Critiques // Macbeth (The notes) par Dan Jemmett. Théâtre des Bouffes du Nord

Macbeth (The notes) par Dan Jemmett. Théâtre des Bouffes du Nord

Nov 01, 2015 | Commentaires fermés sur Macbeth (The notes) par Dan Jemmett. Théâtre des Bouffes du Nord

ƒƒ article de Camille Scordia

 

© Patrick Berger / ArtComArt

© Patrick Berger / ArtComArt

 

Sur la célèbre histoire de Macbeth, on ne verra que très peu. L’objet de cette performance théâtrale en solo est plutôt : comment jouer Macbeth ?

Après un premier filage d’une de ses créations en cours, un metteur en scène, seul sur scène, donne à chacun des comédiens, techniciens de l’équipe ses retours sur chacune de leur prestation. Interpellant chacun de ses comédiens, que l’on imagine volontiers à la place des spectateurs, il pointe aux uns et aux autres leurs qualités, mais surtout leurs manquements, le tout avec un ton franchement comique. Tantôt obscurs, tantôt grotesques, ses arguments brossent le portrait d’un metteur en scène torturé par le décalage entre ses exigences artistiques et les interprétations de ses acteurs. A intervalles réguliers, ses commentaires sont interrompus par des apartés sous la forme de répliques issues de Macbeth, récitées par le metteur en scène. Ces moments donnent à entendre, en toile de fond, la pièce de Macbeth, et la passion quasi-obsessionnelle que lui voue le metteur en scène.

En donnant à voir les coulisses du théâtre, à travers les moments de retours et de conseils artistiques, Dan Jemmett satisfait les penchants un peu voyeurs du spectateur. Cette forme permet en effet de combler notre curiosité pour le processus artistique de la création, en offrant un aperçu très réaliste du travail de metteur en scène. Ponctué de nombreuses références cinématographiques, littéraires, culturelles, son discours parvient à associer la parodie à une véritable réflexion sur l’œuvre de Shakespeare. Cependant, le principal objet de ce méta théâtre semble, plus que l’œuvre, la méthode de l’acteur dans une œuvre aussi exploitée, commentée que l’est Macbeth.

Grâce à une interprétation très juste, fine et authentique, ce spectacle réussit à faire rire, gagne dès la première minute la sympathie du public. Néanmoins, la performance s’essouffle à mesure que le spectacle avance : les apostrophes adressées aux acteurs s’avèrent assez répétitives. Passé l’effet de surprise initial, le spectateur se lasse quelque peu des chicaneries du metteur en scène. C’est dans sa forme même que ce spectacle trouve ses limites. Avec le genre du méta théâtre, Dan Jemmett renonce à ce qui maintient en éveil le spectateur lambda : la progression dramatique et la force des personnages. En l’absence de ce qui captive, le spectacle braque l’objectif vers l’envers du décor : un temps, cela fascine, l’instant d’après, l’envie de voir Macbeth prendre vie sous nos yeux renaît. Pas vraiment habités, les extraits authentiques de la pièce laissent à désirer et entretiennent une certaine frustration chez l’amateur de théâtre. Mais on ne peut lui enlever sa capacité à déclencher une hilarité totale, ainsi qu’une empathie pour le subtil travail de l’acteur, en tension constante entre la direction artistique du metteur en scène et la liberté d’appropriation, vitale, qu’il doit développer.

 

Macbeth (The notes)
De Dan Jemmett
D’après Macbeth de William Shakespeare
Traduction Jean Michel Déprats
Adaptation Dan Jemmett et David Ayala
Conception et mise en scène Dan Jemmett

Avec David Ayala

Du 30 octobre 2015 au samedi 14 novembre 2015
Du mardi au samedi à 20h30

Théâtre des Bouffes du Nord
37 bis boulevard de la Chapelle – 75010 Paris
Métro La Chapelle
Réservation  01 46 07 34 50
www.bouffesdunord.com

 

Be Sociable, Share!

comment closed