// À l’affiche

Pour le meilleur et pour le pire, Cirque Aïtal, de et avec Kati Pikkarainen et Victor Cathala, Le Monfort

Pour le meilleur et pour le pire, Cirque Aïtal, de et avec Kati Pikkarainen et Victor Cathala, Le Monfort
© Mario del Curto   ƒƒ Article de Philippe Escalier Un moment d’acrobatie et de poésie, telle est la proposition originale faite par le cirque Aïtal au public du Monfort, jusqu’au 15 juin 2019, avec Pour le meilleur et pour le pire. Il est difficile d’imaginer couple plus différent que celui à l’origine du Cirque Aïtal (signifiant en occitan, c’est comme ça !) : Victor Cathala,... 

Anthologie du cauchemar, de Marcia Barcellos, Karl Biscuit et Système Castafiore, au Théâtre des Célestins

Anthologie du cauchemar, de Marcia Barcellos, Karl Biscuit et Système Castafiore, au Théâtre des Célestins
   © Pasquini     ƒ Article de Victoria Fourel Sommes-nous les victimes ou les responsables de nos imaginaires ? Qui sont-ils, ceux qui peuplent nos nuits ? Dans une création chorégraphique faite de saynètes diverses, les danseurs de cette Anthologie explorent les cauchemars, leurs facettes et les créatures qui y vivent. Tout d’abord, on apprécie d’assister à un spectacle... 

Je poussais donc le temps avec l’épaule, d’après Marcel Proust, mise en scène de Charles Tordjman, Espace Cardin – Théâtre de la Ville

Je poussais donc le temps avec l’épaule, d’après Marcel Proust, mise en scène de Charles Tordjman, Espace Cardin - Théâtre de la Ville
  © Photo Lot   ƒƒƒ article de Léa Suzanne Le drame du coucher, la rotondité d’une petite madeleine, une haie d’aubépines, les petites saloperies de Melle Vinteuil, Françoise, la première attaque cardiaque de la grand-mère adorée, les agaceries d’Albertine, les amours de Swann, le côté de Guermantes… Tous ces textes, savamment arrangés par Serge Maggiani et Charles Tordjman,... 

Mademoiselle Julie, d’August Strindberg, mise en scène de Julie Brochen, Théâtre de l’Atelier

Mademoiselle Julie, d’August Strindberg, mise en scène de Julie Brochen, Théâtre de l’Atelier
  © Franck Beloncle   ƒƒƒ article de Léa Suzanne Le soir de la Saint-Jean, en Suède, tous les esprits, gentils ou moqueurs, sont de sortie. Au bal de ses gens, « Mademoiselle Julie » danse avec Jean, le domestique qui l’observait, enfant, avec amour et envie. Élevée comme un garçon par un père aussi autoritaire qu’absent, fille d’une mère incendiaire, la fille du comte ne... 

La magie de l’argent, pièce écrite et mise en scène par Oscar Castro, Théâtre Aleph

La magie de l'argent, pièce écrite et mise en scène par Oscar Castro, Théâtre Aleph
  © Serge Orru   ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Une surprise encore éclatante avec un spectacle d’Oscar Castro, La magie de l’argent, présenté dans son repère, le théâtre Aleph. Le titre lu trop vite et en restant trop baigné dans les infos du jour peu tromper et nous laisser imaginer nous diriger vers un univers douloureux, sale, sombre et lent, actuel. Et la magie alors ?... 

Hors la loi, texte et mise en scène de Pauline Bureau, à La Comédie Française – Le Vieux Colombier

Hors la loi, texte et mise en scène de Pauline Bureau, à La Comédie Française – Le Vieux Colombier
  © Brigitte Enguérand, coll.CF   ƒƒƒ article d’Isabelle Blanchard Pauline Bureau écrit une pièce à partir du « procès de Bobigny » et notamment une partie de la plaidoirie de Gisèle Halimi, dont les répercussions ont contribué à l’adoption en 1975 de la loi Veil, et également à partir d’entretiens avec Marie-Claire Chevalier devenue adulte. C’est un travail... 

Cataract Valley, d’après Jane Bowles, adaptation et mise en scène Marie Rémond et Thomas Quillardet, Odéon-Théâtre de l’Europe, Salle Berthier

Cataract Valley, d’après Jane Bowles, adaptation et mise en scène Marie Rémond et Thomas Quillardet, Odéon-Théâtre de l’Europe, Salle Berthier
  © Simon Gosselin   ƒƒ article de Nicolas Brizault L’annonce de ce spectacle attire, rend curieux. Un travail d’après un texte de cette fantastique Janes Bowles, Camp Cataract, issu de Plaisirs paisibles. Sadie, une jeune femme complexe, ou schizophrène pour tout dire, fuit sa famille, choisit une liberté fort « construite », anguleuse et pas très solide pour tenter d’aller... 

Vues Lumière, concept et mise en scène Isabelle Lafon au Théâtre National de la Colline

Vues Lumière, concept et mise en scène Isabelle Lafon au Théâtre National de la Colline
  © Tuong-Vi Nguyen   Article de Nicolas Thevenot On venait avec une réelle curiosité et envie. On avoue ne pas avoir vu de précédent spectacle d’Isabelle Lafon. Peut-être aurait-il fallu découvrir son travail avec Bérénice qui fut présentée il y a quelques mois au TGP. Toujours est-il que la soirée fut déceptive. On ne pouvait pourtant que souscrire aux intentions indiquées... 

The importance of being earnest, opéra-comique de Gérald Barry, d’après Oscar Wilde, mise en scène de Julien Chavaz à l’Athénée théâtre Louis Jouvet

The importance of being earnest, opéra-comique de Gérald Barry, d’après Oscar Wilde, mise en scène de Julien Chavaz à l’Athénée théâtre Louis Jouvet
  © Diane Deschenaux   ƒƒƒ Article de Philippe Escalier De ce vaudeville génial et plein de panache comme Oscar Wilde savait si bien en écrire, Gérald Barry a fait un opéra-comique contemporain, sublimé par la mise en scène colorée et délicieusement exubérante de Julien Chavaz. « Il n’y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéïenne », le triste adage romain n’a jamais paru... 

Annette oratorio, conçu et réalisé à partir des carnets d’Annette Libotte, par Pascale Nandillon et Frédéric Tétart au Théâtre des Quinconces – Le Mans

Annette oratorio, conçu et réalisé à partir des carnets d'Annette Libotte, par Pascale Nandillon et Frédéric Tétart au Théâtre des Quinconces – Le Mans
  © Yann Ledos   ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot Rectangle creusé par les projecteurs, le plateau est occupé par deux femmes assises dans des fauteuils, un musicien à leur côté. Le plateau est cette zone de fouille tirée au cordeau, cette zone baignée de lumière où pourtant la nuit remue, comme un écho sourd au poème d’Henri Michaux, une nuit où affleure, hirsute, grasseyante,... 

La rose et la hache, d’après Richard III de W. Shakespeare, adaptation Carmelo Bene, mise en scène de Georges Lavaudant, Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis

La rose et la hache, d’après Richard III de W. Shakespeare, adaptation Carmelo Bene, mise en scène de Georges Lavaudant, Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis
  © MC2     ƒƒƒ article de Denis Sanglard Une heure de visions hallucinées, une heure de cauchemar poisseux et funèbre, une heure dans la tête folle de Richard III. Carmelo Bene pour l’adaptation première, Georges Lavaudant pour la trahison frondeuse de cette adaptation et la mise en scène, Ariel Garcia-Valdès pour un duc de Gloucester d’anthologie. Carmelo Bene et Georges... 

Dans la solitude des champs de coton, de Bernard-Marie Koltès, mise en scène Charles Berling, Grande Halle de la Villette, Paris

Dans la solitude des champs de coton, de Bernard-Marie Koltès, mise en scène Charles Berling, Grande Halle de la Villette, Paris
  © Jean-Louis Fernandez     ƒ article de Nicolas Brizault Dans la solitude des champs de coton. L’histoire est simple, un soir, dans un endroit sombre et désert, un homme attend, les poches pleines de produits illicites en tout genre, qu’un client arrive. Et voilà que ledit client débarque. Et un dialogue fort, complexe et tendu débarque entre les deux, le sûr de lui, le beaucoup... 

Tout semblait immobile, de Nathalie Béasse, au Théâtre de la Bastille

Tout semblait immobile, de Nathalie Béasse, au Théâtre de la Bastille
© Nathalie Béasse   ƒ Critique Djalila Dechache Nathalie Béasse a du talent. Ses comédiens aussi. Et il faut le dire. Son spectacle, actuellement au théâtre de la Bastille – elle y est invitée pour la troisième fois –, est une tranche d’air frais. Au début… parce qu’après cela se gâte. Trois conférenciers spécialisés dans la « psychanalyse des contes de fées », de... 

« Roses », Conception, mise en scène et scénographie de Nathalie Béasse, au Théâtre de la Bastille

« Roses », Conception, mise en scène et scénographie de Nathalie Béasse, au Théâtre de la Bastille
© Wilfried Thierry   ƒƒ article de Denis Sanglard  Faire de Richard III de Shakespeare un espace strictement mental est une démarche culottée. Et Nathalie Béasse n’en manque pas, de culot. Nathalie Béasse a rêvé sans aucun doute cette œuvre. Au petit matin, il ne lui restait que quelques bribes éparses, des fragments de texte, des images étranges. Et c’est cela qu’elle met...