Woolf, Isabelle Lafon, Théâtre Gérard Philipe, Saint-Denis

Let me try, d’après Journal (1915-1941) de Virginia Woolf, Isabelle Lafon, Théâtre Gérard Philipe, Saint-Denis
© Pascal Victor ƒ Théodore Lacour Une scénographie des plus dépouillée, un dispositif simple où les trois comédiennes tissent leurs paroles extirpées du Journal de Virginia Woolf pour ensuite s’échapper du trio, prendre place en avant-scène et s’élancer dans un flux qui se déroule tel une rivière parsemée de rochers, de rapides, de brusques écarts et de débit plus réguliers,... 

La Double inconstance (ou presque) de Marivaux, adaptation et mise en scène de Jean-Michel Rabeux, au TGP de Saint-Denis

La Double inconstance (ou presque) de Marivaux, adaptation et mise en scène de Jean-Michel Rabeux, au TGP de Saint-Denis
© Ronan Thenadey   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Laissez tomber votre vision du marivaudage, charmant jeu de séduction sucré, total contresens en vérité. Jean-Michel Rabeux dans une mise en scène sans esbroufe, subtile et d’une grande clarté, en révèle toute la noirceur, la froideur, le machiavélisme. Du libertinage noir plus que rose qui voit la mise à mort d’un amour, l’effondrement... 

Oscyl, créé par Héla Fattoumi et Éric Amoureux, Chaillot-Théâtre national de la danse

Oscyl, créé par Héla Fattoumi et Éric Amoureux, Chaillot-Théâtre national de la danse
© Laurent Phillipe   ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Le titre paraît un peu facile, léger. On se dit que oui, Hans Arp est avalé ici, pris pour faire bien, idées de sculptures pour idées de danses. Les points d’interrogations, positifs toutefois, valses d’impatience. Et en fait le talent, l’émotion sont là, très vite pour ne pas dire tout de suite. Il est là, sur scène avec... 

Bovary, texte et mise en scène de Tiago Rodrigues, au Théâtre de la Bastille

Bovary, texte et mise en scène de Tiago Rodrigues, au Théâtre de la Bastille
  © Pierre Grosbois   ƒƒƒ article de Denis Sanglard   Tiago Rodrigues comme un pied de nez magistral au moralisme ambiant, louchant peut-être sur les déboires récents de Roméo Castelluci ou de Rodrigo Garcia dont Civitas et consort réac réclamaient la tête, met en scène le procès intenté par le ministère public à Flaubert lors de la parution en feuilleton de Madame Bovary.... 

Les forçats de la route, d’Albert Londres, conçu et mis en scène par Nicolas Lormeau, Comédie-Française Studio

Les forçats de la route, d’Albert Londres, conçu et mis en scène par Nicolas Lormeau, Comédie-Française Studio
  © Vincent Pontet, collection Comédie-Française ƒƒ article de Nicolas Brizault   1er juillet 1924. Le tour de France commence, avec passion et douleur, légèreté. La même chose qu’aujourd’hui en somme. C’est ce que raconte Albert Londres dans Les forçats de la route en 1924, en recueillant tous ses articles de cette année-là sur le Tour qu’il a suivi pour Le Petit Parisien. L’horreur... 

Two, seul d’Annabelle Bonnéry, à Chaillot-Théâtre national de la Danse

Two, seul d’Annabelle Bonnéry, à Chaillot-Théâtre national de la Danse
  © Christian Rausch   ƒƒƒ article de Nicolas Brizault   Une femme, Annabelle Bonnéry, créatrice de ce Two, seul présenté à Chaillot. Ses jambes tout d’abord sont mortes, ne cessent de ne pas s’évacuer de la boue, de ce petit carré de briques chargées d’eau, là sur la gauche de la scène, tout près de nous. Les briques, ses jambes, puis son corps, et les briques... 

Meanwhile de Gaëtan Rusquet, au Centre Pompidou

Meanwhile de Gaëtan Rusquet, au Centre Pompidou
  © Giannini Urmeneta Ottiker   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Hypnotique, apocalyptique performance à Beaubourg. Une version courte d’une heure, une version longue de quatre heures. C’est à cette dernière à laquelle nous avons assisté. Quatre performeurs patiemment érigent sur quelques tables d’architecte, où semblant telle, une construction faite de briques, modèle... 

Constellations, de Nick Payne, mise en scène de Arnaud Anckaert, au Théâtre de L’Aquarium

Constellations, de Nick Payne, mise en scène de Arnaud Anckaert, au Théâtre de L’Aquarium
© Bruno Dewaele   ƒƒƒ article de Denis Sanglard   Variation sur un même thème. C’est un magnifique petit bijou théâtral qu’il nous est donné de découvrir. Constellations de Nick Payne où l’auteur appliquant l’hypothèse des « multivers » de la physique quantique, selon laquelle une infinité de possibles coexiste à chaque moment de notre vie, aborde la vie, la mort et l’amour... 

Miracle en Alabama de William Gibson, mise en scène Pierre Val, au Théâtre La Bruyère

Miracle en Alabama de William Gibson, mise en scène Pierre Val, au Théâtre La Bruyère
ƒ Article de Victoria Fourel C’est un miracle qu’il faut à la famille Keller. Leur fille Helen, sourde et aveugle depuis l’enfance, est coupée du monde, invivable et isolée, bien qu’aimée par sa famille. Cette adaptation de l’œuvre maintes fois relue de William Gibson cherche à raconter avec humour et émotion une histoire de famille, d’apprentissage, et de miracle, donc. Il y a... 

Négociation, chorégraphie de Olé Khamchania et Pichet Klunchun, au Tarmac / Festival Faits d’Hiver

Négociation, chorégraphie de Olé Khamchania et Pichet Klunchun, au Tarmac / Festival Faits d’Hiver
  © Nattapas Jirasatit   ƒƒƒ Article de Denis Sanglard   Entre tradition et modernité, entre culture ancestrale, traditionnelle, et plus récente, urbaine, quelle est le point de rencontre ? Comment réussir à joindre ces deux pôles, inventer une nouvelle forme irriguée de ces deux pratiques individuelles donc collectives, issues d’une même société. Entre le Khon pratiqué... 

Causeries #4 : le sale discours, écrit et mis en scène par David Wahl, Maison de la poésie

Causeries #4 : le sale discours, écrit et mis en scène par David Wahl, Maison de la poésie
© Erwan Floch Article de Théodore Lacour   Etrange proposition ! Elle se situe à la croisée de plusieurs chemins sans qu’un seul ne se dégage lorsque la lumière disparaît au bout de l’heure et quelques passés ensemble. Elle commence un peu comme un conte à la façon de Perrault : il était une fois l’histoire du sale ! C’est un « cochon » qui nous parle – autant dire...