Hommage à Jean-Louis Barrault
Le Théâtre du Rond-Point rend hommage à Jean-Louis Barrault             Le lundi 4 octobre à 19h, le Théâtre du Rond-Point rend hommage à Jean-Louis Barrault et Jean Vauthier. En 1981, la Compagnie Renaud-Barrault transporte son théâtre de la gare d’Orsay à la patinoire du Palais des Glaces :... 
Critique •
Critique de Evariste Lago – Intimité humide A mon âge, je me cache encore pour fumer prend corps en Algérie, dans un hammam pour femmes. Une journée ordinaire. Neuf femmes ordinaires. Neuf histoires. Le premier tableau apparaît comme une œuvre picturale s’inspirant du bain turc d’Ingres qui aurait... 
Critique de Dashiell Donello – Les lumières de la ville. Un panorama façon 35 mm. Quand on est l’auteur de « Préparez vos mouchoirs » (Oscar du meilleur film étranger en 1978), on ne se refait pas. Il y a toujours un clap qui traîne sur la scène et se substitue aux trois coups du théâtre. La... 
Critique de Denis Sanglard – Quatuor Nono est la maîtresse d’un riche oisif dont le meilleur ami, écrivaillon médiocre, tombe amoureux. Lui-même  est l’objet du harcèlement de sa riche et vieille maîtresse dont il n’a de cesse de vouloir rompre. Nono en l’absence provisoire du premier cède au... 
Critique de Denis Sanglard – Je suis comme je suis. Telle quelle et voilà. « Le mardi j’ai posé comme jour. Je ne sais pas bien pourquoi. C’est le jour où je viens pour faire tout ce qu’il ne fait pas. Tout ce qu’il laisse lentement filer. Je lui fais son ménage sa vaisselle sa lessive. Je range,... 
« Désolé pour la moquette... » de Bertrand Blier
Lecture de Dashiell Donello – Bertrand Blier n’avait plus écrit pour le théâtre depuis les Côtelettes (1997) avec Philippe Noiret et Michel Bouquet. Actes Sud édite sa deuxième pièces : Désolé pour la moquette… Qui se joue au théâtre Antoine-Simone Berriau depuis le 9 septembre 2010 à... 
Critique de Patrice Martinez – Une virée à Joinville. Tout le monde connaît l’histoire de Dom Juan, cet homme qui fait des ravages dans le cœur des femmes, qui occupe leur esprit et règne en maître sur leurs sens au point qu’elles en viennent à offrir l’un, à se débarrasser de l’autre et jouir... 
Critique de Bruno Deslot – Des amis à tout prix ! Jacques et Odile profitent d’une vente promotionnelle dans une grande surface de la banlieue parisienne pour s’acheter des amis ! S’acheter des amis, comme on s’achète une nouveau robot ménager ou bien une télé écran plat en parcourant les allées... 
Festival Les Radiophonies #9 // 24, 25, 26.09.10
Festival Les Radiophonies du 24 au 26 septembre 2010 Les Radiophonies se dérouleront à la Maison de la Poésie du 24 septembre 18h30 jusqu’au 26 septembre au soir. Pendant trois jours, le festival réunira dans les conditions du spectacle vivant quinze fictions dramatiques dont trois docufictions, sept histoires... 
Lecture d’Anne-Marie Watelet – Le théâtre dans le théâtre ? Cette pièce, mise en scène par son auteur et Sylvain Decure, a été créée à Mons (Belgique) puis au Festival d’Avignon cette année. Cinq comédiens, dont l’auteur, jouent plusieurs rôles, puis sept autres, issus du Laboratoire... 
Critique d’Anne-Marie Watelet – Cette pièce est le troisième volet d’une trilogie dont les deux premiers sont Littoral, et Incendies écrits par Wajdi Mouawad qu’il a mis en scène lors d’une création en 2009 à Avignon. « Le passé mystérieux nous hurle sa présence ». © Jean-Louis... 
Critique d’Audren Destin – Au théâtre, comme dans tous les arts ou plus généralement comme dans la vie, il y a des principes, des idées maîtresses, fondatrices, grâce auxquelles nous pouvons avancer, trouver notre chemin à travers le brouillard, balayer les doutes et les peurs. L’idée forte... 
Critique de Patrice Martinez – La femme qui se grime en singe qui se grime en homme. Ce qui fut jadis un singe et pas encore tout à fait un homme se présente devant une très honorable académie constituée par l’ensemble du public, lui-même essentiellement composé d’êtres humains n’ayant ni le droit... 
Critique de Camille Hazard – Comme le souligne Wajdi Mouawad l’auteur et le metteur en scène de la trilogie Le Sang des promesses, il n’y a pas qu’une histoire pour résumer Incendies (second volet de sa trilogie). Ses pièces sont construites comme une maison à plusieurs portes, chacun est libre d’y...