// Evènements

Berlin mon garçon, de Marie NDiaye, mis en scène par Stanislas Nordey, Théâtre de l’Odéon

Berlin mon garçon, de Marie NDiaye, mis en scène par Stanislas Nordey, Théâtre de l’Odéon
    © Jean-Louis Fernandez   ƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Cinq minutes ne se sont pas écoulées de Berlin mon garçon que l’on est emporté par la musique propre à la langue de Marie NDiaye. L’ouverture par la juxtaposition de deux monologues, celui de Marina (la mère du « garçon ») et celui de Rüdiger (le loueur-colocataire berlinois) s’installe sans peine... 

Peer Gynt, d’Henrik Ibsen, mise en scène de David Bobée, La Grande Halle de la Villette

Peer Gynt, d’Henrik Ibsen, mise en scène de David Bobée, La Grande Halle de la Villette
© Arnaud Berterau   ƒƒƒ article de Denis Sanglard  C’est du théâtre comme on en rêve, épique, populaire, engagé, traversé d’une humanité qui vous bouleverse sèchement par sa vérité, sa profondeur. Nul espoir pourtant, pas de héros flamboyant mais un pauvre type qui rêve sa vie, affirme effrontément fendre les airs, attelé à un bouc, qui ne cesse de fuir, hors du monde,... 

Dans la solitude des champs de coton, de Bernard-Marie Koltès, mis en scène par Charles Berling, Théâtre 14

Dans la solitude des champs de coton, de Bernard-Marie Koltès, mis en scène par Charles Berling, Théâtre 14
  © Nicolas Martinez   ƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Charles Berling connaît bien les textes de Koltès. Il a joué Roberto Zucco en 1995, puis s’est attaqué dix ans plus tard à Dans la solitude des champs de coton en ayant initialement l’idée avec Léonie Samaga de faire jouer le rôle du Dealer par une femme, alors qu’il a été écrit par Koltès pour un homme (noir).... 

Mon père, de Christophe Honoré, mis en scène par Thomas Quillardet, Le Monfort Théâtre

Mon père, de Christophe Honoré, mis en scène par Thomas Quillardet, Le Monfort Théâtre
  © Matthieu Edet     ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Mon père, de Christophe Honoré, a été publié en 2017 et Thomas Quillardet a été séduit immédiatement par ce livre s’avançant sur un fil tendu, entre enquête douloureuse, savoir qui dépose des petits mots, des photos souhaitant plus qu’inquiéter un homme qui, en plus d’être homosexuel, est papa, rendez-vous... 

Baie des Anges, de Serge Valletti, mise en scène par Hovnatan Avédikian, Théâtre du Rond-Point

Baie des Anges, de Serge Valletti, mise en scène par Hovnatan Avédikian, Théâtre du Rond-Point
  © Julien Benhamou   ƒ article de Nicolas Brizault L’idée de cette pièce, Baie des Anges, écrite par Serge Valletti, été suggérée à Hovnatan Avédikian par Faramarz Khalaj, qui venait de perdre un ami proche, suicidé. Bien entendu le respect reste énorme sur un tel sujet, sur cette idée. Sur le texte même peut-être et aussi sur le travail que toute pièce représente.... 

Je suis le vent, de Jon Fosse, de et avec Damiaan De Schrijver et Matthias de Koning, Théâtre de la Bastille

Je suis le vent, de Jon Fosse, de et avec Damiaan De Schrijver et Matthias de Koning, Théâtre de la Bastille
  © Tim Wouters   ƒƒƒ article de Denis Sanglard L’Un et l’Autre sont dans un bateau. L’Un tombe à l’eau… Je suis le vent, texte de Jon Fosse ou l’histoire d’une amitié, d’une vie qui tangue et roule. Mais comme toujours avec cet auteur et comme toujours avec tgSTAN et Maatschappij Discordia, c’est un peu plus compliqué et tordu que ça. Sur cette barque suspendue entre... 

Où les cœurs s’éprennent, d’après Eric Rohmer, mis en scène par Thomas Quillardet, Théâtre de la Tempête

Où les cœurs s’éprennent, d’après Eric Rohmer, mis en scène par Thomas Quillardet, Théâtre de la Tempête
  © Pierre Grobois   ƒƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Où les cœurs s’éprennent est une jolie création de Thomas Quillardet sous les auspices de Rimbaud, conçue comme un dyptique à partir de deux films d’Eric Rohmer, Les nuits de la pleine lune (1992) et Le rayon vert (1986). Elle est jouée au théâtre de la Tempête à la Cartoucherie de Vincennes par la même distribution... 

A D-N, de Régine Chopinot, à la MC93 de Bobigny

A D-N, de Régine Chopinot, à la MC93 de Bobigny
  © Vincent Lappartient   ƒ article de Marguerite Papazoglou Un trio féminin pour le mouvement et un trio masculin pour l’écrin — espace, lumière et son : c’est en sextet que la compagnie présente le spectacle, donnant ainsi une place égale à la création de l’espace vide et à celle de la forme. La feuille de salle nous introduit dans l’univers de celle qui est la source... 

Je ne suis pas de moi, texte Roland Dubillard, adaptation et mise en scène Maria Machado et Charlotte Escamez, au Théâtre de Rond-Point

Je ne suis pas de moi, texte Roland Dubillard, adaptation et mise en scène Maria Machado et Charlotte Escamez, au Théâtre de Rond-Point
  © Giovanni Cittadini Cesi   ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Le hasard fait souvent bien les choses. Un petit service rendu avec plaisir et on en ressort plus heureux encore. Roland Dubillard ? Oui son nom bien sûr, mais rien de plus, j’entends déjà trembler les autres « fauteuils de l’orchestre ». Une scène presque vide, sombre, un frigidaire géant faisant penser à un... 

Présentation de saison 2021-2022 du Théâtre des Célestins, Lyon

Présentation de saison 2021-2022 du Théâtre des Célestins, Lyon
  Skylight création (15 sept – 3 oct.) en ouverture de saison 21/22 mise en scène Claudia Stavisky © Simon Gosselin   article de Victoria Fourel Si les saisons qui s’achèvent n’ont cessé de lancer des défis aux artistes et aux programmateurs, cela ne semble pas avoir découragé la scène lyonnaise, qui repart de plus belle pour 2021-2022. Preuve en est la présentation de saison... 

C’est la vie, de Mohamed El Khatib, au Théâtre de Choisy-le-roi, Festival d’automne

C'est la vie, de Mohamed El Khatib, au Théâtre de Choisy-le-roi, Festival d'automne
© Christophe Raynaud de Lage   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Pour qui perd ses parents il existe dans la langue française le mot orphelin. Pour qui perd un enfant, il n’y a rien. Un vide sémantique comme si justement une telle expérience ne pouvait avoir de définition, être représentée, n’être que de l’ordre de l’innommable. Et c’est dans ce vide sémantique... 

La voix perdue, un récit(al) de Juliette Flipo inspiré du conte de Pascal Quignard, au LoKal, Saint-Denis, Festival Temps nu avec Textes 2ème édition

La voix perdue, un récit(al) de Juliette Flipo inspiré du conte de Pascal Quignard, au LoKal, Saint-Denis, Festival Temps nu avec Textes 2ème édition
    © Didier Monge   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Un conte de Pascal Quignard, c’est toujours plus qu’un conte. Une écriture pointue, précise et minutieuse pour des récits érudits, hermétiques aussi parfois, mais dont le charme et la clarté, toujours, n’oblitèrent jamais la valeur philosophique et leur portée générale. La voix perdue est une sourde plainte, celle de... 

Solaris, texte Stanislas Lem, adaptation, conception et mise en scène de Pascal Kirsch, au Théâtre des Quartiers d’Ivry

Solaris, texte Stanislas Lem, adaptation, conception et mise en scène de Pascal Kirsch, au Théâtre des Quartiers d’Ivry
  © Géraldine Aresteanu   ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot Plus que tout autre le théâtre est un art du temps. Le théâtre sait, par son geste dans l’instant, dérouler le passé comme un à venir, ouvrir les entrailles d’un texte pour y lire ce qu’il présage de notre temps présent. Il y a, c’est certain, de la divination dans cette pratique. Lorsque l’on assiste à Solaris,... 

Music-Hall, de Jean-Luc Lagarce, mise en scène de Glysleïn Lefever, Studio Théâtre de la Comédie Française

Music-Hall, de Jean-Luc Lagarce, mise en scène de Glysleïn Lefever, Studio Théâtre de la Comédie Française
  © Vincent Pontet, coll. Comédie-Française   ƒƒ article de Denis Sanglard Elle est là, comme tous les soirs. A raconter sur son tabouret, important le tabouret, son histoire. Son Music-Hall. Cette tournée qui s’étiole et n’en finit pas de mourir, de théâtres en cabarets, dans l’indifférence d’un public de plus en plus rare. Avec ce même rituel, cette entrée lente et...