// À l’affiche

Signé Dumas, de Cyril Gély et Eric Rouquette, mise en scène Tristan Petitgirard, Théâtre La Bruyère

Signé Dumas, de Cyril Gély et Eric Rouquette, mise en scène Tristan Petitgirard, Théâtre La Bruyère
© Photo Lot   ƒ Article de Corinne François-Denève   Il y a une quinzaine d’années, au Marigny, Signé Dumas avait fait sensation. Le grand public découvrait que derrière Alexandre Dumas se cachait la figure de son porte-plume, Auguste Maquet. A l’époque, Francis Perrin, dans le rôle de Dumas, et Thierry Frémont, dans celui de Maquet, avaient donné des performances qui ont fait... 

Tu te souviendras de moi, de François Archambault, mise en scène de Daniel Benoin, Théâtre de Paris, Salle Réjane

Tu te souviendras de moi, de François Archambault, mise en scène de Daniel Benoin, Théâtre de Paris, Salle Réjane
  © Philip Ducap   ƒ Article de Nicolas Brizault   Tu te souviendras de moi. L’inverse l’emportera sans doute, et c’est dommage. Perdre sa mémoire, un peu, beaucoup, puis elle revient mais l’on ne s’en rappelle pas. Qui est qui ? Solitude en plein milieu des autres, les vôtres. Petit à petit ou d’un seul coup. Île déserte et inabordable. Sentiments... 

Infidèles, spectacle de tg STAN et de Roovers, d’après Ingmar Bergman, au Théâtre de la Bastille, Festival d’Automne à Paris

Infidèles, spectacle de tg STAN et de Roovers, d’après Ingmar Bergman, au Théâtre de la Bastille, Festival d’Automne à Paris
© Stef Stessel   ƒƒƒ article de Denis Sanglard   Les histoires de désamours finissent mal en général. Tg STAN le sait et s’en amuse, explore de nouveau et avec la même acuité le couple. Mais c’est chez Ingmar Bergman qu’il puise ici son matériau. Plus précisément Infidèles, un scénario de 1997, et Infidèle (2000) le film de Liv Ullmann inspiré du même. S’ajoute... 

Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Edward Albee, mise en scène de Panchika Velez, Théâtre 14

Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Edward Albee, mise en scène de Panchika Velez, Théâtre 14
  © photo LOT   ƒƒ Article de Corinne François-Denève Tout compte fait, il suffit de pas grand chose pour réussir Qui a peur de Virginia Woolf ? Il suffit après tout d’une arène où on lâche les deux fauves et les deux petits lionceaux. Certes, il faut aussi une bonne traduction, et celle de Daniel Loayza est comme souvent excellente (on relève en passant les jouissifs « jeu... 

La Ménagerie de verre, de Tennessee Williams, mise en scène de Charlotte Rondelez, Théâtre de Poche Montparnasse

La Ménagerie de verre, de Tennessee Williams, mise en scène de Charlotte Rondelez, Théâtre de Poche Montparnasse
© Pascal Gely ƒƒ Article de Corinne François-Denève   Le narrateur nous en prévient dès le début : rien de tout cela n’est réaliste. Dans le Sud des Etats-Unis, après la Grande Dépression, le temps de la splendeur d’avant-guerre, de Tara, de Scarlett, d’Autant en emporte le vent, est bien révolu. Mais Amanda Windfield, abandonnée par un mari volage, réduite à une pauvreté... 

Le dernier jour du jeûne / L’envol des cigognes, texte et mise en scène de Simon Abkarian, au Théâtre du Soleil, Cartoucherie de Vincennes

Le dernier jour du jeûne / L'envol des cigognes, texte et mise en scène de Simon Abkarian, au Théâtre du Soleil, Cartoucherie de Vincennes
© Antoine Agoudjian   ƒƒƒ article de Denis Sanglard   Au delà des ténèbres, deux pièces écrites et mises en scène par Simon Abkarian. Le dernier jour du jeûne et L’envol des cigognes, un diptyque, une tragédie méditerranéenne circonscrite à un quartier au centre duquel la maison de Nouritsa et de Théos. Pas plus de précision, c’est ici et ailleurs, c’est hier... 

A 90 degrés, texte et mise en scène de Frédérique Keddari-Devisme, Théâtre des Déchargeurs

A 90 degrés, texte et mise en scène de Frédérique Keddari-Devisme, Théâtre des Déchargeurs
© Frédéric Benoist ƒƒƒ article de Denis Sanglard Marthe est alcoolique. A en crever. Marthe raconte sa longue descente aux enfers. Sa dépendance qui ravage tout. Ses rémissions toujours éphémères et ses échecs toujours recommencés. Ses mensonges qui deviennent sa vérité. Son incapacité à vivre, sa souffrance à vivre, sa folie de vivre. Son amour et sa haine pour son mari et ses... 

Moi, soldat inconnu, de Grégory Duvall, mise en scène de Philippe Ogouz, Théâtre Montmartre Galabru

Moi, soldat inconnu, de Grégory Duvall, mise en scène de Philippe Ogouz, Théâtre Montmartre Galabru
© Brian Jurin-Dutreilly ƒƒ Article de Corinne François-Denève   Août 2018. Depuis quatre ans, combien de pièces sur la Grande Guerre ? Combien de commandes officielles, de spectacles qui placent avant l’artistique l’opportunisme de la commémoration ? Au début de Moi, soldat inconnu, il est vrai que l’on craint le pire. Le metteur en scène a fait le choix de représenter une... 

Le Fauteuil prend quelques jours de vacances !

Le Fauteuil prend quelques jours de vacances !
Fauteuil création Hélène Barrier/Iconoklastes. © Photo Ian Rivera.   Le Fauteuil prend quelques jours de vacances, les chroniqueurs un repos mérité. Merci de votre fidélité, rendez-vous en septembre pour la rentrée théâtrale… A très bientôt !    Read More →

FALL, de Victor Hugo Pontes, Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Eté

FALL, de Victor Hugo Pontes, Lycée Jacques Decour, Festival Paris l’Eté
© José Caldeira   ƒƒƒ article de Nicolas Brizault FALL. Dans toute sa beauté et sa simplicité. Tomber. Quatre hommes et trois femmes qui « tombent » du ciel donc, où d’autre part, peu importe. De terribles poutrelles métalliques en l’occurrence. Quatre hommes et trois femmes qui s’effondrent, douleur et force présentes tout de même, sans doute ? Sept chutes différentes... 

Littoral, de Wajdi Mouawad, mise en scène de Simon Delétang, Théâtre du Peuple de Bussang

Littoral, de Wajdi Mouawad, mise en scène de Simon Delétang, Théâtre du Peuple de Bussang
© Jean-Louis Fernandez ƒƒ article de Denis Sanglard Marche, marche et tu verras. Devise de pélerin qui au terme de son voyage se pose cette question « Qu’ai-je vu ? » et dont la réponse demeure « Retourne-toi et tu verras ». Ainsi peut-on résumer Littoral de Wajdi Mouawad. Wilfrid baisait furieusement quand son père est mort. Drôle de coïncidence, tragique circonstance,  lui... 

Eléphants, d’après Le Discours de la Servitude volontaire d’Etienne de La Boétie, adaptation et mise en scène Ludovic Pouzerate à la Maison des Métallos

Eléphants, d’après Le Discours de la Servitude volontaire d’Etienne de La Boétie, adaptation et mise en scène Ludovic Pouzerate à la Maison des Métallos
© Sylvain Vesco Article de Victoria Fourel   C’est une performance apéro, littéraire et musicale, un moment entre conférence, cours pour les autres et débat pour soi. Une traduction moderne du texte d’Etienne de La Boétie, et une restitution de son contenu et de sa force. Restitution, récitation, interprétation, le travail de Ludovic Pouzerate s’apparente à toutes ces choses. Transmettre... 

Italienne Scène et Orchestre, texte et mise en scène de Jean-François Sivadier, à la MC93, Festival Paris l’Eté

Italienne Scène et Orchestre, texte et mise en scène de Jean-François Sivadier, à la MC93, Festival Paris l’Eté
© Marie Clauzade ƒƒƒ article de Denis Sanglard Reprise de la pièce de Jean-François Sivadier Italienne Scène et Orchestre et ça c’est une chouette idée, un vrai bonheur. Pour qui aime l’opéra et pour qui le déteste c’est l’occasion de découvrir les vrai-fausses coulisses d’une répétition, La Traviata de Verdi, de participer à l’élaboration laborieuse d’une mise en scène... 

Europa (Esperanza) d’Aziz Chouaki, mise en scène de Hovnatan Avedikian

Europa (Esperanza) d’Aziz Chouaki, mise en scène de Hovnatan Avedikian
  © Aminata Beye   ƒƒƒ Article de Corinne François-Denève   On avait laissé Aziz Chouaki engoncé dans le problématique Nénesse, éructation haineuse d’un racisme désespérément ordinaire. On le retrouve ici dans toute la magnificence de sa langue poétique et créative, prenant à bras le corps, et avec l’humanité comique qu’on lui connaît, le sort des migrants qui...