// À l’affiche

Les Doubles vies de Sarah Bernhardt d’Isabelle Sprung et Pascale Liévyn, au Guichet Montparnasse

Les Doubles vies de Sarah Bernhardt d’Isabelle Sprung et Pascale Liévyn, au Guichet Montparnasse
  © Bernard Bourdeau     ? article de Bertrand Pionce   Si vraiment la nostalgie de l’expérience avignonnaise vous prend, n’hésitez pas, en ces soirs de canicule insondable, à aller faire un tour du côté de Montparnasse, et de son Guichet (qui, en dépit de son nom, vend des places de théâtre, et non des billets de train – notez, on n’a pas demandé pour les billets,... 

Les Téméraires, de Julien Delpech et Alexandre Foulon, mis en scène par Charlotte Matzneff, à la Comédie Bastille

Les Téméraires, de Julien Delpech et Alexandre Foulon, mis en scène par Charlotte Matzneff, à la Comédie Bastille
    © Grégoire Matzneff     ƒƒ article de Hoël Le Corre   1894, l’Affaire Dreyfus divise la France. Nous reviennent en tête souvenirs de cours d’histoire, sur ce capitaine accusé et déclaré coupable d’espionnage ; des souvenirs de dessin de presse d’époque ; et le souvenir, évidemment, d’un des articles de journaux les plus connus : le « J’accuse »... 

Ex-traits de femmes, d’après Molière, conception, interprétation et animation graphique d’Anne Kessler, Théâtre 14

Ex-traits de femmes, d’après Molière, conception, interprétation et animation graphique d’Anne Kessler, Théâtre 14
  © Christophe Raynaud de Lage, collection Comédie-Française   ƒƒ article de Denis Sanglard Seule en scène, Anne Kessler interprète quelques personnages féminins du répertoire de Molière. Portraits en creux d’une condition de la femme corsetée par la domination masculine et le religieux. Louison, Agnès, Armande, Henriette, Arsinoé, Célimène, Célie, Elvire, Dorine, Madame... 

Quand je serai grand je serai Nana Mouskouri de David Lelait-Helo, adaptation et mise en scène de Virginie Lemoine, Studio Hébertot

Quand je serai grand je serai Nana Mouskouri de David Lelait-Helo, adaptation et mise en scène de Virginie Lemoine, Studio Hébertot
    © Chantal Palazon   Article de Corinne François-Denève Il y a quelques mois, Chloé Olivères nous confiait que « quand elle serait grande, elle serait Patrick Swayze » (Théâtre des Béliers, Avignon, création 2022). Le modèle d’adulte visé par David Lelait-Hélo semble a priori moins évident. Son jeune héros, Milou, se fantasme en effet en Nana Mouskouri, la célèbre chanteuse... 

L’Art de perdre, d’Alice Zeniter, mise en scène de Sabrina Kouroughli au Théâtre de Belleville

L’Art de perdre, d’Alice Zeniter, mise en scène de Sabrina Kouroughli au Théâtre de Belleville
  © Gaëtan Vassart   ƒƒ Article de Sylvie Boursier On a tous quelque chose de l’Algérie, ce pays continent de la Tadrart rouge au sud à la Kabylie au nord. Le Sahara et la Suisse sous le même drapeau pour le dixième plus grand pays du monde, premier sur le continent africain et dans le monde arabe. Alice Zeniter, petite fille de Harkis, a brossé dans L’art de perdre une fresque... 

Il n’y a pas de Ajar de Delphine Horvilleur, mis en scène par Johanna Nizard et Arnaud Aldigé, Théâtre de l’Atelier

Il n’y a pas de Ajar de Delphine Horvilleur, mis en scène par Johanna Nizard et Arnaud Aldigé, Théâtre de l’Atelier
  © Pauline Legoff    ƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Sous-intitulé Monologue contre l’identité, Il n’y a pas de Ajar, le premier texte de théâtre (publié chez Grasset en 2022) de la rabbin libérale Delphine Horvilleur, créé en 2022 dans la mise en scène de Johanna Nizard et Arnaud Aldigé, est repris au Théâtre de l’Atelier en ce mois de septembre 2023. Dans... 

Courgette, d’après le roman de Gilles Paris « Autobiographie d’une courgette », adapté et mis en scène par Pamela Ravassard, au Théâtre Tristan Bernard

Courgette, d’après le roman de Gilles Paris « Autobiographie d’une courgette », adapté et mis en scène par Pamela Ravassard, au Théâtre Tristan Bernard
  © Fabienne Rappeneau   ƒƒ article de Hoël Le Corre Après le succès du roman et son adaptation très réussie à l’écran en cinéma d’animation, « Courgette » prend forme sur la scène du théâtre Tristan Bernard. Créée il y a deux ans, la pièce a déjà su faire battre les cœurs de nombreux spectateurs, notamment lors des deux derniers Festival Off d’Avignon. Les protagonistes... 

La nostalgie des blattes, d’après le texte de Pierre Notte, mise en scène de Marylin Pape, à La manufacture des Abbesses

La nostalgie des blattes, d’après le texte de Pierre Notte, mise en scène de Marylin Pape, à La manufacture des Abbesses
  © Y. Petit   ff article de Denis Sanglard Deux vieilles engoncées dans leur gaine, vissées sur leur chaise louée en viager, attendent. Attendent qu’on les visite comme on visite une espèce en voie d’extinction, monstres de foire plus qu’objets de musée. Juste pour constater combien la vieillesse sans collagène est un foutu naufrage. « La graisse pesante, le menton triplé, le... 

Cyrano de Bergerac, d’Edmond Rostand, adaptation et mise en scène de Katja Hunsinger et Rodolphe Dana, au Théâtre du Peuple de Bussang

Cyrano de Bergerac, d’Edmond Rostand, adaptation et mise en scène de Katja Hunsinger et Rodolphe Dana, au Théâtre du Peuple de Bussang
  © Christophe Raynaud de Lage fff Article de Denis Sanglard   Au Théâtre du Peuple de Bussang, le nez de Cyrano qui en tout lieu le précède fait un juste triomphe. C’est une mise en scène sans affectation, avec raison tout entière attachée au texte, pris au premier degré, avec une naïveté lucide et volontaire qui en fait sa force et son succès, ces vers de mirlitons capables,... 

Inventions, Mal Pelo, mis en scène par María Muñoz et Pep Ramis, Cour du Lycée Saint-Joseph, Festival d’Avignon In

Inventions, Mal Pelo, mis en scène par María Muñoz et Pep Ramis, Cour du Lycée Saint-Joseph, Festival d’Avignon In
  © Christophe Raynaud de Lage   ƒƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Un quatuor à cordes arrive vraiment sur un plateau, au sens propre comme figuré, roulant vers nous sur un chariot tiré par un étrange personnage affublé, comme certains instrumentistes, d’originaux chapeaux ou sculptures de paille ou de jonc. Il est ensuite rejoint par sept autres danseurs et quatre chanteurs... 

All of it, d’Alistair McDowall, mis en scène par Vicky Featherstone et Sam Pritchard, Théâtre Benoît-XII, Festival d’Avignon In  

All of it, d’Alistair McDowall, mis en scène par Vicky Featherstone et Sam Pritchard, Théâtre Benoît-XII, Festival d’Avignon In   
    © Christophe Raynaud de Lage   ƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia  Trois pièces (Northleigh, 1940 ; All of it ; In Stereo) d’Alistair McDowall ont été réunies sous l’intitulé de la seconde (dans l’ordre d’apparition) pour les festivaliers d’Avignon par le Royal Court Theatre, qui font partie de la programmation anglophone voulue par Tiago Rodrigues lors de... 

The Romeo, chorégraphie de Trajal Harrell, Cour d’honneur, Festival d’Avignon In

The Romeo, chorégraphie de Trajal Harrell, Cour d’honneur, Festival d’Avignon In
©  Christophe Raynaud de Lage   ƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia  Autant le dire d’emblée, le rapport avec le personnage de Shakespeare n’a rien d’évident ou nous a totalement échappé. Le chorégraphe et danseur nord-américain Trajal Harrell qui dirige le Schauspielhaus Zürich Dance Ensemble depuis 2019 est-il un Romeo désabusé, trainant son sac poubelle dans les recoins... 

Ecrire sa vie, d’après l’œuvre de Virginia Woolf, texte et mise en scène de Pauline Bayle au Cloître des Carmes, Avignon Festival IN.

Ecrire sa vie, d’après l’œuvre de Virginia Woolf, texte et mise en scène de Pauline Bayle au Cloître des Carmes, Avignon Festival IN.
    © Christophe Raynaud de Lage   ƒ article de Sylvie Boursier Les Vagues de Virginia Woolf, récit choral à six voix, ponctué d’une marine dessinée à différents moments de la journée, suit le parcours de jeunes depuis l’adolescence jusqu’à l’âge mûr. Leurs paroles se chevauchent, les phrases s’entrechoquent, et les protagonistes à fleur de peau luttent contre... 

Déraisonnable, de Denis Lachaud, mise en scène Catherine Schaub au théâtre Artéphile, Festival off Avignon

Déraisonnable, de Denis Lachaud, mise en scène Catherine Schaub au théâtre Artéphile, Festival off Avignon
  © Emilie Brouchon   ƒƒ Article de Sylvie Boursier Florence Cabaret, qui joue Marie Tudor, perd la raison. Elle devient la reine Marie, s’enfuit du théâtre, enterre ses papiers d’identité au bois de Vincennes et déambule dans Paris, ivre d’une puissance paroxystique et persuadée d’être poursuivie par des voix persécutrices. Internée, sous l’emprise d’une camisole chimique,...