// Critiques

São Paulo Dance Company, chorégraphies de Uwe Scholz, Marco Goecke et Joëlle Bouvier, Chaillot-Théâtre national de la Danse

São Paulo Dance Company, chorégraphies de Uwe Scholz, Marco Goecke et Joëlle Bouvier, Chaillot-Théâtre national de la Danse
Oiseau de feu © Wilian Aguiar ƒƒƒ Article de Philippe Escalier À les voir à l’œuvre sur scène comment ne pas regretter qu’il s’agisse de leur tout premier passage à Paris ? Pour leur anniversaire, ils fêtent leurs dix ans, c’est bien la São Paulo Dance Company dirigée par Inês Bogéa, grande figure de la danse brésilienne, qui nous fait le précieux cadeau de trois pièces chorégraphiques... 

Des lustres, écrit et mise en scène de Marjory Duprés, Théâtre de Laon

Des lustres, écrit et mise en scène de Marjory Duprés, Théâtre de Laon
  © Tiffany Duprés   ƒƒ article de Sarah Kellal Après une semaine de résidence au Théâtre de Laon, Marjory Duprès, de la Compagnie Jours Dansants, y présentait jeudi 18 avril une étape de travail de son solo transmédia, avant que d’être retravaillé puis présenté cet été à Avignon au Théâtre Artéphile. Pas de sensationnalisme. Pas de poudre aux yeux. C’est à partir... 

Moâ, Sacha !, d’après l’œuvre de Sacha Guitry, spectacle conçu par Christophe Barbier, Théâtre de Poche

Moâ, Sacha !, d’après l’œuvre de Sacha Guitry, spectacle conçu par Christophe Barbier, Théâtre de Poche
© Pascal Gely   ƒƒ article de Corinne François-Denève Le programme du Poche, toujours joliment présenté, indiquait ceci : « « Accusé Guitry, levez-vous ! » En août 1944, Sacha Guitry se retrouve dans le bureau d’un juge… ». Au second regard, on s’aperçoit que la phrase suivante est : « Il ne s’agit pas seulement de l’interroger sur sa conduite pendant la guerre, mais... 

Ghost et Still Life, chorégraphie d’Angelin Preljocaj, au CENTQUATRE-PARIS / Festival Séquence Danse

Ghost et Still Life, chorégraphie d’Angelin Preljocaj, au CENTQUATRE-PARIS / Festival Séquence Danse
Still Life © Jean-Claude Carbonne   ƒƒ article de Denis Sanglard Still life n’est pas nature-morte. Mais vanité où le temps est comme suspendu et non aboli. Dans sa traduction nature morte est un contre sens car la mort, si elle est en devenir et au travail, n’a pas encore accompli son œuvre. Still life ou la suspension et la captation d’un instant, la métaphore inversée et injonction... 

Hymen Hymne, de Nina Santes et SunBengSitting, de Simon Mayer, Théâtre de la Bastille

Hymen Hymne, de Nina Santes et SunBengSitting, de Simon Mayer, Théâtre de la Bastille
Hymen Hymne © François Volpe, Perrine Valli+Nina Santes   ƒƒƒ et ƒ article de Nicolas Brizault C’est la deuxième année consécutive que le théâtre de la Bastille et l’Atelier de Paris / Centre de développement chorégraphique national accueillent quatre chorégraphes travaillant sur le vaste et parfois trouble monde réunissant traditions et territoires. Difficile impression... 

Purge, Baby, purge, d’après On purge bébé de Georges Feydeau, conçu et mis en scène par Sophie Perez & Xavier Boussiron au Théâtre Nanterre-Amandiers

Purge, Baby, purge, d’après On purge bébé de Georges Feydeau, conçu et mis en scène par Sophie Perez & Xavier Boussiron au Théâtre Nanterre-Amandiers
  © Philippe Lebruman   article de Nicolas Thevenot Dans un décor de carton-pâte façon livre pop-up, une femme de chambre nettoie les vitres, s’activant avec son chiffon et son spray, puis avec sa langue. Elle se met à lécher les carreaux. Dans l’entrée du salon, une forme brune au sol bien en évidence et qui ne fait pas mystère pour qui connaît (a priori tout le monde) l’intrigue... 

Là, de et avec Pol Pi, assisté de Gilles Amalvi, à la péniche Pop

Là, de et avec Pol Pi, assisté de Gilles Amalvi, à la péniche Pop
  © Morgan Le Naour   ƒƒƒ article de Marguerite Papazoglou Là, un titre tout simple, minime, à la sonorité aussi éclatante que grave, un titre qui nécessite lui-même un écrin, un petit moment de silence et d’attention avant de le prononcer, pour en protéger la fragilité ; ici et maintenant, l’immédiateté et la présence sous forme de question infinie. Telle serait la tonalité... 

Tchékhov à la folie : La Demande en mariage et L’Ours, d’Anton Tchékhov, mise en scène de Jean-Louis Benoit, Théâtre de Poche

Tchékhov à la folie : La Demande en mariage et L’Ours, d’Anton Tchékhov, mise en scène de Jean-Louis Benoit, Théâtre de Poche
  La demande en mariage © Victor Tonelli   ƒ article de Corinne François-Denève De l’avis même de Tchekhov, La Demande en mariage et L’Ours, pièces en un acte, étaient des « plaisanteries ». Ce sont à tout le moins des pièces de jeunesse, où l’on cherchera en vain, semble-t-il, le ton mélancolique des pièces plus « abouties » et plus connues – même si, de... 

Projet audacieux ! Détestable pensée ! * de Romain Nicolas, réalisation de Léa Carton de Grammont, Marion Lévêque et Christian Schiaretti, TNP Villeurbanne

Projet audacieux ! Détestable pensée ! * de Romain Nicolas, réalisation de Léa Carton de Grammont, Marion Lévêque et Christian Schiaretti, TNP Villeurbanne
© Johannes Plenio (DR)     ƒ article de Solveig Deschamps Premier pas, celui qui va les mettre en lumière, ils n’en sont plus tout à fait aux balbutiements de leur art, ils vont quitter l’école où on leur a enseigné, pour certains, le chant lyrique et la musique, au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon (CNSMD) et pour les autres, le théâtre, à l’École... 

Retour sur les Itinéraires singuliers (Bourgogne) : Le Dernier jour où j’étais petite de Mounia Raoui et Désobéir de Julie Berès

Retour sur les Itinéraires singuliers (Bourgogne) : Le Dernier jour où j’étais petite de Mounia Raoui et Désobéir de Julie Berès
  Le dernier jour où j’étais petite © Pascal Victor   ƒƒƒ article de Corinne François-Denève Les « Itinéraires singuliers », « projet créatif, collectif et solidaire », en partenariat avec L’Insatiable, fêtaient cette année leur 11e édition. Entre le 19 mars et le 14 avril, des expositions, des films, des ateliers, des spectacles et des rencontres, disséminés dans... 

JR, de William Gaddis, adaptation FC Bergman en collaboration avec Bart Van Den Eyden et William Wallyn, Grande Halle de la Villette / Festival 100 %

JR, de William Gaddis, adaptation FC Bergman en collaboration avec Bart Van Den Eyden et William Wallyn, Grande Halle de la Villette / Festival 100 %
  © Kurt Van der Elst   ƒƒƒ article de Denis Sanglard « Jouer pour gagner c’est la seule règle qui compte. » Précepte boursier que JR, gamin de 11 ans, va s’empresser d’appliquer et sans scrupule aucun. Entouré d’hommes de pailles, ses professeurs, artistes ratés et looser, qui voient là une opportunité d’enfin réaliser leur rêve d’artiste,... 

Passo, chorégraphie d’Ambra Senatore, au Théâtre des Abbesses.

Passo, chorégraphie d'Ambra Senatore, au Théâtre des Abbesses.
ƒƒƒ article de Toulouse © Laurent Philippe Triomphe pour la chorégraphe italienne Ambra Senatore, qui avec la reprise de Paso présente un spectacle plein d’humours et qui déplace les lignes établit de la danse contemporaine. Une danseuse, Ambra Senatore, immobile sur la scène, tient une pose longuement durant toute l’entrée du public. C’est un arrêt sur image, comme si... 

La chambre d’Isabella, mise en scène de Jan Lauwers, à la MC93.

La chambre d'Isabella, mise en scène de Jan Lauwers, à la MC93.
  © Eveline Vanassche   ƒƒ article de Toulouse Jan Lauwers et la Needcompany reprends leur mise en scène mythique et incontournable : La Chambre d’Isabella. Quinze année plus tard voilà que leur pièce phare tourne encore et continue de séduire le public et il est surprenant, par ailleurs, de voir le triomphe qui lui est réservé au salue où presque l’entièreté de... 

Trissotin ou les femmes savantes, de Molière, mise en scène de Macha Makeïeff, La Scala

Trissotin ou les femmes savantes, de Molière, mise en scène de Macha Makeïeff, La Scala
© Loll Willems   ƒƒ article de Denis Sanglard Trissotin ou les femmes savantes, Molière et l’émancipation féminine. Macha Makeïeff gratte furieusement le vernis de la satire pour mettre à jour, derrière le rire, la comédie de mœurs. Dans ce foyer balayé par la contestation des femmes, cette revendication pour l’accès au savoir au même titre que les hommes, loin « du tort...