À l'affiche, Critiques // The prisoner, texte et mise en scène de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, au Théâtre des Bouffes du Nord

The prisoner, texte et mise en scène de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, au Théâtre des Bouffes du Nord

Mar 13, 2018 | Commentaires fermés sur The prisoner, texte et mise en scène de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, au Théâtre des Bouffes du Nord

© Simon Annand

 

ƒƒƒ article de Denis Sanglard  

Qui est-il cet homme assis obstinément devant cette prison, dans ce désert ? Qu’a-t-il commis pour être ainsi puni ? Y-a-t-il pour son crime une rédemption possible ? Et si oui laquelle ? Cet homme a tué son père incestueux qui avait mis sa sœur dans son lit et dont lui-même était amoureux. Thème classique de toute tragédie. Prisonnier de lui-même et de son crime, la liberté et la rédemption ne pourront venir qu’une fois la compréhension de sa punition et de la réalité de son acte. La véritable prison est en nous, nous dit Peter Brook. Apprendre à se connaître s’est se libérer…

C’est une fable et Peter Brook, éternel griot, observateur inlassable des passions humaines, nous le raconte avec une économie de moyen exemplaire, une épure bouleversante. Son théâtre est l’espace du vide dit-il mais jamais vide ne fut si plein de richesse. Le théâtre des Bouffes du Nord avec trois fois rien, quelques branches sèches, quelques pierres, un banc, et le public, se métamorphose et contient soudain tout l’univers. Forêt magique ou désert brulant, geôle, c’est une traversée du monde douloureuse et d’une beauté confondante, à pleurer. Parole parcimonieuse, sage, terriblement juste, cruelle parfois,  et le silence, le silence toujours, qui trouble et densifie regards droits et gestes économes. Le temps ici est définitivement aboli, c’est le temps du conte, que soulignent avec délicatesse les lumières de Philippe Vialatte. Les acteurs choisis par Peter Brook et Marie-Hélène Estienne ont une qualité de présence unique, rare et troublante, un jeu épuré à l’extrême. Une façon d’être là, tout simplement, avec évidence. Hiran Abeysekera, le prisonnier au nom de Maviso, atteint tout simplement à la grâce. Gracile et grave, il irradie le plateau de sa présence douloureuse et de sa rédemption. Difficile d’oublier son regard intense, insondable, posé sur nous et nous coupant le souffle.

 

The Prisoner texte et mise en scène de Peter Brook et Marie Hélène Estienne

Lumières Philippe Vialatte
Eléments scéniques David Violi
Assistante costumes Alice François

Remerciements à Tarrel Alvin McCraney et Alexander Zerlin

Avec Hiran Abeysekera, Ery Nzaramba, Sean O’Callaghan, Omar Silva, Kalieaswari Srinivasan

Du 6 au 24 mars 2018
Du mardi au samedi à 20h30, matinées les samedis à 15h30

Théâtre des Bouffes du Nord
37bis boulevard de la Chapelle
75010 Paris

Réservations 01 46 07 34 50
www.bouffesdunord.com

Tournée :

28/31 mars 2018 Stadsschouwburg Amsterdam-BrandhaArden Festival, Pays-Bas
27/28 avril 2018 Théâtre Maurice Novarina, Thonon-les-Bains
2/4 mai 2018 La Comédie de Clermont-Ferrand, scène nationale
12 septembre/2 octobre 2018 Dofman Theater, National Theater, Londres
16 octobre/17 novembre 2018 Yale repertory Theater, New Haven
24 novembre/16 décembre 2018 Theater For a new Audience, Brooklyn, New-York

 

Be Sociable, Share!

comment closed