// Agenda

Critique •Festival Molière 2012 « Le corps du roi + Le malade imaginaire » de Molière par la Compagnie Molière Sorbonne

Critique •Festival Molière 2012 « Le corps du roi + Le malade imaginaire » de Molière par la Compagnie Molière Sorbonne
Critique de Bruno Deslot Robert de Sorbon producteur d’artistes talentueux ! © photo DR A l’occasion du Festival Molière 2012, la Compagnie Molière Sorbonne a représenté Le Malade imaginaire au Couvent des Cordeliers. Un retour gagnant pour une compagnie pleine de talent. Créée en 2009 à l’initiative de Michel Viel, la Compagnie Molière Sorbonne rassemble autour d’un même projet... 

Critique • « Mamma Médéa » de Tom Lanoye au Théâtre de L’Odéon

Critique • « Mamma Médéa » de Tom Lanoye au Théâtre de L'Odéon
Critique de Djalila Dechache Dans le cadre du Festival Impatience, le théâtre National de l’Odéon pour la 4 ème année consécutive invite des compagnies théâtrales qui incarnent « les talents de demain ». C’est le cas de celle-ci qui n’en est pourtant pas à sa première production. Son auteur, Tom Lanoye, flamand d’expression néerlandaise, connu en Allemagne, arrive en France avec... 

Critique • « Fabula Buffa » d’après « Mystère Bouffe » de Dario Fo par le Teatro Picaro au Théâtre de l’Epée de bois

Critique • « Fabula Buffa » d’après « Mystère Bouffe » de Dario Fo par le Teatro Picaro au Théâtre de l’Epée de bois
Critique de Jean Roissy Devenez jongleurs ! Un aveugle et un paralytique font la manche devant une église « multinationale » : à la fois catholique, musulmane, et anglo-américaine. L’un et l’autre décident de faire alliance. En montant sur les épaules de l’aveugle, le paralytique regagne des jambes, et l’aveugle, des yeux. Seulement, un miracle (du fils de Dieu) les guérit... 

Critique. « Puce », d’après « La petite poucette » d’Andersen, adapté par Manon Thorel

Critique. « Puce », d’après « La petite poucette » d’Andersen, adapté par Manon Thorel
Critique de Rachelle Dhéry Il était une fois une femme, Ylang – Ylang, qui vivait au cœur d’une forêt où aucune fleur ne poussait depuis des années… Cette femme n’aimait personne et personne ne l’aimait… Pour être enfin aimée, elle décida d’avoir un enfant. Elle alla voir le grand mage, qui vit tout en haut de la montagne, et qui lui offrit une graine. De cette graine poussa... 

Critique • « Urgences du dimanche » une comédie de Elisabeth Julliard et Jean Leloup au Vingtième Théâtre

Critique • « Urgences du dimanche »  une comédie de Elisabeth Julliard et Jean Leloup au Vingtième Théâtre
Critique Bruno Deslot Beaucoup de bruit pour rien ! « Une nuit, un dimanche aux urgences d’un hôpital de province. Kaléidoscope de traitants, et de patients où le public est dans une grande salle d’attente. Médecins, infirmiers, brancardiers, directeurs, artistes, commerciaux, employés de bureau, grévistes, femmes au foyer et femmes de ménages au petit matin…et nous avons une satire... 

Critique. « Dans la jungle des villes » de Bertolt Brecht à La Colline

Critique. « Dans la jungle des villes » de Bertolt Brecht à La Colline
Critique libre et citoyenne Dashiell Donello Dans la jungle des vils bourgeois de la culture Bertolt Brecht (1898-1956), nous dit dans  l’avant-propos de sa pièce « Dans la jungle des villes » : « Vous vous trouvez à Chicago en l’année 1912. Vous observez l’inexplicable corps à corps de deux hommes et vous assistez au naufrage d’une famille, venue de la région des savanes dans la jungle... 

Critique • « Ce soir, il pleuvra des étoiles » d’Alexandre Martin-Varroy au Vingtième théâtre

Critique • « Ce soir, il pleuvra des étoiles » d’Alexandre Martin-Varroy au Vingtième théâtre
Critique de Dominika Waszkiewicz Rafraîchissant saut dans le temps Voici une belle ambition pour les quatre comédiens-musiciens : mettre en scène, sous forme de spectacle musical, les trois conflits que sont 1870, 14-18 et 39-45. Ainsi, le premier tableau s’ouvre sur deux jeunes gens découvrant une malle et les trésors qu’elle renferme : souvenirs d’un autre temps, souvenirs de la guerre.... 

Critique• “ Maison de repos “ de Emmanuelle Lancien au Théâtre des Déchargeurs

Critique• “ Maison de repos “ de Emmanuelle Lancien au Théâtre des Déchargeurs
Critique de Jean-Christophe Carius Duo de coucous dans le jardin potager Ces deux-là, Tony et Marion, on sent bien à leurs échanges curieux qu’ils possèdent, chacun à leur façon, une tournure d’esprit quelque peu étrange, un rien décalée. Et on en déduit que c’est sûrement pour ça qu’ils se trouvent pensionnaires, apparemment contre leur gré, de cette maison de repos, cet endroit... 

Critique • « Destins » Ecrit et mis en scène par Gérald Hubert – Théâtre de l’Opprimé

Critique • « Destins » Ecrit et mis en scène par Gérald Hubert – Théâtre de l’Opprimé
Critique d’Anna Grahm Le choix d’un homme libre Le jour de son mariage, un homme se pend. Ceux qui se réjouissaient d’être venus à la noce sont sidérés. Ils étaient tous prêts, tout près de fêter le bonheur qui s’annonçait, tous venus pour se réjouir avec lui. Mais le malheur a frappé, ou plutôt l’homme a décidé de son sort et s’en est délesté. L’homme est libre. Il peut... 

Critique• « Contre les bêtes » de et par Jacques Rebotier à la Maison de la Poésie

Critique• « Contre les bêtes »  de et par Jacques Rebotier à la Maison de la Poésie
Critique de Djalila Dechache Que savons-nous de J.R ? De Jacques Rebotier pour les intimes ? Au delà de ses nombreux textes ? Pour ma part, c’est la première fois que je le vois sur scène. Mais oui vous savez bien celui qui casse les mots, les tapote, étrangle les sons, rabote les idées reçues et les pensées préétablies, qui nous met devant nos contradictions et qui rigole de lui, de nous... 

Critique • “Les Cancans” de Goldoni au Théâtre 13

Critique • “Les Cancans” de Goldoni au Théâtre 13
Critique de Denis Sanglard   ©Bruno Perroud  Checchina aime Beppo. Jusqu’à ce que la médisance s’en mêle. Elle court, elle court la rumeur. Elle enfle la calomnie. Elle bruisse dans les venelles de Venise, s’engouffre dans les maisons, de bavardages en fausses confidences. Et si Checchina n’était pas celle que l’on croit ?  Et si cette demoiselle n’était qu’une bâtarde, qui... 

Critique• « Les descendants » d’après Sedef Ecer, mis en scène par Bruno Freyssinet au Théâtre de l’Aquarium

Critique• « Les descendants » d’après Sedef Ecer, mis en scène par Bruno Freyssinet au Théâtre de l’Aquarium
Critique Bruno Deslot Le poids de l’histoire Sedef Ecer interroge le passé à la lumière des étoiles, dans un observatoire assez singulier, où se rencontrent des orphelins de guerre élevés loin de chez eux. Enfants de bourreaux ou victimes d’un génocide, héritiers d’une histoire complexe, ils en portent les stigmates et cherchent à en exhumer les restes. A la croisée des chemins, l’histoire... 

Critique• « Tokyo Bar » de Tennessee Williams à la Tempête

Critique• « Tokyo Bar » de Tennessee Williams à la Tempête
Critique Dashiell Donello Un trop joli bar au pays du  soleil levant… Photo © Antonia BOZZI Jamais une scénographie (Annabel Vergne), aussi belle soit-elle, n’abolira l’auteur. Pourtant elle promettait tant cette ligne pure de gemme, posée en autel de vestale. Etait-elle trop grande, trop géométrique ? Car ce trop joli bar de Tokyo ne nous a pas enivré et le service de mise en scène... 

Critique • « Portrait Anna Seghers. » Écriture et mise en scène de Françoise Lepoix, au Théâtre de l’Opprimé

Critique • « Portrait Anna Seghers. » Écriture et mise en scène de Françoise Lepoix, au Théâtre de l’Opprimé
Critique de Jean Roissy Qu’est-ce que l’art d’hériter ? « Nous ne cherchons pas à connaître la couleur de ses yeux, mais comment changent les choses après qu’il y ait posé le regard » écrit Armand Gatti, à propos de Buenaventura Durruti (auquel il a consacré une pièce[1]). De même, ici, c’est au portrait d’un regard que nous assistons. C’est dans les creux, les brèches,...