À l'affiche, Critiques // L’heureux stratagème, de Marivaux, mise en scène d’Emmanuel Daumas, Théâtre de Vieux Colombier, Paris

L’heureux stratagème, de Marivaux, mise en scène d’Emmanuel Daumas, Théâtre de Vieux Colombier, Paris

Sep 24, 2018 | Commentaires fermés sur L’heureux stratagème, de Marivaux, mise en scène d’Emmanuel Daumas, Théâtre de Vieux Colombier, Paris

 

© Christophe Raynaud de Lage, coll.CF

 

ƒƒƒ article de Nicolas Brizault

Une jolie et jeune comtesse est amoureuse d’un homme très bien et va l’épouser. Mais elle se dit qu’après-tout les hommes décident bien trop souvent, n’arrangent pas tout, trompent et mentent. Alors, pour s’amuser, passer le temps, et montrer que l’égalité existe sans doute pour de vrai, elle annonce à son futur mari, Dorante, déjà inquiet par les informations que lui apporte son valet Arlequin, (oui, elle parle et rit avec un autre homme) qu’en fait, oui elle l’aime bien, lui, c’est un chic type, mais le chevalier, mon dieu quel homme et qu’elle l’aime pour de vrai et va l’épouser. Na ! Ne reste plus qu’à annoncer ça au chevalier en question, qui explose d’un bonheur un tantinet prétentieux, vive lui, et vire fissa sa douce légitime Marquise. Celle-ci pour récupérer son amoureux propose à Dorante, tout triste aussi, de faire comme s’ils étaient fous d’amour l’un pour l’autre. L’affaire est lancée. Et la servante de la comtesse n’en revient pas d’une telle chic idée et décide qu’elle va faire la même chose et faire languir, voire quitter Arlequin dont elle est folle, mais c’est une femme, elle doit faire ce qu’elle veut après tout. Rien que des bonnes idées, qui vont faire rire, hurler, anéantir, espérer, désespérer, aimer.

L’heureux stratagème, comédie en trois actes et en prose, fait partie de ses pièces très peu connues de Marivaux. Très bonne idée de la mettre en scène, très bon travail d’Emmanuel Daumas et des sociétaires et pensionnaires de la Comédie Française, dans un décor d’une pureté superbe. Comme souvent chez Marivaux tout va et vient, l’amour joue, sautille. On est complètement emportés dans ces complots, on s’y attache, près à devenir complices, pourquoi pas. Les sentiments changent de camps, sont à deux doigts de renaître ailleurs, drôle de surprise, et puis tout craque. Les femmes, comtesse, marquise et bonne rendent les hommes fous, de joie ou de désespoir, ce pauvre Arlequin est le seul à n’en pas rire.

Le contemporain et le dix-huitième siècle se mêlent, se superposent, s’infusent dans la blancheur forte du décor, qui reprend et soutient même le thème de la comédie, toute cette blancheur innocente ou cruelle qui s’éparpille, inonde ou ne bouge plus, comme ça, juste pour la splendeur ou tout simplement pour voir qui va l’emporter. Les comédiens sont à nos côtés, débarquent et s’enfuient de la scène centrale en longeant les rangées de spectateurs, ils font partie de nous, elles sont là, nous appartenons à ces cacophonies du cœur, de l’ennui, qui nous pousse à jouer. Le vrai, le faux, l’amour ou le temps qui passe, allez savoir. Une musicalité rebondissante dans cette pièce, même si lorsque le chant arrive sur scène il est lent, sombre peut-être, en anglais allez-savoir pourquoi mais efficace.

L’heureux stratagème porte un titre juste et double : le titre de la pièce de Marivaux et celui dans lequel vous vous serez lancés pour passer presque deux heures inattendues, poussant à la reconnaissance devant un tel splendide travail.

 

© Christophe Raynaud de Lage, coll.CF

 

L’heureux stratagème, de Marivaux

Mise en scène  Emmanuel Daumas

Scénographie et costumes Katrijn Baeten et Saskia Louwaard
Lumières  Bruno Marsol
Son  Gérald Kurdian
Collaboration Artistique  Vincent Deslandres
Maquillages et coiffures  Catherine Bloquère

Avec  Éric Génovèse, Jérôme Pouly, Julie Sicard, Loïc Corbery, Nicolas Lormeau, Jennifer Decker, Laurent Lafitte, Claire de La Rüe du Can

 

Du 19 septembre au 4 novembre 2018

Durée : 1h45

Réservations 01 44 58 15 15

 

Théâtre du Vieux-Colombier

21 rue du Vieux-Colombier

75006 Paris

www.comedie-française.fr

 

 

Be Sociable, Share!

comment closed