// À l’affiche

Nous pour un moment, d’Arne Lygre, mise en scène et scénographie de Stéphane Braunschweig, Odéon – Les Ateliers Berthier

Nous pour un moment, d’Arne Lygre, mise en scène et scénographie de Stéphane Braunschweig, Odéon - Les Ateliers Berthier
  © Elizabeth Carecchio ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Sans doute un des spectacles les plus forts. Terrible dans son essence même, écrit par Arne Lygre, puis mis en scène, pour cette création, par Stéphane Braunschweig, comme pour nous bousculer, nous faire ouvrir les yeux, nous faire du bien et du mal. Nous pour un moment est une suite étrange de six « moments » entre deux,... 

La Magie lente, de Denis Lachaud, mise en scène de Pierre Notte, Théâtre Paris-Villette

La Magie lente, de Denis Lachaud, mise en scène de Pierre Notte, Théâtre Paris-Villette
© DR ƒƒ article de Denis Sanglard « La psychanalyse est une magie lente », Sigmund Freud. Voilà pour éclairer le titre de cette création sensible et terrifiante. Comment à partir d’une erreur de diagnostic, un patient qualifié à tort de schizophrène, en réalité bi-polaire, cet individu remonte le cours de sa vie pour comprendre la douleur et le traumatisme qui le broie pour s’en... 

Change me d’après Ovide et la vie de Brandon Teena, mise en scène de Camille Bernon et Simon Bourgade, Théâtre Paris-Villette,

Change me d'après Ovide et la vie de Brandon Teena, mise en scène de Camille Bernon et Simon Bourgade, Théâtre Paris-Villette,
   © Benjamin Porée     fff article de Denis Sanglard Voilà une création qui vous bastonne salement, réussie, sans voyeurisme, crue et violente, sur un sujet ô combien casse-gueule, traité ici avec une vérité, une acuité, une justesse remarquable: La trans-identité. Mon sexe n’est pas mon genre clame Axel, garçon né fille à qui tragiquement on réassigne par le... 

Mort Prématurée d’un chanteur populaire dans la force de l’âge, écrit et mis en scène par Wajdi Mouawad, Théâtre de la Colline

Mort Prématurée d’un chanteur populaire dans la force de l’âge, écrit et mis en scène par Wajdi Mouawad, Théâtre de la Colline
    © Simon Gosselin   ƒƒ Article de Garance Et une fois qu’on arrive en haut ? Notre mère-société nous apprend la passion de l’ascension, la version la plus perfectionnée de soi-même. Tendre à devenir auto-suffisant et bien sûr montrer l’exemple, devenir une image accomplie et se transformer en statut iconique. Se figer dans le temps. Mais une question reste en suspens... 

Chiquenaudes & Romance en stuc, chorégraphie de Daniel Larrieu, Théâtre de la Cité Internationale, New Setting #9, un programme de la Fondation Hermès

Chiquenaudes & Romance en stuc, chorégraphie de Daniel Larrieu, Théâtre de la Cité Internationale, New Setting #9, un programme de la Fondation Hermès
     Chiquenaudes © Benjamin Favrat   ƒƒƒ Article de Denis Sanglard Le chorégraphe Daniel Larrieu réactive deux pièces emblématiques de son répertoire des années 1980 : Chiquenaude (1982) et Romance en stuc (1986). Comme un passage de relais et de transmission entre deux générations de danseurs et un constat sur la danse de ces année-là, la sienne en particulier, qui semble... 

Pièce, création du collectif Gremaud/Gurtner/Bovay, Théâtre de la Ville-Les Abbesses, Festival d’automne à Paris

Pièce, création du collectif Gremaud/Gurtner/Bovay, Théâtre de la Ville-Les Abbesses, Festival d’automne à Paris
    © Dorothée Thébert-Filliger   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Hier soir, en découvrant Pièce, du collectif Gremaud/Gurtner/Bovay, m’est revenu en mémoire une phrase d’un metteur en scène qui devant les efforts laborieux d’un comédien déconfit sur le plateau, attendant le jugement de celui-ci, après un long silence s’est entendu répondre de façon lapidaire : « oui,... 

Another Distinguée, La Ribot, Le CENTQUATRE-PARIS, Festival d’Automne à Paris

Another Distinguée, La Ribot, Le CENTQUATRE-PARIS, Festival d'Automne à Paris
© Grégory Batardon    ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Le Festival d’Automne à Paris présente cette année installations plastiques, spectacles, films, moyens d’expressions multiples, simples et tenaces de La Ribot. Un vrai plaisir lorsqu’on connaît La Ribot, un vrai plaisir lorsqu’on la découvre. Another Distinguée est en ce moment au CENTQUATRE-PARIS, moment évidemment... 

Symphonia harmoniae caelestium revelationum, d’Hildegarde Von Bingen, conception de François Chaignaud et Marie-Pierre Brébant, MC93

Symphonia harmoniae caelestium revelationum, d’Hildegarde Von Bingen, conception de François Chaignaud et Marie-Pierre Brébant, MC93
  © Anna Van Waeg Rhok     ƒƒ article de Denis Sanglard François Chaignaud n’est jamais vraiment là où on pourrait l’attendre. Et c’est bien. Ce performer, danseur, chanteur, transformiste parfois (chez madame Arthur pour des apparitions singulières) aborde avec la musicienne Marie-Pierre Brébant le répertoire d’Hildegarde von Bingen. Abbesse bénédictine, visionnaire,... 

L’effort d’être spectateur, texte et mise en scène de Pierre Notte, Théâtre du Rond-Point

L’effort d’être spectateur, texte et mise en scène de Pierre Notte, Théâtre du Rond-Point
  © Eric Schoenzetter     ƒƒƒ article de Denis Sanglard Le testament de Pierre Notte. Pierre Notte, homme de lettres, metteur en scène, compositeur, comédien et pédagogue (carte de visite impressionnante, c’est vrai), spectateur aussi, et avant tout de lui-même et de cette faune étrange qui en dépit parfois d’un désespoir coxygien et d’une concentration toute relative... 

Presque égal à de Jonas Hassen Khemiri, mise en scène de Laurent Vacher, la Manufacture, Nancy

Presque égal à de Jonas Hassen Khemiri, mise en scène de Laurent Vacher, la Manufacture, Nancy
  © Christophe Raynaud de Lage   ƒƒƒ article de Corinne François-Denève Qu’est ce qui a pu pousser Mani à se retrouver, un soir, sur le bord d’un toit, en équilibre instable, méditant sur sa chute et l’inflexion, si banale et si pathétique, qu’a pu prendre sa chienne de vie ? Magie du théâtre : le fil qui le retient (à un fil, donc, entre la vie et la mort), se retend.... 

Désordre du discours, d’après l’Ordre du discours de Michel Foucault, conception Fanny de Chaillé à l’Université Paris 8 – Saint Denis, Festival d’Automne à Paris

Désordre du discours, d’après l’Ordre du discours de Michel Foucault, conception Fanny de Chaillé à l’Université Paris 8 – Saint Denis, Festival d’Automne à Paris
  © Marc Domage     ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot Du discours inaugural de Michel Foucault au Collège de France en 1970, il nous reste un texte édité chez Gallimard : L’ordre du discours. Mais aucun enregistrement, vidéo ou audio. Aucune capture, trace physique, attestant du corps qui ce jour-là prit place sur l’estrade, des mains qui fendirent l’épaisseur de la lumière,... 

Une des dernières soirées de Carnaval de Carlo Goldoni, mise en scène de Clément Hervieu-Léger au Théâtre des Bouffes du Nord

Une des dernières soirées de Carnaval de Carlo Goldoni, mise en scène de Clément Hervieu-Léger au Théâtre des Bouffes du Nord
    © Brigitte Enguérand   ƒƒƒ Article de Philippe Escalier Écrite pour son départ de Venise en 1762, Une des dernières soirées de Carnaval donnée aux Bouffes du Nord sous la direction de Clément Hervieu-Léger est l’occasion de découvrir une divertissante étude de mœurs, surprenante de vivacité et de modernité. Se sentant incompris de son public vénitien, Goldoni décide... 

21 rue des Sources, texte et mise en scène de Philippe Minyana, Théâtre du Rond-Point

21 rue des Sources, texte et mise en scène de Philippe Minyana, Théâtre du Rond-Point
  © Éric Didym     ƒƒƒ article de Denis Sanglard Nos maisons sont toujours hantées. Mémoires vives que peuplent des fantômes, ceux-là même qui vécurent là, entre ces murs. Philippe Minyana le sait bien qui n’a de cesse, de textes en textes, d’observer nos vies minuscules, d’en faire l’inventaire, entomologiste des âmes parfois mortes si délicatement, si poétiquement... 

Les Bonnes, de Jean Genet, mise en scène de Robyn Orlin, Théâtre de la Bastille

Les Bonnes, de Jean Genet, mise en scène de Robyn Orlin, Théâtre de la Bastille
    © Robyn Orlin     ƒƒƒ article de Denis Sanglard Les bonnes de Jean Genet et Robyn Orlin cela semble aller de soi. Pour sa première mise en scène, la chorégraphe et performeuse sud-africaine, vivant désormais en Europe, ne perd rien de sa rage, de sa niaque et surtout de son impertinence, de son regard aigu sur les questions de société, racisme, domination, genre. Jean...