Critiques // Chercher la femme, collectif les Occiputs, au Théâtre de l’Opprimé

Chercher la femme, collectif les Occiputs, au Théâtre de l’Opprimé

Avr 01, 2018 | Commentaires fermés sur Chercher la femme, collectif les Occiputs, au Théâtre de l’Opprimé

© Mahaut Bouticourt

ƒƒƒ article de Toulouse

Avec un tel titre, impossible de passer à côté du sujet ou de se tromper. Et pourtant, à bien des égards, le collectif les Occiputs nous trompe, nous surprend, nous déstabilise, nous électrise devant un pareil objet – qu’on se le dise, prodigieusement bien construit et pensé. Spectacle certes engagé, militant et féministe sans le vouloir nécessairement, c’est là toute la puissance de ce travail. Il s’agit pour ces jeunes artistes, tous aussi talentueux les uns que les autres, de se plonger dans les parts féminines qui résident en chacun de nous. En ressort un écho qui évidemment transpire l’actualité douloureuse que nous traversons, concernant la place des femmes dans notre société, et notamment sur la question du harcèlement sexuel. Mais la qualité de ce travail est de se pencher sur les petits détails, de créer des images insolites et inspirantes, apportant un appareillage symbolique très fort pour le spectateur et remplit d’humour. Ces quatre joyeux acolytes sont effectivement très drôles. Ce n’est certes pas ce qu’ils recherchent, mais c’est un fait. Ainsi, en plus de passer un moment délicieux, le rire donne au spectacle une seconde force : celle d’être éminemment accessible.

Entre danse, théâtre et chant, cette proposition hybride dévoile le corps chimérique et pluriel de la femme, en traversant toute une palette de possibilités. A quoi bon les citer et mettre des étiquettes, quand ce jeune collectif nous propose une vision qui périclite, se défait et se transforme en permanence la pensée unique. Pas une image, ni une étiquette, mais autant de féminités que de corps possibles. On parlera enfin de la singularité de ces présences (pouvons-nous parler de personnages ?) étroitement complices avec le public. Une irrévérence au coin de l’œil, ils viennent chacun pincer le spectateur. Leur insolence va de pair avec leur manière de danser, qui « brûle » généreusement les planches et habite des qualités de corps insolites et rares.

On espère que ce joyeux spectacle sera applaudi à sa guise, et qu’il continuera un beau et long chemin.

Chercher la femme

Compagnie Les Occiputs
Création et interprétation Thomas Bleton, Louise Buléon-Kayser, Agathe De Wispelaere et Juliet Doucet
Dramaturgie Estelle Baudou
Création lumière Clémentine Pradier

Du 28 mars au 1er avril à 20h30, le dimanche à 17h

Au Théâtre de l’Opprimé
78 rue du Charolais
75012 Paris

Métros : L.1 (Reuilly-Diderot), L.8 (Montgallet),
L.6 (Dugommier), L.14 (Gare de Lyon – sortie 9)
RER : A & D (Gare de Lyon – sortie 9)
Bus : L.29 (Charles Bossut)

Réservations au 01 43 40 44 44
http://www.theatredelopprime.com

Be Sociable, Share!

comment closed