Critique de Camille Hazard – Il m’est arrivée quelque chose d’assez surprenant jeudi soir en allant voir Prague sous la pluie qui chante et qui sourit au Théâtre du Marais. Je ne savais que très peu de choses sur cette « pièce » mais déjà emballée de découvrir un auteur, une écriture et des... 
Critique de Bruno Deslot – Les anges ont-ils encore des ailes ? Dans cette ronde des passions, du sexe mais pas de nudité, des mots orduriers mais finalement, rien d’obscène ! Alain Gautré réussit d’une main de maître, à parler du sexe dans tous ses états avec une incroyable crudité qu’il... 
« S.W joue “Tu es ma mère” », une création de la Compagnie Thalia Théâtre
Critique d’André Antébi – Une fois n’est pas coutume, parlons du lieu pour commencer. L’Atelier du Plateau fête en 2010 ses dix années d’existence. « Une décennie de liberté et d’invention » nous dit son directeur, Matthieu Malgrange. En effet, le Plateau est un lieu de création, de rencontre,... 
Lecture de Plume – Jon Fosse, auteur norvégien, nous propose ici quatre textes pour enfants. A priori chacun porte un lexique minimaliste, voire même saturé de répétitions, qui n’appartient ni au conte, ni à la scène, ni à la nouvelle. Nous avons plutôt l’impression de prime abord d’avoir... 
Critique d’André Antébi – Au Nouveau Théâtre de Montreuil, Gilberte Tsaï a voulu « rendre justice » à Manuel Puig, auteur méconnu pour son théâtre et très peu joué en France. Plus connu pour ses romans et l’adaptation cinématographique de l’un d’eux en 1976 par Hector Babenco  (Le... 
Critique d’Evariste Lago – Seuls en scène Ô Carmen est un « opéra clownesque ». La définition est confuse mais s’éclaircit au fur et à mesure de l’avancée de la pièce. Spectacle musical et comique mêlant le chant, la danse, les bruitages et les imitations, parfois caricaturales mais toujours... 
Critique de Camille Hazard – On a souvent tendance à penser que Une Maison de Poupée d’Ibsen est une pièce féministe, soulevant la question de la condition de la femme. L’auteur en fait une idée de départ pour en fait, élargir la question concernant l’individualité. Nora Hemler, mariée à... 
La Maison de la Poésie rend hommage à Jean Ferrat
  Hommage à Jean Ferrat le dimanche 21 mars 2010 à 18h00                       Les amis de Jean Ferrat sont aujourd’hui à Antraigues-sur-Volane en Ardèche, où ils rendent un dernier hommage au chanteur disparu. Dimanche 21 mars à 18h00, sur le plateau de la Maison de la Poésie,... 
Jean-Marc Lanteri lit Mark Ravenhill
  Version pour une seule voix                                 Jean-Marc Lanteri lit Piscine (pas d’eau) de Mark Ravenhill le mercredi 17 mars à 18h00 à la librairie Dialogues Théâtre Jean-Marc Lanteri lit Piscine (pas d’eau), de Mark Ravenhill, version pour une voix... 
Critique de Pauline Decobert – De l’audace au commun Un Platonov, adaptation de la fameuse œuvre de jeunesse de Tchekhov, nous est présentée en continuité avec Les trois soeurs, dans un diptyque qui vise à traverser l’oeuvre d’Anton Tchekhov et à mettre en miroir ces deux pièces: l’une... 
Critique de Camille Hazard – Cette tragédie enfantine, écrite en 1890 par Frank Wedekind, n’a absolument rien perdu de sa perspicacité et de sa modernité ; elle a d’ailleurs influencé le film Virgin suicide réalisé par Sofia Coppola. Pièce composée de tableaux, où l’auteur combine des expériences... 
Lecture de Plume – Par une nuit d’été dans les collines des Langhe, des rencontres se nouent. Le réel point d’intersection de ces parcours est la place du village, où Matteo, de retour dans sa bourgade natale, interroge un présent pétri d’ombres et des douleurs du passé. Il souhaite... 
Critique de Johann Gasnereau – Le bonheur et le plaisir de moments simples, sont partagés au théâtre du Rond Point dans une atmosphère intimiste. On ne présente plus Philippe Delerm, romancier, nouvelliste qui, depuis plus de vingt ans, compte dans la littérature française contemporaine. Auteur d’une... 
Critique d’Audren Destin – On entend souvent que la première qualité d’un artiste est d’être une « éponge », capable d’absorber la matière qui l’entoure, de la contenir, pour ensuite la transformer en une œuvre originale. Mais combien de litres de vin blanc Jean-Marie Gourio a-t-il dû...