// À l’affiche

Le Côté de Guermantes, d’après Marcel Proust, adaptation et mise en scène Christophe Honoré, à la Comédie-Française

Le Côté de Guermantes, d'après Marcel Proust, adaptation et mise en scène Christophe Honoré, à la Comédie-Française
  © Jean-Louis Fernandez ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Proust à la Comédie-Française. Donc par quoi débuter ? Un travail pas évident quoi qu’il en soit, mené par Christophe Honoré. Il serait tentant de s’arrêter là en ajoutant joyeusement « allez-y ! » Élan un peu trop facile et sans doute pas à sa place ici. Donc Le Côté de Guermantes, d’après Marcel Proust,... 

Sopro, spectacle de Tiago Rodrigues/Teatro Nacional D. Maria II, Festival d’Automne à Paris

Sopro, spectacle de Tiago Rodrigues/Teatro Nacional D. Maria II, Festival d’Automne à Paris
© Filipe Ferreira   ƒƒƒ Article de Denis Sanglard Cristina Vidal murmure à l’oreille des comédiens. Souffleuse au Teatro Nacional D. Maria II de Lisbonne dont Tiago Rodrigues est le directeur. Mais bien plus encore. Mémoire vivante du théâtre, d’un monde où illusion et réalité parfois se confondent, se dévorent, se nourrissent l’un l’autre. Personne de l’ombre, de sombre vêtue,... 

Un jour, je reviendrai, de Jean-Luc Lagarce, mis en scène par Sylvain Maurice, au Théâtre Sartrouville Yvelines CDN

Un jour, je reviendrai, de Jean-Luc Lagarce, mis en scène par Sylvain Maurice, au Théâtre Sartrouville Yvelines CDN
  © Christophe Raynaud de Lage   ƒƒ article d’Emmanuelle Saulnier-Cassia Un jour, je reviendrai n’est pas un titre de Jean-Luc Lagarce, mais la réunion de deux de ses textes (L’Apprentissage et Le Voyage à La Haye) par le metteur en scène et directeur du CDN de Sartrouville Sylvain Maurice. Il s’agit bien de deux récits, et non de pièces de théâtre, qui consistent en deux... 

Gold Shower, conception et performance de François Chaignaud et Akaji Maro, Maison de la Musique de Nanterre / Festival d’Automne à Paris

Gold Shower, conception et performance de François Chaignaud et Akaji Maro, Maison de la Musique de Nanterre / Festival d’Automne à Paris
  © ADELAP   ƒƒƒ Article de Denis Sanglard Étrange cérémonie, sensuelle, érotique, alliance de la carpe et du lapin mais une réussite fragile, étonnante, épatante et incontestable. Deux danseurs qu’a priori, en apparence, tout oppose. L’âge, la culture et la pratique de la danse. Akaji Maro, danseur butô et fondateur de la compagnie Dairakudakan et François Chaignaud,... 

L’Amérique n’existe pas, de Peter Bichsel, mis en scène par Dominique Lurcel, à l’Essaïon

L’Amérique n’existe pas, de Peter Bichsel, mis en scène par Dominique Lurcel, à l'Essaïon
  © Guislaine Rigollet   ƒƒ article de Nicolas Brizault Peter Bichsel a écrit moult petites merveilles, pour les grands et les moins grands, comme on dit. L’Amérique n’existe pas est justement issu d’Histoires enfantines, publié en 1971. L’idée est amusante, un bonhomme curieux et sympathique qui nous raconte sa (ses) vie(s) en plein milieu d’une foule... 

Le Grand Inquisiteur, d’après Fédor Dostoïevski, mise en scène de Sylvain Creuzevault, Odéon-Théâtre de l’Europe / Festival d’Automne à Paris

Le Grand Inquisiteur, d’après Fédor Dostoïevski, mise en scène de Sylvain Creuzevault, Odéon-Théâtre de l’Europe / Festival d’Automne à Paris
    © Simon Gosselin     ƒƒ article de Denis Sanglard Penser est fondamentalement coupable*. Le Grand Inquisiteur, conte noir et philosophique au centre du roman de Dostoïevski Les frères Karamazov, devient pour Sylvain Creuzevault matière à réflexion sur les nouveaux Torquemada et notre servitude volontaire. Jésus descend sur terre mais en pleine inquisition. Reconnu,... 

Le quai de Ouistreham, de Florence Aubenas, mise en scène de Louise Vignaud, au Théâtre 14

Le quai de Ouistreham, de Florence Aubenas, mise en scène de Louise Vignaud, au Théâtre 14
  © Rémi Blasquez   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Plongée en enfer. Florence Aubenas, journaliste, pour comprendre les effets de la crise de 2008, plonge dans l’enfer du sous-prolétariat ; ces femmes, et rares hommes, invisibles, qui subissent de plein fouet, au quotidien, cette réalité économique où il ne s’agit plus de trouver un travail « mais de faire des heures.... 

Iphigénie, de Jean Racine, mise en scène et scénographie de Stéphane Braunschweig, Odéon Théâtre de l’Europe, Ateliers Berthier

Iphigénie, de Jean Racine, mise en scène et scénographie de Stéphane Braunschweig, Odéon Théâtre de l'Europe, Ateliers Berthier
  © Simon Gosselin ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Iphigénie. Celle de Jean Racine, à l’Odéon. Une idée venue à Stéphane Braunschweig, début avril, au tout début d’une longue période où les idées noires, les doutes, la peur allaient joyeusement valser en tous sens, se persuader ici où là, se mettre à croire que. Une période fort dense pour s’approcher d’Iphigénie.... 

Saint-Félix, écrit et mis en scène par Élise Chatauret au théâtre des Célestins, Lyon

Saint-Félix, écrit et mis en scène par Élise Chatauret au théâtre des Célestins, Lyon
  © Hélène Harder   ƒƒƒ article de Victoria Fourel Ce spectacle, entre documentaire et fiction nous emmène dans le hameau de Saint-Félix, en raconte la vie, et en profite pour nous parler de modernité, de désertification rurale, de différence… Un moment de théâtre inattendu et tendre qui parvient à nous parler d’un endroit où il ne se passe rien. La chose qui crée la... 

Les pièces manquantes (puzzle théâtral), création collective mise en scène par Adrien Béal au Théâtre de la Tempête

Les pièces manquantes (puzzle théâtral), création collective mise en scène par Adrien Béal au Théâtre de la Tempête
  © Matthieu Edet   ƒ article de Nicolas Thevenot La Compagnie Théâtre Déplié vise probablement avec cette proposition ce qui nous semble au cœur de son projet : un théâtre qui se déplierait dans le réel, sans fin, se déployant comme une toile dont on ne verrait jamais la lisière. Un théâtre qui évite le 4ème mur — et même les trois autres lorsqu’il se produit en... 

Qui a tué mon père, d’Édouard Louis, mis en scène par Thomas Ostermeier, au Théâtre de la Ville – Les Abbesses

Qui a tué mon père, d’Édouard Louis, mis en scène par Thomas Ostermeier, au Théâtre de la Ville – Les Abbesses
   © Jean-Louis Fernandez   ƒƒƒ article d’Emmanuelle Saulnier-Cassia   Alors que les spectateurs s’installent, masqués, et continuent pour certains de discuter avec leur(s) voisin(s), Édouard Louis, vêtu d’un sweat à capuche, pianote sur son ordinateur portable, comme un ado à son petit bureau, une lampe posée sur une chaise, concentré sur son écran. Car Édouard... 

Shakespeare Resonance, de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, au TNP

Shakespeare Resonance, de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, au TNP
  © Simon Annand   ƒƒ article de Victoria Fourel Quel drôle de retour au théâtre. Pour mon premier article depuis le mois de mars, on ne peut pas dire que ce soit une soirée absolument normale. La salle est clairsemée, pour cause de distanciation physique. Elle ne s’éteint pas. Nous sommes là pour dialoguer. Nous sommes là pour nous retrouver. En la présence de Peter Brook, dont... 

Aux éclats… , conçu et mis en scène par Nathalie Béasse au Théâtre de la Bastille

Aux éclats... , conçu et mis en scène par Nathalie Béasse au Théâtre de la Bastille
  © Jean-Louis Fernandez   ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot On aimerait avoir la plume légère et pointue. Ecrire les choses en les détourant comme des silhouettes, traduire les émotions sans se laisser emporter par la passion. Tenir la bride. Ou, dit autrement, savoir se tenir. Tant il est vrai que Nathalie Béasse sait, elle, tenir sa barque légère au fil d’une navigation pourtant... 

Le grand cahier, d’Agota Kristof, mise en scène de Valentin Rossier, Manufacture des Abbesses

Le grand cahier, d'Agota Kristof, mise en scène de Valentin Rossier, Manufacture des Abbesses
  © Carole Parodi   ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Valentin Rossier est seul, debout sur scène, quasiment dans le noir, du moins dans un espace sombre, réduit. Dans le noir, complètement, n’hésitons pas. En face de nous, tout près. C’est comme si seulement apparaissait sa silhouette, son visage. Lui, mais très peu. À peine et entièrement. Et tout commence, il nous entraîne...