// À l’affiche

Mes amis, d’après le roman d’Emmanuel Bove, adaptation, mise en scène et jeu d’Airy Routier au théâtre Les Déchargeurs, Paris

Mes amis, d’après le roman d’Emmanuel Bove, adaptation, mise en scène et jeu d’Airy Routier au théâtre Les Déchargeurs, Paris
  © Emmanuel Valette     ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot C’est une petite cave aux murs de pierre, voûtée. Ses dimensions, réduites, sont probablement comparables à celles de la chambre qu’occupe Victor Bâton, le narrateur du roman d’Emmanuel Bove, Mes amis, publié en 1924. Apparaît sur un linteau un visage grossièrement sculpté dont les traits, émoussés par le temps,... 

Zoo ou l’assassin philanthrope, d’après Vercors, conception & mise en scène de Emmanuel Demarcy-Mota, Théâtre de la Ville, Espace Cardin, Paris  

Zoo ou l’assassin philanthrope, d'après Vercors, conception & mise en scène de Emmanuel Demarcy-Mota, Théâtre de la Ville, Espace Cardin, Paris  
  © Jean-Louis Fernandez   ƒƒ article de Nicolas Brizault Une aventure complexe et simple en même temps. Les gentils humains ne seraient pas seuls sur terre, à part les chiens, les chats et les chimpanzés, entre autres… Est-ce vrai ? Est-ce faux ? Complètement, pas tout à fait ? Qu’en est-il vraiment ? C’est tout ce qu’a pu approcher Vercors dans Zoo ou l’assassin philanthrope et Les... 

Jean-Baptiste, Madeleine, Armande et les autres, d’après Molière, adaptation de Julie Deliquet, Julie André et Agathe Peyrard, mise en scène par Julie Deliquet, Comédie-Française

Jean-Baptiste, Madeleine, Armande et les autres, d’après Molière, adaptation de Julie Deliquet, Julie André et Agathe Peyrard, mise en scène par Julie Deliquet, Comédie-Française
  © Brigitte Enguérand   ƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Jean-Baptiste, Madeleine, Armande et les autres est une nouvelle création de la Comédie-Française dans le cadre de sa saison Molière 2022 pour l’anniversaire des 400 ans de la naissance du dramaturge. La pièce est présentée comme une adaptation de L’École des femmes, La Critique de l’École des femmes et L’Impromptu... 

Huit heures ne font pas un jour, de Rainer Werner Fassbinder, mis en scène par Julie Deliquet, TGP, Centre dramatique national de Saint-Denis

Huit heures ne font pas un jour, de Rainer Werner Fassbinder, mis en scène par Julie Deliquet, TGP, Centre dramatique national de Saint-Denis
  © Pascal Victor   ƒƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Huit heures ne font pas un jour est d’abord une série télé. Mais pas n’importe laquelle : une série télé des années 1970, de Fassbinder et donc allemande… Pour ceux qui ne connaissent de Fassbinder que son cinéma, voire que Lili Marlen ou Le mariage de Maria Braun, il faut préciser que le cinéaste en dépit de... 

Le Roi Lear, d’après William Shakespeare, mise en scène de Thomas Ostermeier, Comédie Française, salle Richelieu

Le Roi Lear, d’après William Shakespeare, mise en scène de Thomas Ostermeier, Comédie Française, salle Richelieu
  © Jean-Louis Fernandez   article de Nicolas Thevenot C’est une lande en pente qui nous fait face, et se termine en une jetée scindant l’orchestre en deux. C’est, après une nouvelle production de La nuit des rois en 2019, Le Roi Lear qui enfin fait son entrée à la Comédie Française. C’est une commande qui répondait à une envie de jeunesse du plus si jeune Thomas Ostermeier.... 

Die Sorglosschlafenden, die Frischaufgeblühten, mise en scène de Christoph Marthaler, au Théâtre de l’Aquarium, dans le cadre du Festival d’Automne

Die Sorglosschlafenden, die Frischaufgeblühten, mise en scène de Christoph Marthaler, au Théâtre de l’Aquarium, dans le cadre du Festival d’Automne
    © Matthias Horn     ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot Le sol est désert, plat, comme une grève lissée par le flux et reflux des vagues, laissant affleurer, épars, ces quelques rochers noirs, qui sont en réalité des étuis d’instrument de musique. La scénographie du dernier spectacle de Christoph Marthaler, inspiré des écrits et de la vie du poète allemand Friedrich... 

La visita, de Peeping Tom, à la Chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière, programmé par le Théâtre de la Ville

La visita, de Peeping Tom, à la Chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière, programmé par le Théâtre de la Ville
  © Arianna Arcara     ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot C’est à une déambulation que le public est convié dès que la porte de la Chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière, située au sein de l’hôpital public du même nom, s’ouvre. Une déambulation, cela résonne étrangement en ce lieu, une chapelle, dans ce contexte, un hôpital, comme si ce mot, épuisé à force d’utilisations... 

Dessine-moi un piano, de Jean-Paul Farré, mise en scène de Stéphane Cottin au Studio Hébertot, Paris

Dessine-moi un piano, de Jean-Paul Farré, mise en scène de Stéphane Cottin au Studio Hébertot, Paris
    © Cyrille Varloff   ƒƒ Article de Sylvie Boursier Il joue du piano debout, couché, sur un ballon, sur le ventre et même en apnée, ce petit bonhomme à la chevelure « coiffée décoiffée » Jean Paul Farré, dans sa drôle de boîte à musique façon Jean François Zygel. Il fourbit son piano comme la Mère Poulard son omelette, une note de sel qui compte pour du beurre par... 

La Douleur, de Marguerite Duras, d’après la mise en scène de Patrice Chéreau et Thierry Thieû Niang au Théâtre National Populaire, Villeurbanne

La Douleur, de Marguerite Duras, d’après la mise en scène de Patrice Chéreau et Thierry Thieû Niang au Théâtre National Populaire, Villeurbanne
    © Simon Gosselin   ƒƒ article de Victoria Fourel « Garder toutes ses forces pour le supplice. » Cette phrase issue des premières minutes du spectacle dit tout. La femme que nous allons entendre est sous cloche. Elle attend. Avec au creux du ventre la douleur. Elle attend le retour d’un homme des camps de concentration. Au gré des informations ou de l’absence d’informations,... 

K ou le paradoxe de l’arpenteur, d’après Le Château de Franz Kafka, mise en scène de Régis Hebette, au Théâtre de l’Echangeur, Bagnolet

K ou le paradoxe de l’arpenteur, d’après Le Château de Franz Kafka, mise en scène de Régis Hebette, au Théâtre de l’Echangeur, Bagnolet
  © Hervé Bellamy   ƒƒ article de Denis Sanglard Adaptation du Château, dernier roman inachevé de Franz Kafka, K où le paradoxe de l’arpenteur conte l’arrivée dans un village reculé d’un arpenteur, venu là par une promesse d’embauche. Seulement on ne peut, dans ce village hostile, séjourner sans autorisation, délivrée par l’administration. Et une promesse n’est... 

L’homosexuel ou la difficulté de s’exprimer, de Copi, mise en scène de Thibaud Croisy, Théâtre de la Cité internationale, Paris

L’homosexuel ou la difficulté de s’exprimer, de Copi, mise en scène de Thibaud Croisy, Théâtre de la Cité internationale, Paris
  © Hervé Bellamy   ƒƒ article de Maxime Pierre L’homosexuel ou la difficulté de s’exprimer est l’un de ses OVNI du XXème siècle, comme, son auteur Copi, le facétieux argentin, illustrateur pour Libération, romancier, homme de théâtre et fêtard mondain. La création de cette pièce au Théâtre de la Cité Internationale date de 1971, dans une mise en scène de Jorge Lavelli.... 

Trio (for the beauty of it), mise en scène de Monika Gintersdorfer, au Théâtre Monfort, Paris

Trio (for the beauty of it), mise en scène de Monika Gintersdorfer, au Théâtre Monfort, Paris
© DR article de Nicolas Brizault Comment ne pas sembler trop négatif en disant tout de suite que l’ennui est immédiat face à ces trois danseurs, Ordinateur, Alex Mugler et Carlos Gabriel Martinez, l’un dans le coupé-décalé, le suivant s’étalant dans un voguing plus que limite et le dernier faisant rebondir les danses urbaines mexicaines. Les « peu importe », « et alors ? »,... 

Cahier d’un retour au pays natal, de Aimé Césaire, mis en scène par Jacques Martial, Théâtre de l’Épée de bois (Cartoucherie de Vincennes)

Cahier d’un retour au pays natal, de Aimé Césaire, mis en scène par Jacques Martial, Théâtre de l’Épée de bois (Cartoucherie de Vincennes)
    © AKO – Audrey Knafo Ohnona   ƒƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Cahier d’un retour au pays natal n’est pas un texte de théâtre, c’est un poème en prose. Mais pas n’importe quel poème en prose. Et quand il rencontre un passeur à sa mesure, un conteur de la taille des non-vers du poète martiniquais, ce sont tous les peuples dominés de l’humanité qui se... 

Les filles aux mains jaunes, de Michel Bellier, mis en scène par Johanna Boyé, au Théâtre Rive Gauche, Paris

Les filles aux mains jaunes, de Michel Bellier, mis en scène par Johanna Boyé, au Théâtre Rive Gauche, Paris
  © Fabienne Rappeneau   ƒƒƒ article de Hoël  Le Corre Ça commence par des cloches d’église. Ça commence un 2 août. Celui de 1914, celui de la mobilisation générale. Quatre femmes voient leurs maris, frères, fils, amis, partir au front pour ce qui ne sera « qu’une affaire de quelques semaines »… Mais voilà que ce monde « sans hommes » s’éternise, et il faut trouver...