// Critiques

« Série B, titre noir et provisoire » de Laurent Vacher au Théâtre de l’Opprimé

Critique de Bruno Deslot – Dans la solitude du silence imposé Dans la cité, lieu de survie d’une multitude isolée, Moussa y a fait commerce et de vols en viols, d’arrestations en condamnations, l’enfermement est devenu son quotidien, les barreaux, le filtre de sa vie. © Eric Didym Entre ailleurs et là-bas, l’univers de Moussa se divise en trois rues de tailles et hauteurs différentes,... 

« Le Funambule » de Jean Genet, mis en scène par Cédric Gourmelon

« Le Funambule » de Jean Genet, mis en scène par Cédric Gourmelon
Critique de Solveig Deschamps – « Cet amour – mais presque désespéré, mais chargé de tendresse que tu dois montrer à ton fil, il aura autant de force qu’en montre le fil de fer pour te porter. Je connais les objets, leur malignité, leur cruauté, leur gratitude aussi. Le fil était mort – ou si tu veux muet, aveugle – te voici : il va vivre et parler. » Jean Genet écrit... 

« Louise, elle est Folle », un texte inédit de Leslie Kaplan à la Maison de la Poésie

Critique de Bruno Deslot – La folie d’une autre ! Louise, elle est folle, deuxième texte théâtral de Leslie Kaplan qui s’inscrit dans le cadre de sa résidence à la Maison de la Poésie au cours des saisons 2010/2011 et 2012 et fait suite à sa précédente création « Duetto 5 – Toute ma vie j’ai été une femme », présentée la saison dernière à la Maison de la Poésie.... 

« La Nuit de l’Ours » d’Ignacio de Moral au Théâtre de l’Atalante

Critique d’Audren Destin – Dans « La Nuit de l’Ours », de nombreux sujets sociétaux sont abordés : violence, drogue et alcool, échec scolaire, tentative de suicide, inceste. Un monde chaotique, des parents démissionnaires et des jeunes livrés à eux-mêmes qui racontent leurs blessures intimes. En fait c’est un brin too much. Ignacio del Moral est un auteur espagnol... 

« Requiem 3 » de Vincent Macaigne aux Bouffes du Nord

« Requiem 3 » de Vincent Macaigne aux Bouffes du Nord
Critique de Camille Hazard – « Bienvenue au protocole de couronnement d’Abel 1er. Levez-vous, applaudissez, embrassez-vous, dévorons-nous, malgré toute cette grossièreté nous auront été vivants. » Dès les premières minutes du spectacle, nous savons que Vincent Macaigne, auteur et metteur en scène de « Requiem 3 », est un empêcheur de tourner en rond, la parcelle de peau en... 

« Le cœur des enfants léopards » d’après le roman de Wilfried N’Sondé

Critique de Dashiell Donello – Un moment théâtral bouleversant. Dès l’entrée le public est confronté au comédien. Il n’est pas dans sa loge, mais à terre. On doit enjamber son corps. « Le théâtre vit à travers le corps de l’acteur », nous dit le metteur en scène Dieudonné Niangouna et il tient sa promesse. Dans la salle, la scène est plantée de cinq portes esquissées... 

« Brita Baumann » (Les Cadouins #2), la Compagnie Teknaï au Théâtre 13

Critique d’Evariste Lago – Recette bretonne aigre-doux Une famille formidable … Juillet 2005. Brita Baumann, jeune correspondante allemande, débarque en Bretagne dans une famille modeste, aux allures ordinaires, les Cadouin. Élevée au lait Ribot et à la madeleine fraiche, la famille Cadouin resplendit de bonheur et anime bals, mariages et autres attroupements de foules en délires.... 

« Dominos and Butterflies », la Cie Busy Rocks au Théâtre de la Bastille

Critique de Denis Sanglard – Cinq danseurs sur un plateau nu. Comme une machine bien huilé, un mécanisme horloger, une sculpture de Tinguely ou plus près de nous les plasticiens suisses Fischler et Weiss, chaque danseur devenu rouage induit le mouvement de l’autre par une impulsion, un geste dont les répercutions définissent la chorégraphie qui se ferait malgré eux. Tout est fluide,... 

« Les Rêves de Margaret » de Philippe Minyana au Théâtre des Abbesses

Critique de Dashiell Donello – Margaret est matelassière. Son travail, peu gratifiant, n’a pour elle aucun intérêt. Elle vit avec son père et une poule dans un rez-de-chaussée, à Malakoff, en banlieue parisienne. C’est la vie sans surprise, ni éclat. Anonyme et ordinaire. C’est banal. Trop banal. C’est l’ennui. Le traintrain quotidien dans le microcosme d’une société précaire... 

« Heureuse ? » le tour de chant d’Hélène Delavaux au Lucernaire

Critique de Denis Sanglard – « Heureuse ? » s’interroge Hélène Delavault au Lucernaire où elle tient salon jusqu‘au 6 mars. Dissertation, interrogation sur le bonheur, le sujet est vaste. On sait la dame, chanteuse lyrique à la voix chaude de mezzo soprano, fine lettrée, en cela héritière d’Yvette Guilbert dont elle a suivi les traces, avec le même humour, la même ironie,... 

« A Mary Wingman Dance Evening » par Fabián Barba au Théâtre de la Bastille

Critique de Solveig Deschamps – Un travail d’archéologue Pendant une heure le jeune danseur et chorégraphe équatorien Fabiàn Barba nous emmène dans l’univers de la danseuse expressionniste allemande Mary Wigman (1886-1973), pionnière de la danse contemporaine dont il reste une trace filmée  de certains de ses  solos à vous arracher des frissons, notamment « Danse de la sorcière »,... 

Festival « Les Enfants du rock » à Chambéry / partie 2

Festival
Chronique d’Audren Destin – Eric Lareine / A Wop Bop A Loo Bop A Lop Bam Boom Excellent spectacle d’Éric Lareine, en toute simplicité: un guitariste, un chanteur, un bouquin. Le bouquin, c’est celui de Nick Cohn, un livre fondateur de la critique rock dans les années soixante « A Wop Bop A Loo Bop A Lop Bam Boom ». Dans ce livre écrit en 1968 et révisé en 1972, Nick... 

Festival « Les Enfants du rock » à Chambéry / partie 1

Festival
Chronique d’Audren Destin – Quand je suis revenu de Chambéry, je me suis demandé sous quelle forme j’allais écrire cet article. Je me suis résolu à la plus simple, la suite chronologique des événements. N’ayant pu, pour des raisons logistiques, assister à l’ensemble du festival, je me contenterai de parler de ce que j’ai pu voir et entendre durant les deux... 

« Profondo Rosso », un ciné-concert de et par le Surnatural Orchestra

« Profondo Rosso », un ciné-concert de et par le Surnatural Orchestra
Critique de Camille Hazard – Créé lors du festival « Dolce Cinema » à Grenoble en 2007, ce spectacle tire sa grande originalité et sa force à partir d’un film et d’un orchestre. Le groupe Surnatural Orchestra a décidé de revisiter et de faire sien, un film d’horreur italien des années 70, emblème des films de Giallo (genre de film inventé par Mario Bava dans lequel certains...