À l'affiche, Critiques // « La Petite vie étrange de monsieur Potsunen » de Kentarô Kobayashi, Maison de la Culture du Japon à Paris

« La Petite vie étrange de monsieur Potsunen » de Kentarô Kobayashi, Maison de la Culture du Japon à Paris

Jan 31, 2015 | Commentaires fermés sur « La Petite vie étrange de monsieur Potsunen » de Kentarô Kobayashi, Maison de la Culture du Japon à Paris

ƒƒƒ article de Denis Sanglard

la_petite_vie_étrange © Tuboq

Qui est donc ce mystérieux Monsieur Potsunen tout vêtu et chapeauté de gris et lunettes sur le nez ? Étrange personnage solitaire et quelque peu lunaire qui chasse les papillons et les lucioles ou d’étranges bestioles. Dont l’univers est tissé de curieux évènements loufoques et poétiques. Un monde mélancolique et sensible traversé le pied léger. Où chaque événement quotidien défie la banalité du réel et se métamorphose en d’étranges et imprévus origamis qui émerveillent. Une simple notice de montage, une pièce qui manque, et s’ouvre un monde nouveau, monsieur Potsunen part en voyage aux confins d’une folie douce… Folie qui traverse cette création onirique où le rêve efface avec bonheur la réalité.

Cet univers si singulier, c’est celui de Kentarô Kobayashi, un des comiques les plus populaires du Japon. Cousin d’Harold Lloyd, de Chaplin, de Pierre Etaix et de Philippe Genty, son univers poétique, reflet d’une imagination débordante, est une merveille faussement désuète, toute de délicatesse, intemporelle. C’est un clown et un magicien, un mime et un formidable comédien. Spectacle muet – juste quelques onomatopées – et très visuel, où Kentarô Kobayashi s’amuse avec des films d’animation défilant sur un écran. Ces petits films, avec lesquels il interagit, à l’esthétique proche des mangas ne sont pas sans rappeler le monde particulier de M.C Escher et dans lequel monsieur Potsunen cherche son chemin, d’escaliers en escaliers… La présence d’un étrange servant tout de noir vêtu, le kuroko propre au Kabuki, inscrit avec beaucoup de malice cette création contemporaine dans la tradition du théâtre japonais. Tout cela est d’une précision horlogère. C’est drôle et fin, très fin. Pas de grands ni de lourds effets mais une esthétique délicate faite de peu de choses, où les situations loufoques et poétiques s’enchaînent avec une logique imparable jusqu’à l’absurde et où jamais monsieur Potsunem ne se départit de son étrange et inquiétant flegme.

La Petite vie étrange de monsieur Potsunen
Conception, décors, mise en scène et interprétation, Kentarô Kobayashi

29 et 30 janvier 2015 20h
31 janvier 2015 à 15h

Maison de la Culture du Japon à Paris
101bis, quai Branly – 75015 Paris
Réservations : 01 44 37 95 95
www.mcjp.fr

Be Sociable, Share!

comment closed