// À l’affiche

Escape game, Pourquoi je n’ai pas porté plainte, texte, mise en scène, jeu, Thissa d’Avila Bensalah, au théâtre Dunois

Escape game, Pourquoi je n’ai pas porté plainte, texte, mise en scène, jeu, Thissa d’Avila Bensalah, au théâtre Dunois
  © Mathieu de France   ƒ article de Marta Plou Escape game, Pourquoi je n’ai pas porté plainte est une porte de sortie à une impasse personnelle, réponse face à la violence et à l’injonction de se taire, une pièce au lieu d’un dépôt de plainte donc. Un monologue, accompagné par une bande-son, deux musiciennes sur le plateau et des projections vidéo en fond de scène, déroule... 

Tout le monde ne peut pas être orphelin, Les chiens de Navarre, mise en scène de Christophe Meurisse, Grande Halle de La Villette

Tout le monde ne peut pas être orphelin, Les chiens de Navarre, mise en scène de Christophe Meurisse, Grande Halle de La Villette
  © Ph. Lebruman     ƒƒ article de Denis Sanglard La famille, c’est les Atrides. Faut que ça saigne ! Ou comment tuer père et mère et sauver sa peau avant qu’ils ne vous fassent la vôtre. Lieu de toutes les névroses, des non-dits, du pas-assez-dit, du trop-dit qui vous pourrissent le cerveau et votre réveillon de Noël devenu un enfer. Lieu d’explosion, d’implosion. De... 

Vivre sa Vie, de Jean-Luc Godard, mise en scène Charles Berling, au Théâtre Kantor (ENS)

Vivre sa Vie, de Jean-Luc Godard, mise en scène Charles Berling, au Théâtre Kantor (ENS)
  © Jean-Louis Fernandez   ƒ Article de Victoria Fourel Dans Vivre sa vie, film de Jean-Luc Godard, une fille ordinaire devient héroïne de tragédie. Rêvant de devenir actrice, Nana se retrouve à la rue, vit de la prostitution, tombe amoureuse et dans un destin tragique. Ce qu’entreprend Charles Berling, c’est un dialogue avec l’œuvre de Godard, et non pas une simple relecture.... 

Dom Juan, de Molière, mise en scène Olivier Maurin, au TNP

Dom Juan, de Molière, mise en scène Olivier Maurin, au TNP
    © Michel Cavalca     ƒƒ Article de Victoria Fourel Dom Juan, c’est l’impie, le séducteur, l’insatisfait. Dans ce texte aux multiples tons et aux accents d’une modernité rare, on passe d’un humour acerbe sur une époque à une tragique recherche de sens dans l’existence. Autant de facettes que tente d’explorer la mise en scène d’Olivier Maurin. D’abord,... 

Place, écrit et mis en scène par Tamara Al Saadi au CENTQUATRE-PARIS

Place, écrit et mis en scène par Tamara Al Saadi au CENTQUATRE-PARIS
  © Baptiste Muzard     ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot Un sol laqué noir, intense, dont la brillance assourdie épouse la dureté. Quelques chaises, coques blanches sur tubes noires, formant constellation. On est saisi par l’économie rigoureuse et vigoureuse que recouvre cet espace minimaliste, lieu intime d’une écriture, celle en l’occurrence de Tamara... 

40° sous zéro, l’homosexuel ou la difficulté de s’exprimer & les quatre jumelles, de Copi, mise en scène de Louis Arène, Cie Munstrum Théâtre, Le Montfort-Théâtre

40° sous zéro, l'homosexuel ou la difficulté de s'exprimer & les quatre jumelles, de Copi, mise en scène de Louis Arène, Cie Munstrum Théâtre, Le Montfort-Théâtre
  © Darek Szuster   ƒƒƒ article de Denis Sanglard 40° sous zéro, c’est complétement givré ! Un Copi follement queer. Deux pièces du dramaturge argentin qui n’aurait sans doute pas renié cette mise en scène hallucinée. Des créatures hors-norme, pas d’autre terme, pour une cérémonie foutrement trash. C’est du grand-guignol burlesque, grotesque et punk. Et... 

Bekannte Gefühle, Gemischte Gesichter, conception et mise en scène de Christoph Marthaler, Anna Viebrock et la troupe de la Volksbühne, à La Grande Halle de la Villette / Festival d’Automne à Paris

Bekannte Gefühle, Gemischte Gesichter, conception et mise en scène de Christoph Marthaler, Anna Viebrock et la troupe de la Volksbühne, à La Grande Halle de la Villette / Festival d'Automne à Paris
  © Walter Mair   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Une salle de musée décati, quelques traces sur les murs de tableaux aujourd’hui disparus et puis eux. Ces vieux, plus ou moins à vrai dire, arrivés en caisse, promptement déballés et qu’on installe là comme autant de pièces archéologiques, témoins d’un passé qu’on dit révolu. Ils étaient comédiens, ils... 

Moving alternatives, Anne Collod & Guests, Grande Halle de la Villette

Moving alternatives, Anne Collod & Guests, Grande Halle de la Villette
  © Jacques Hoepffner     ƒ article de Nicolas Brizault Comment dire ? Un talent indéniable des danseurs et danseuses, chorégraphes de leur côté, un plaisir fou qu’ils ont eu à monter ce spectacle, d’ailleurs ils nous le disent. Ensuite tout se complique beaucoup plus pour Moving alternatives  d’Anne Collod. La curiosité nous pousse à voir ce spectacle présenté à la... 

L’ingénu, conte philosophique de Voltaire, adaptation Jean-Christophe Barbaud et Thomas Willaime, mise en scène de Jean-Christophe Barbaud au Lucernaire

L’ingénu, conte philosophique de Voltaire, adaptation Jean-Christophe Barbaud et Thomas Willaime, mise en scène de Jean-Christophe Barbaud au Lucernaire
  © Adrien Debré   ƒƒƒ Article de Philippe Escalier Le jeu incandescent de Thomas Willaime que Jean-Christophe Barbaud a mis en scène au Lucernaire permet de redécouvrir une superbe adaptation de L’ingénu de Voltaire. Interpréter une œuvre en prose au théâtre est souvent périlleux. Il s’agit de faire vivre un texte n’ayant pas été écrit pour la scène et qui nécessite... 

On s’en va, adapté du texte d’Anokh Levin, mise en scène de Krzysztof Warlikowski à Chaillot – Théâtre National de la Danse

On s’en va, adapté du texte d’Anokh Levin, mise en scène de Krzysztof Warlikowski à Chaillot - Théâtre National de la Danse
  © Magda Hueckel     ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot On s’en va. Cela pourrait être le mot d’ordre lancé à la fin du bal par des fêtards sur le départ ou bien le dernier mot, en guise d’adieu, quand on quitte, fâché, un repas de famille. Cela pourrait être une phrase tirée du roman Les années d’Annie Ernaux, autobiographie collective sur le mode du « on » retraçant... 

Forme Simple, de Loïc Touzé, Théâtre de la Bastille

Forme Simple, de Loïc Touzé, Théâtre de la Bastille
  © Martin Argyroglo   ƒƒ Article de Garance Forme simple, s’interroge sur la genèse du mouvement dans le corps. Se rapprochant de la biomécanique (discipline explorant les propriétés mécaniques des organismes vivants), nous éprouvons, pour une soirée sensorielle, les écoulements, débordements, crispations de chaque muscle qui se tendent, se détendent ou se libèrent d’une... 

Nous pour un moment, d’Arne Lygre, mise en scène et scénographie de Stéphane Braunschweig, Odéon – Les Ateliers Berthier

Nous pour un moment, d’Arne Lygre, mise en scène et scénographie de Stéphane Braunschweig, Odéon - Les Ateliers Berthier
  © Elizabeth Carecchio ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Sans doute un des spectacles les plus forts. Terrible dans son essence même, écrit par Arne Lygre, puis mis en scène, pour cette création, par Stéphane Braunschweig, comme pour nous bousculer, nous faire ouvrir les yeux, nous faire du bien et du mal. Nous pour un moment est une suite étrange de six « moments » entre deux,... 

La Magie lente, de Denis Lachaud, mise en scène de Pierre Notte, Théâtre Paris-Villette

La Magie lente, de Denis Lachaud, mise en scène de Pierre Notte, Théâtre Paris-Villette
© DR ƒƒ article de Denis Sanglard « La psychanalyse est une magie lente », Sigmund Freud. Voilà pour éclairer le titre de cette création sensible et terrifiante. Comment à partir d’une erreur de diagnostic, un patient qualifié à tort de schizophrène, en réalité bi-polaire, cet individu remonte le cours de sa vie pour comprendre la douleur et le traumatisme qui le broie pour s’en... 

Change me d’après Ovide et la vie de Brandon Teena, mise en scène de Camille Bernon et Simon Bourgade, Théâtre Paris-Villette,

Change me d'après Ovide et la vie de Brandon Teena, mise en scène de Camille Bernon et Simon Bourgade, Théâtre Paris-Villette,
   © Benjamin Porée     fff article de Denis Sanglard Voilà une création qui vous bastonne salement, réussie, sans voyeurisme, crue et violente, sur un sujet ô combien casse-gueule, traité ici avec une vérité, une acuité, une justesse remarquable: La trans-identité. Mon sexe n’est pas mon genre clame Axel, garçon né fille à qui tragiquement on réassigne par le...