// Evènements

Pauline & Carton, mise en scène de Charles Tordjman, La Scala, Paris

Pauline & Carton, mise en scène de Charles Tordjman, La Scala, Paris
  © Thomas O’Brien   ƒƒƒ article de Corinne François-Denève Dans le dossier de presse, la partie réservée à la présentation de Christine Murillo est résolument humoristique : la comédienne a travaillé avec des « gens émérites très très forts » et de « très grandes pointures ». Elle a joué dans des « films topissimes » et obtenu pléthore de prix, prestigieux,... 

Le jour J de mademoiselle B. , texte et mise en scène de Gabriel F, au Théâtre 14 / Parcours enfance et Jeunesse du Théâtre de la Ville

Le jour J de mademoiselle B. , texte et mise en scène de Gabriel F, au Théâtre 14 / Parcours enfance et Jeunesse du Théâtre de la Ville
    © Pascale Cholette   ff article de Denis Sanglard Mademoiselle B. était une actrice célèbre, une jeune étoile acclamée sur toutes les scènes du monde entier. Et puis un jour, sans explication, elle disparut. La faute à Isabelle H. Mais ne divulgâchons pas ce mystère. Aujourd’hui, après tant d’année de silence, mademoiselle B. revient sur le devant de la scène. Après des... 

The Confessions, texte et mise en scène de Alexander Zeldin, Théâtre de l’Odéon, Paris, dans le cadre du Festival d’Automne

The Confessions, texte et mise en scène de Alexander Zeldin, Théâtre de l’Odéon, Paris, dans le cadre du Festival d’Automne
  © Christophe Raynaud de Lage   ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot Le petite théâtre de la mémoire est un théâtre d’ombres errantes, de fantômes émotifs surgissant dans le tremblé du récit. Alexander Zeldin le drape de rideaux de velours bordeaux, enchâssant une scène dans une autre, comme des poupées gigognes, dans une mise en abyme rendant compte de l’épaisseur du temps... 

La Cenerentola, opéra de Gioachino Rossini, direction de Thomas Hengelbrock, mise en scène de Damiano Michieletto

La Cenerentola, opéra de Gioachino Rossini, direction de Thomas Hengelbrock, mise en scène de Damiano Michieletto
© Vincent Ponte  ff article de Denis Sanglard Oubliez citrouilles, souriceaux, mésanges et pantoufles de verre (ou de vair, au choix), oubliez la fée marraine. La Cenerentola de Rossini n’est pas un conte de fée au sens ordinaire puisque point de magie ici. Enfin, quand même un peu au vu du destin de Cendrillon qui de souillon dans l’âtre épouse le prince charmant au grand dam de ces deux... 

Viril(e.s), écrit et mis en scène par Marie Mahé, au Théâtre Lepic

Viril(e.s), écrit et mis en scène par Marie Mahé, au Théâtre Lepic
    © Capternestpastromper     ƒƒ article de Hoël Le Corre Viril(e.s), c’est une bande de potes aux personnalités et corporalités diverses. Viril(e.s), ce sont Capucine, Garance, Justine, Mégane, et Sofia, cinq femmes qui ne correspondent pas à l’image stéréotypée de « la femme ». Ce sont des femmes qui se cherchent, ou qui s’assument, avec leurs faiblesses et... 

Portrait, de la Compagnie Emka, chorégraphié par Mehdi Kerkouche, à la Scala, Paris

Portrait, de la Compagnie Emka, chorégraphié par Mehdi Kerkouche, à la Scala, Paris
  © Julien Benhamou   ƒƒ article de Hoël Le Corre Chacun le sait : on ne choisit pas sa famille… Celle que Mehdi Kerkouche convoque sur la scène de La Scala ne fera pas exception ; on s’y câlinera, on s’y disputera, s’y réconciliera, s’y confrontera, s’y abandonnera, on s’y découvrira et on y grandira… Le rideau s’ouvre sur neuf danseurs, ou plutôt sur huit danseurs... 

Caligula, d’Albert Camus, mise en scène de Jonathan Capdevielle, au T2G / Festival d’Automne à Paris

Caligula, d’Albert Camus, mise en scène de Jonathan Capdevielle, au T2G / Festival d’Automne à Paris
    © Marc Domage   fff article de Denis Sanglard  Arx tarpeia Capitoli proxima, la roche tarpéienne est proche du capitole, c’est bien à quoi l’on pense en découvrant la scénographie de ce Caligula de Camus, mise en scène avec une subtile intelligence, un sacré culot, un sens du décalage qui lui est propre, mais sans esbrouffe aucune par Jonathan Capdevielle. Une mise en... 

Médecine Générale, d’Olivier Cadiot, conception et mise en scéne de Ludovic Lagarde à la MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, Bobigny

Médecine Générale, d’Olivier Cadiot, conception et mise en scéne de Ludovic Lagarde à la MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, Bobigny
  © Mariano Barrientos et Olivier Cadiot   ƒ Article de Sylvie Boursier Comme un poisson dans son bocal, Laurent Poitreneaux glisse sur le texte d’Olivier Cadiot dont il connaît la musique par cœur compte tenu de leur compagnonnage ancien. Il retrouve Valérie Dashwood et Ludovic Lagarde, ses partenaires de la Collection, magnifique thriller psychologique d’Harold Pinter crée aux... 

Le Songe, démonter les remparts pour finir le pont, d’après William Shakespeare, mise en scène de Gwenaël Morin, au Pavillon de la Villette

Le Songe, démonter les remparts pour finir le pont, d’après William Shakespeare, mise en scène de Gwenaël Morin, au Pavillon de la Villette
  © Christophe Raynaud de Lage   ƒƒƒ article de Sylvie Boursier Tomber amoureux, se travestir, s’étreindre, s’empoigner, courir, jouer, jouer encore, des jeunes gens se déguisent, des fées apparaissent. Le Songe c’est l’histoire d’Helena qui aime Démétrius, qui aime Hermia et est aimée de Lysandre. Hermia, promise par son père à Démétrius s’enfuit en compagnie de... 

Hamlet, mise en scène de Chela De Ferrari, Teatro de la Plaza, au Théâtre des Abbesses / Festival d’Automne à Paris

Hamlet, mise en scène de Chela De Ferrari, Teatro de la Plaza, au Théâtre des Abbesses / Festival d’Automne à Paris
  © media_Banner fff article de Denis Sanglard   Voilà un Hamlet ébouriffant, électrique, explosif, qui vous empoigne sévère, et d’une force politique sans pareil qui met à nu nos préjugés imbéciles, décille notre regard obstinément aveugle, accuse la violence d’une société qui se refuse à l’altérité, invisibilisant en toute conscience les personnes en situations de handicap.... 

Écrire sa vie, adaptation et mise en scène de Pauline Bayle d’après l’œuvre de Virginia Woolf, au TPM – Théâtre Public Montreuil

Écrire sa vie, adaptation et mise en scène de Pauline Bayle d’après l’œuvre de Virginia Woolf, au TPM – Théâtre Public Montreuil
© Christophe  Raynaud de Lage     ƒƒ article de Nicolas Thevenot La curiosité m’anima, et un puissant désir. Désir de poésie, désir d’entendre aussi d’autres voix que la mienne clamer ces textes sur d’autres scènes. Voilà ce qui m’amena à ce qui se présente lors de notre entrée dans le TPM comme une fête impromptue : une longue table, des graviers blancs, le brouhaha... 

Je crois que dehors c’est le Printemps, de Concita de Gregorio, mise en scène Gaia Saitta et Giorgio Barberio Corsetti, adaptation théâtrâle et interprétation Gaia Saitta, Théâtre du Rond-Point, Paris

Je crois que dehors c'est le Printemps, de Concita de Gregorio, mise en scène Gaia Saitta et Giorgio Barberio Corsetti, adaptation théâtrâle et interprétation Gaia Saitta, Théâtre du Rond-Point, Paris
  © Chiara Pasqualini ƒƒƒ article de Nicolas Brizault-Eyssette Sortir époustouflé d’un spectacle. Ce n’est pas si rare que cela, bien sûr et heureusement. Mais de cette façon, après être resté tout ce temps avec Gaia Saitta, qui nous parle comme si nous étions amis, qui nous utilise ou du moins utilise nos images, nous donne l’impression de ne pas être au théâtre mais face... 

Thomas joue ses perruques (nouvelle version), de Thomas Poitevin, mise en scène d’Hélène François, Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines

Thomas joue ses perruques (nouvelle version), de Thomas Poitevin, mise en scène d’Hélène François, Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines
  © DR   ƒƒƒ article de Bertrand Pionce « Le spectacle vivant, c’est comme les pâtes à la truffe : pas plus de deux fois par an ». Riche de cette sage maxime, proférée par « Caro » au début du spectacle, sans doute faut-il conseiller à nos lecteurs et lectrices de reprendre deux fois des pâtes, et de voir à deux reprises Thomas joue ses perruques. Thomas Poitevin,... 

L’opéra de quat’ sous de Bertolt Brecht et Kurt Weill, mis en scène par Thomas Ostermeier, Comédie-Française

L’opéra de quat’ sous de Bertolt Brecht et Kurt Weill, mis en scène par Thomas Ostermeier, Comédie-Française
    © Jean-Louis Fernandez   ƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Il faut bien avouer, à grand regret, avoir été pour la deuxième fois déçue par la mise en scène d’un grand texte par Thomas Ostermeier à la Comédie-Française. Adaptant la nouvelle traduction d’Alexandre Pateau (publiée par L’Arche cet été), le metteur en scène allemand qui a tellement bousculé...