Depuis l’aube (ode aux clitoris), de Pauline Ribat, au 11. Gilgamesh Belleville, Festival d’Avignon Off
© Alexis Machin ƒƒ article de Jean Hostache Après un cours exercice chorale de sophrologie et de respiration tout en musique, Depuis l’aube (ode aux clitoris) remonte effectivement à l’aube de notre civilisation, et ouvre ce spectacle sur le récit platonicien du mythe de l’androgyne, qui pause les « bases »... 
Suite... Commentaires fermés sur Depuis l’aube (ode aux clitoris), de Pauline Ribat, au 11. Gilgamesh Belleville, Festival d’Avignon Off
Soma, de Raphaëlle Delauney, Maison des Métallos
© Herman Diephuis-min ƒƒ article de Denis Sanglard Ça commence par un cours de relaxation, une mise en condition, avant d’enchaîner doucement sur un cours de fitness de haut niveau où la violence des postures physiques, on peut parler de violence, est à peine adouci par un discours doucereux de bien être,... 
Suite... Commentaires fermés sur Soma, de Raphaëlle Delauney, Maison des Métallos
Scena Madre*, chorégraphie d’Ambra Senatore, au Gymnase du Lycée Mistral, Festival d’Avignon In
© Christophe Raynaud de Lage ƒ article de Jean Hostache Ambra Senatore nous propose un paysage chorégraphique fragmenté haut en couleur, attrapant à la volée les petites musiques qui font le quotidien. A bien des égards, le spectacle assume entièrement l’analogie avec le montage cinématographique en train... 
Suite... Commentaires fermés sur Scena Madre*, chorégraphie d’Ambra Senatore, au Gymnase du Lycée Mistral, Festival d’Avignon In
Le NoShow, création collective de Nous Sommes Ici et du Théâtre DuBunker, au 11. Gilgamesh Belleville, Festival d’Avignon Off
© David Ospina ƒƒƒ article de Jean Hostache « Hot-dog, Chien-chaud, No-show », voilà comment, à la criée, nous accueillent les comédiens du NoShow à l’accent québécois pétillant et lumineux. Après une courte introduction dans le hall du théâtre on nous dirige vers des isoloirs, où nous devront... 
Suite... Commentaires fermés sur Le NoShow, création collective de Nous Sommes Ici et du Théâtre DuBunker, au 11. Gilgamesh Belleville, Festival d’Avignon Off
Antidote, de Nicoleta Esinencru, mise en scène par Olivier Cohen, au Théâtre Notre Dame, Festival d’Avignon Off
ƒƒƒ article de Jean Hostache Fresque fuligineuse sur la Russie contemporaine, Antidote dépeint avec puissance les drames de guerre qui s’y jouent depuis la chute du Mur. Le texte jongle, avec beaucoup d’adresse, sur différents registres littéraires, découvrant ainsi un poème scénique aux diverses couleurs,... 
Suite... Commentaires fermés sur Antidote, de Nicoleta Esinencru, mise en scène par Olivier Cohen, au Théâtre Notre Dame, Festival d’Avignon Off
Partez Devant, de Quentin Hodara, mise en scène de Laureline Lebris-Cep, à la Loge
ƒƒ Article de Victoria Fourel Moment de création au cours duquel les compagnies présentes au cours de la saison reviennent pour proposer des formes courtes et très différentes, le festival Summer of Loge a fidélisé le public pendant l’été depuis 8 saisons. Chômeur et chômeuse sont dans un appartement.... 
Suite... Commentaires fermés sur Partez Devant, de Quentin Hodara, mise en scène de Laureline Lebris-Cep, à la Loge
Bikini, de Barbara Métais-Chastanier, mise en scène de Keti Irubetagoyena, à la Loge
ƒ Article de Victorial Fourel Moment de création au cours duquel les compagnies présentes au cours de la saison reviennent pour proposer des formes courtes et très différentes, le festival Summer of Loge a fidélisé le public pendant l’été depuis 8 saisons. Le bikini est un symbole de féminité, un choc,... 
Suite... Commentaires fermés sur Bikini, de Barbara Métais-Chastanier, mise en scène de Keti Irubetagoyena, à la Loge
La nuit des rois, de William Shakespeare, mise en scène de Delphine Cottu au Théâtre de l’Aquarium / Festival des Ecoles
© Pascal Gély   ƒƒƒ article de Denis Sanglard   Le théâtre école Kokolampoe, le TEK, dont les élèves sont issus des différentes communautés du bassin de l’ouest guyanais, mais dont la majorité est saramaka, présente sa deuxième promotion. Cette école de théâtre née au bord du Maroni, fondée... 
Suite... Commentaires fermés sur La nuit des rois, de William Shakespeare, mise en scène de Delphine Cottu au Théâtre de l’Aquarium / Festival des Ecoles
« La Petite vie étrange de monsieur Potsunen » de Kentarô Kobayashi, Maison de la Culture du Japon à Paris
ƒƒƒ article de Denis Sanglard © Tuboq Qui est donc ce mystérieux Monsieur Potsunen tout vêtu et chapeauté de gris et lunettes sur le nez ? Étrange personnage solitaire et quelque peu lunaire qui chasse les papillons et les lucioles ou d’étranges bestioles. Dont l’univers est tissé de curieux évènements... 
Suite... Commentaires fermés sur « La Petite vie étrange de monsieur Potsunen » de Kentarô Kobayashi, Maison de la Culture du Japon à Paris
Je me souviens, de Raimund Hoghe au CND / Festival Camping 2017
  © Rosa Frank   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Je me souviens. Nous nous souvenons de Raimund Hoghe, chorégraphe et danseur unique dans le paysage si vaste de la danse contemporaine. Nous nous souvenons de ses pièces sensibles et délicates qui à chaque fois nous bouleversent par leur singularité... 
Suite... Commentaires fermés sur Je me souviens, de Raimund Hoghe au CND / Festival Camping 2017
Tokyo dance ! à la Maison de la Culture du Japon à Paris
© Jean Couturier (Tokyo/espace personnel) ƒƒƒ article de Denis Sanglard Tokyo dance ! trois danseurs-chorégraphes de Tokyo, dans le cadre du festival Camping (avec le CND), pour découvrir trois facettes de la danse contemporaines japonaise. Trois univers différents, danse contemporaine, hip-hop et butô.   Tokyo/espace... 
Suite... Commentaires fermés sur Tokyo dance ! à la Maison de la Culture du Japon à Paris
Festival TEATRO A CORTE 2017
Le Festival Teatro a Corte est un des plus beaux festival européen tant par sa ligne artistique que pour les lieux de représentation qu’il choisit d’investir. Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ce Festival, qui a lieu tous les ans à Turin et dans les demeures royales du Piémont, l’ambition artistique... 
Suite... Commentaires fermés sur Festival TEATRO A CORTE 2017
Juste la fin du monde, de Jean-Luc Lagarce, mise en scène de Jean-Charles Mouveaux, Théâtre du Petit Louvre / Chapelle des Templiers, Festival d’Avignon off
© Marie Coulonjou ƒƒƒ article de Denis Sanglard   Entendre la langue de Jean-Luc Lagarce dans sa juste tonalité, cette petite musique si particulière, unique, reconnaissable entre toutes. Un texte qui se reprend, va et vient, ressace, respire, pour dire au plus juste, être au plus près d’une vérité,... 
Suite... Commentaires fermés sur Juste la fin du monde, de Jean-Luc Lagarce, mise en scène de Jean-Charles Mouveaux, Théâtre du Petit Louvre / Chapelle des Templiers, Festival d’Avignon off
Justin prend du Spectrum, de Rémi de Vos, au Théâtre de l’Atalante
© Alain Richard ƒƒƒ Article de Nicolas Brizault Les spectateurs sont à peine assis dans cette petite salle du Théâtre de L’Atalante que tout bascule : les voici plongés en 2050, dans les vestiaires d’un établissement thermal. Là, après un mois de congés, le travail reprend pour deux employés très... 
Suite... Commentaires fermés sur Justin prend du Spectrum, de Rémi de Vos, au Théâtre de l’Atalante