// Agenda

Comment commencer, un spectacle de Grand Magasin, à La Maison des Métallos

Comment commencer, un spectacle de Grand Magasin, à La Maison des Métallos
      © Margot Videcoq   fff article de Denis Sanglard   Comment ça commence ? Il faut un début à tout… Grand Magasin, soit ces deux inclassables Pascale Murtin et François Hiffler, associés tous deux pour explorer nos évidences dans leurs logiques infernales et paradoxales, font ici la recension des débuts de toute action. Enfin presque, car ici, et cela a son importance... 

Moi aussi je suis Catherine Deneuve, de Pierre Notte, mise en scène de Christabel Desbordes au théâtre de Belleville

Moi aussi je suis Catherine Deneuve, de Pierre Notte, mise en scène de Christabel Desbordes au théâtre de Belleville
  © Benjamin Clavel   ƒƒ Article de Sylvie Boursier « Je déteste la famille » diraient les deux filles, « eh bien vous la boufferez quand même, j’ai utilisé les œufs pour le cake au citron raté » répondrait la mère. Sur le plateau, quand les spectateurs arrivent, elles se chicanent sur un plat de poissons « plein de phosphore » selon la mère. Sur la table en formica... 

Oncle Vania, d’Anton Tchekhov, mise en scène de Galin Stoev, Odéon-Théâtre de l’Europe

Oncle Vania, d’Anton Tchekhov, mise en scène de Galin Stoev, Odéon-Théâtre de l’Europe
  © Marie Liebig   ƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Devancée de deux ans par La Mouette (1895) et précédant Les Trois Sœurs (1900) et La Cerisaie (1904), Oncle Vania est une pièce encore plus circulaire que ces trois autres monuments tchékhoviens, avec des points communs bien connus sur lesquels on ne reviendra pas, non plus que de manière détaillée sur l’histoire elle-même... 

Perdre son sac, texte et mise en scène de Pascal Rambert au Théâtre des Bouffes du Nord

Perdre son sac, texte et mise en scène de Pascal Rambert au Théâtre des Bouffes du Nord
  © Louise Quignon   ƒ article de Nicolas Thevenot Une immense bâche bleue est tendue au bas de la grande arche qui couronne la scène des Bouffes du Nord. Elle se répand jusqu’à l’avant-scène, et semble suggérer que des travaux sont en cours, que quelque chose pourrait avoir lieu derrière ou plus tard (dans la même soirée Ranger de Pascal Rambert est proposé avec Jacques... 

La Mouette, d’Anton Tchekhov, mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman au Théâtre de la Ville Les Abbesses

La Mouette, d'Anton Tchekhov, mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman au Théâtre de la Ville Les Abbesses
    © Gilles le Mao   ƒƒƒ article de Sylvie Boursier « Qu’ils crèvent les artistes ! » disait Taddeuz Kantor. Dans La Mouette, Tchekhov n’épargne pas le quatuor d’esthètes de ce théâtre au carré qui parlent pour ne rien dire tout en menant une vie de ratés, obsédés continuellement par leurs problèmes de carrière, leur rivalité, leurs histoires d’amour malheureuses,... 

La famille s’agrandit, de et par Marie Desgranges & Marie Dompnier au Théâtre de Belleville

La famille s'agrandit, de et par Marie Desgranges & Marie Dompnier au Théâtre de Belleville
  © Bohumil Kostohryz   ƒ Article de Nicolas Brizault-Eyssette L’homoparentalité va être présenté dans La famille s’agrandit par deux femmes qui vont offrir pour ce thème une succession de mini épisodes. L’une est la future mère, devant sans doute visiter la Belgique pour pouvoir être inséminée. L’autre sera un toubib étrange, la copine ou l’épouse,... 

Poor White Trash, l’affaire Tonya Harding, par la Compagnie Les Valeureuxses, de Laura Boisaubert, au Théâtre El Duende

Poor White Trash, l’affaire Tonya Harding, par la Compagnie Les Valeureuxses, de Laura Boisaubert, au Théâtre El Duende
  © Grégory Blot   ƒƒ article de Hoël  Le Corre Il est de ces spectacles qui prennent à bras le corps des histoires vraies tant elles semblent sortir tout droit de l’imagination d’un scénariste. Il est de ces spectacles qui reprennent à leur compte des codes télévisuels pour le plus grand plaisir des spectateurs. Poor White Trash est de ceux-là : en s’attaquant à la carrière... 

Oublie-Moi, d’après In Other Words de Matthew Seager, adapté, mis en scène et interprété par Marie-Julie Baup et Thierry Lopez, au Théâtre du Petit Saint Martin, Paris

Oublie-Moi, d’après In Other Words de Matthew Seager, adapté, mis en scène et interprété par Marie-Julie Baup et Thierry Lopez, au Théâtre du Petit Saint Martin, Paris
  © Frédérique Toulet   ƒƒ article de Hoël  Le Corre Une histoire d’amour commence toujours par une rencontre… Celle-ci ne déroge pas à la règle. Elle pousse même le cliché à son paroxysme, en se passant en boîte de nuit. Une banale drague sur le dancefloor ? Non. Arthur est bien plus joueur et espiègle que ça, et Jeanne, charmée, s’amuse à son tour à s’engager dans... 

FEU ! Ceci n’est pas une pipe ni une introduction à la lecture de Karl Marx, de et par Nadège Prugnard, au Théâtre Victor Hugo à Bagneux, dans le cadre du Festival Auteurs en acte

FEU ! Ceci n’est pas une pipe ni une introduction à la lecture de Karl Marx, de et par Nadège Prugnard, au Théâtre Victor Hugo à Bagneux, dans le cadre du Festival Auteurs en acte
    © Jean-Michel Coubart     ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot   Un théâtre de rue qui se serait emparé de la scène des nantis. Comme une manif, comme un ardent rassemblement politique, comme une révolte en marche, poing levé, tête relevée, corps dressé, quittant les pavés étudiants, ouvriers, et qui se fomenterait dorénavant depuis les planches des arts vivants.... 

Grief and Beauty, de Milo Rau, La Colline Théâtre national

Grief and Beauty, de Milo Rau, La Colline Théâtre national
     © Michiel Devijvier   ƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Grief and Beauty peut rendre le spectateur et le critique pour le moins mal à l’aise. Grief and Beauty ne dépareille pas de ce qui caractérise le théâtre de Milo Rau depuis la création de l’International Institute of Political Murder (2007), puis sa prise de direction du Théâtre de Gand (2018), à savoir mêler comédiens... 

En attendant Godot, de Samuel Beckett, mise en scène d’Alain Françon, à La Scala

En attendant Godot, de Samuel Beckett, mise en scène d’Alain Françon, à La Scala
  © Jean-Louis Fernandez   fff article de Denis Sanglard Que dire quand une création atteint à ce point une certaine idée de la perfection ? Quand une pièce, En attendant Godot, dont on croyait avoir fait le tour, connue et reconnue, vue un grand nombre de fois, soudain vous bouleverse net par un sentiment nouveau, l’impression étrange et malaisante d’être au final passé à côté.... 

3 annonciations, de Pascal Rambert et Yves Godin, Chaillot – Théâtre National de la danse

3 annonciations, de Pascal Rambert et Yves Godin, Chaillot - Théâtre National de la danse
  © Marc Domage   ƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia 3 tableaux, 3 femmes, 3 langues, 3 atmosphères, 3 annonciations. Un ange italien (rouge), une vierge espagnole (illuminée), une cosmonaute française (de fortune). Un flot de parole(s) éthérée(s), un discours féministe, un récit dystopique. 3 points communs : des femmes qui monologuent, qui se mettent à nu (aux sens propre... 

Familie, conception et mise en scène de Milo Rau au théâtre de la Colline

Familie, conception et mise en scène de Milo Rau au théâtre de la Colline
  © Michiel Devijver   ƒ Article de Sylvie Boursier Quatre membres d’une même famille, les parents et deux enfants ont été trouvés pendus dans leur cuisine à Calais en 2007. La piste du suicide collectif a été privilégiée après la découverte d’une lettre dans laquelle il était écrit : « on a trop déconné ». Les corps ne portaient aucune trace de violence... 

Saga, conception et mise en scène de Jonathan Capdevielle, au T2G

Saga, conception et mise en scène de Jonathan Capdevielle, au T2G
  © Estelle Hanania ff article de Denis Sanglard Jonathan Capdevielle poursuit l’exploration de son enfance, l’écriture de son roman familial. Après Adishatz/Adieu en 2009, récit d’un arrachement et du refus du déterminisme social, l’envol d’un adolescent homo et la naissance d’une vocation, Saga dresse le portrait d’une famille somme toute banale en apparence, s’il n’y...