// Critiques

Le Faiseur de Théâtre, de Thomas Bernhard, mise en scène Christophe Perton, au Théâtre des Célestins

Le Faiseur de Théâtre, de Thomas Bernhard, mise en scène Christophe Perton, au Théâtre des Célestins
© Fabien Cavacas   ƒƒ Article de Victoria Fourel Le comédien Bruscon et sa famille sont sur la route. La route des théâtres de province, branlants, oubliés, crasseux. Et le comédien Bruscon ne va pas manquer de le faire remarquer. Dureté du métier d’artiste, incompétence crasse du monde autour… Ce texte acerbe et drôle de Bernhard nous emmène dans un vertige de doutes et de... 

The Hidden Force, de Louis Couperus, mise en scène d’Ivo van Hove

The Hidden Force, de Louis Couperus, mise en scène d’Ivo van Hove
  © Jan Versweyveld   ƒƒƒ Article de Philippe Escalier Il fallait tout le talent de Ivo van Hove pour réussir la mise en scène du roman de Louis Couperus, La Force des ténèbres, adapté par Peter Van Kraaij. Cette œuvre, datant de 1900, d’une grande modernité, quasi visionnaire, servie par une superbe troupe néerlandaise, met en parallèle la décrépitude d’une grande famille... 

Guerre et Térébenthine, mise en scène, scénographie, adaptation théâtrale de Jan Lauwers, MC93 Bobigny

Guerre et Térébenthine, mise en scène, scénographie, adaptation théâtrale de Jan Lauwers, MC93 Bobigny
  © Gwen Laroche   ƒƒƒ article de Théodore Lacour C’est une fresque qui se déroule sous nos yeux pendant ces deux heures de la dernière création de la Needcompagny autour de l’adaptation du roman Guerre et Térébenthine de Stefan Hertmans. Emmenés par la verve et la liberté de Viviane De Muynck, nous suivons la vie ballotée du personnage de Hertmans ; balloté entre son... 

Chansons qui agacent les dents, récital-cabaret de Monsieur K., au C.N.D / Pantin

Chansons qui agacent les dents, récital-cabaret de Monsieur K., au C.N.D / Pantin
  © Marc Domage   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Pour la seconde fois Monsieur K. investissait le C.N.D métamorphosé pour l’occasion en cabaret. Seul, ou presque, pour un récital, « Chansons qui agacent les dents. » Présence sardonique, capable de cingler la salle dissipée de son esprit caustique, Monsieur K. a pour royaume la chanson française, l’esprit berlinois et la folie... 

Zauberland (Le pays enchanté), mise en scène de Katie Mitchell au Théâtre des Bouffes du Nord

Zauberland (Le pays enchanté), mise en scène de Katie Mitchell au Théâtre des Bouffes du Nord
  © Patrick Berger   ƒƒ article de Toulouse  Une fois de plus Katie Mitchell bouleverse les codes de l’art lyrique. Ici c’est au travers des Dichterliebe de Schumann, seize lieders composés à partir des poèmes de Heinrich Heine, qu’une dramaturgie musicale opère, toute accompagnée de textes du célèbre dramaturge britannique Martin Crimp et mis en musique par... 

Roméo et Juliette, d’après William Shakespeare, adapté et mis en scène par Manon Montel au Lucernaire

Roméo et Juliette, d’après William Shakespeare, adapté et mis en scène par Manon Montel au Lucernaire
  © Pierre Colletti   ƒƒƒ Article de Philippe Escalier Théâtrale et musicale, l’adaptation réussie signée par Manon Montel au Lucernaire parvient à concentrer en une heure vingt Roméo et Juliette en gardant intactes la beauté et la force de l’œuvre, grâce notamment à une superbe distribution. S’il fallait résumer en deux mots le travail de Manon Montel, deux adjectifs viendraient... 

Je suis Fassbinder, de Falk Richter, mise en scène par Stanislas Nordey et Falk Richter, Théâtre du Rond-Point

Je suis Fassbinder, de Falk Richter, mise en scène par Stanislas Nordey et Falk Richter, Théâtre du Rond-Point
© Jean-Louis Fernandez ƒ article de Nicolas Brizault Bon, l’envie de faire très court est terriblement tentante. Dire que pour Je suis Fassbinder on garde l’auteur, Falk Richter, en lui demandant gentiment quelques coupures, on garde Katrin Hoffmann, très bonne scénographe, et on change de metteurs en scène, pour le coup on met une moitié de Falk Richter en l’air et tout... 

1. Et si demain, Nidal Abdo, collectif Nafass – 2. Jusqu’à L, Akeem H. Ibrahim, Cie Uni’Son – 3. Soyons fous, Salim Mzé Hamadi, Cie Tché-za – à l’Institut du Monde Arabe, Festival Printemps de la danse arabe #1

1. Et si demain, Nidal Abdo, collectif Nafass – 2. Jusqu’à L, Akeem H. Ibrahim, Cie Uni’Son – 3. Soyons fous, Salim Mzé Hamadi, Cie Tché-za – à l’Institut du Monde Arabe, Festival Printemps de la danse arabe #1
  Et si Demain © Mario Jarweh   ƒƒ article de Marguerite Papazoglou Le Festival Printemps de la danse arabe présente jusqu’au 28 juin une programmation éclectique de danseurs et chorégraphes originaires des Maroc, Tunisie, Egypte, Liban, Syrie, Palestine et des Comores. Il s’agit bien d’une occasion parfois exceptionnelle de diffusion de ces artistes, avec des pièces courtes ou... 

Plus grand que moi – Solo anatomique, écrit et mis en scène par Nathalie Fillion, Théâtre du Rond-Point

Plus grand que moi - Solo anatomique, écrit et mis en scène par Nathalie Fillion, Théâtre du Rond-Point
© Giovanni Cittadini Cesi   ƒƒƒ Article de Sarah Kellal Une voix, dans le noir : « Petite fille. Petite fille. Je ne peux plus rien pour toi. Tu n’as pas d’autre choix que de grandir. Grandir, grandir… Petite fille, l’avenir est devant toi. Démerde-toi. » Lumière. Un plateau, sobrement décoré d’un vélo d’appartement devant lequel souffle un ventilateur, d’un portant où... 

Sur le pas de ta porte, chorégraphie de Selim Ben Safia – Festival Printemps de la danse arabe, Institut du Monde Arabe

Sur le pas de ta porte, chorégraphie de Selim Ben Safia - Festival Printemps de la danse arabe, Institut du Monde Arabe
© Alain Badier   ƒƒ article de Marguerite Papazoglou Pour la deuxième journée du festival de danse arabe (22 mars – 28 juin 2019), deux visions singulières du corps confronté à l’adversité : Sur le pas de ta porte duo à trois de Selim Ben Safia est présenté à la suite de Logos solo d’Adel El Shafey. Deux chorégraphes qui s’inscrivent résolument dans le paysage de la danse... 

Tout Dostoïevski, conception Benoît Lambert et Emmanuel Vérité, Théâtre de la Cité Internationale

Tout Dostoïevski, conception Benoît Lambert et Emmanuel Vérité, Théâtre de la Cité Internationale
© Gilles Vidal   ƒƒ article de Denis Sanglard Tout Dostoïevski, ou presque. Presque, parce que dans ce presque se bousculent de formidables et merveilleuses digressions, entre considérations personnelles, vodka, et commentaires sur l’œuvre et l’auteur. Inévitablement en une heure, le pari est tout simplement impossible. Mais qu’importe, Charles Courtois Pasteur, étrange personnage... 

Underground, de Philippe Vincent, partition cinématographique Philippe Vincent, au Théâtre Nouvelle Génération

Underground, de Philippe Vincent, partition cinématographique Philippe Vincent, au Théâtre Nouvelle Génération
© Domizia Tosatto Cie Scènes   ƒ article de Victoria Fourel Joseph K. erre de détour en détour dans un monde hostile, à la recherche de réponses. De quel mal est-il atteint ? Pourquoi veut-on l’examiner ? Y a-t-il des choses que l’on ne nous dit pas ? Plus rien n’est sûr dans cette perte de repères d’un personnage face à un univers broyeur d’hommes. Underground fait partie de... 

Queen-size, chorégraphie de Mandeep Raikhy, Théâtre de la Ville / Focus Inde

Queen-size, chorégraphie de Mandeep Raikhy, Théâtre de la Ville / Focus Inde
  © Desmond Roberts   ƒƒ article de Denis Sanglard Voilà une création toute simple qui ne révolutionnera pas la danse contemporaine. Sauf que, remise dans son contexte, elle prend toute sa force de subversion et de révolte. Face au machisme patriarcal de la société indienne qui engendre violence envers les femmes et homophobie, la réponse de Mandeep Raikhy claque, sans appel. Au centre... 

Le postillon de Lonjumeau, opéra-comique d’Adolphe Adam, livret d’Adolphe de Leuven et Léon-Levy Brunswick, mise en scène de Michel Fau, direction musicale d’Emmanuel Charles

Le postillon de Lonjumeau, opéra-comique d’Adolphe Adam, livret d’Adolphe de Leuven et Léon-Levy Brunswick, mise en scène de Michel Fau, direction musicale d’Emmanuel Charles
  © Stefan B   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Chargé par Louis XV de trouver de nouvelles voix pour l’Opéra, le marquis de Corsy en transit à Lonjumeau tombe en arrêt devant celle du postillon Chapelou, chargé de le conduire. Il est bien décidé à embarquer illico cette perle providentielle malgré le refus de Chapelou qui a d’autres chats à fouetter. C’est le jour de son...