// Evènements

Silêncio, texte et mise en scène de Guilherme Gomes et Cédric Orain, Théâtre de la Tempête

Silêncio, texte et mise en scène de Guilherme Gomes et Cédric Orain, Théâtre de la Tempête
  © Filipe Ferreira   ƒƒ article de Nicolas Brizault Le silence semble vouloir retentir dans plusieurs spectacles présentés à Paris. Dans Silêncio, création bilingue franco-portugaise de Cédric Orain et Guilherme Gomes, un homme tente de trouver quelque part du vrai silence. Impossible chez lui, les voisins remuent, passent l’aspirateur, etc. Dans la rue c’est pire encore.... 

K ou le paradoxe de l’arpenteur, d’après Le Château de Franz Kafka, mise en scène de Régis Hebette, au Théâtre de l’Echangeur de Bagnolet

K ou le paradoxe de l’arpenteur, d’après Le Château de Franz Kafka, mise en scène de Régis Hebette, au Théâtre de l’Echangeur de Bagnolet
  © Hervé Bellamy   ƒƒ article de Denis Sanglard Adaptation du Château, dernier roman inachevé de Franz Kafka, K où le paradoxe de l’arpenteur conte l’arrivée dans un village reculé d’un arpenteur, venu là par une promesse d’embauche. Seulement on ne peut dans ce village hostile séjourner sans autorisation, délivrée par l’administration. Et une promesse n’est pas... 

Das weinen (das wähnen), mise en scène de Christoph Marthaler, d’après l’œuvre de Dieter Roth, aux Amandiers de Nanterre / Festival d’automne à Paris

Das weinen (das wähnen), mise en scène de Christoph Marthaler, d’après l’œuvre de Dieter Roth, aux Amandiers de Nanterre / Festival d’automne à Paris
  © Das Weinen   ƒƒƒ article de Denis Sanglard De l’artiste suisse Dieter Roth on connaît sans doute davantage les sculptures biodégradables et odoriférantes à partir de fromages ou de chocolat, voire de sucre. Moins sans doute ses écrits. Autre suisse tout aussi singulier (et là, c’est un euphémisme) Christoph Marthaler qui jusqu’ici, de-ci de-là avait distillé dans... 

Kindertotenlieder, conception Gisèle Vienne, au Centre Pompidou dans le cadre du Festival d’Automne

Kindertotenlieder, conception Gisèle Vienne, au Centre Pompidou dans le cadre du Festival d’Automne
  © Mathilde Darel   ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot Kindertotenlieder, créé en 2007, recréé en 2021, et présenté dans le cadre du portrait que lui dédie le Festival d’Automne, peut se voir comme l’archéologie d’une œuvre qui n’aurait cessé depuis de creuser le même sillon. Ou d’en développer les différents avatars. Qu’il s’agisse, de Crowd, ou tout récemment... 

Mais quelle comédie ! de Serge Bagdassarian et Marina Hands, Comédie-Française

Mais quelle comédie ! de Serge Bagdassarian et Marina Hands, Comédie-Française
  © Vincent Pontet, coll. Comédie-Française   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Epoustouflante Comédie-Française qui se lâche, avec grande maîtrise, dans une comédie-musicale, une revue de music-hall complètement barrée, où souffle dans ce décor de cabaret pourpre et pailleté un vent de folie, que dis-je un vent ? Une tornade, oui, un joyeux tohu-bohu et surtout, surtout soulève... 

L’Âne et la Carotte, de Galapiat Cirque, par Lucho Smit, au Cabaret Sauvage – Parc de la Villette

L’Âne et la Carotte, de Galapiat Cirque, par Lucho Smit, au Cabaret Sauvage – Parc de la Villette
  © Sébastien Armengol   ƒƒ article de Hoël Après une traversée nocturne du Parc de la Villette, nous atteignons le magnifique chapiteau du Magic Mirror. Miroirs, draperies, charpente boisée et au beau milieu de la piste, une rangée de chaises d’écoliers sur trois étages. Bientôt un homme s’avance et escalade cette structure, la traverse de long en large avant que toutes ces chaises... 

La faute, de François Hien, mise en scène d’Angélique Clairand et Eric Massé, Théâtre Point du jour, Lyon

La faute, de François Hien, mise en scène d’Angélique Clairand et Eric Massé, Théâtre Point du jour, Lyon
  © Jean-Louis Fernandez   ƒƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia La faute est le titre qui s’imposait avec évidence pour pointer les responsabilités publiques et privées dans la construction d’un lotissement dans la commune de la Faute-sur-mer, situé dans une cuvette en dessous du niveau de la mer, qui lors du passage de la tristement célèbre tempête Xinthia dans la nuit... 

Oh les beaux jours, de Samuel Beckett, lecture conçue par Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, au Théâtre des Bouffes du Nord

Oh les beaux jours, de Samuel Beckett, lecture conçue par Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, au Théâtre des Bouffes du Nord
  © Pascal Gely   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Il est des instants suspendus au théâtre où la magie opère avec peu de chose. Un auteur, un texte, deux comédiens, une table, quelques accessoires. Peter Brook et Marie-Hélène Estienne ont décidé de monter Oh les Beau-jours de Samuel Beckett à la table, une lecture donc, et pour deux comédiens magistraux, Kathryn Hunter et Marcello... 

Mauvaise petite fille blonde, texte et mise en scène de Pierre Notte, au Théâtre de la flèche

Mauvaise petite fille blonde, texte et mise en scène de Pierre Notte, au Théâtre de la flèche
  © Marie Charbonnier   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Les enfants ont un grand sens de la justice, on le sait. Pour avoir contemplé les nuages, les jolis nuages en forme de zizi, elle shoote dans la coupelle d’une mendiante. Pas fait exprès, non. Oui, mais on l’accuse quand même. Et pour le coup, privée de chocolatine. A la maison, pas mieux. Le petit frère renverse ses carottes,... 

L’Élixir d’amour, opéra de Gaetano Donizetti, livret de Felice Romani, mise en scène de Laurent Pelly, à l’Opéra Bastille

L’Élixir d’amour, opéra de Gaetano Donizetti, livret de Felice Romani, mise en scène de Laurent Pelly, à l’Opéra Bastille
  © Emilie Brouchon / OnP   ƒƒƒ article de Denis Sanglard C’est peut-être une reprise, la création date de 2006, mais cela n’a pas pris une seule ride. Il est des mises en scènes qui ne vieillissent pas, intemporelles, allez savoir pourquoi. L‘Élixir d’amour, opera buffa de Gaetano Donizetti mis en scène avec délicatesse, malice et minutie par Laurent Pelly est un... 

Huit heures ne font pas un jour, de Rainer Werner Fassbinder, mis en scène par Julie Deliquet au TGP, CDN de Saint-Denis

Huit heures ne font pas un jour, de Rainer Werner Fassbinder, mis en scène par Julie Deliquet au TGP, CDN de Saint-Denis
    © Pascal Victor/Opale     ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot Si Huit heures ne font pas un jour, un lieu peut faire une existence, un lieu peut accomplir une vie. Lieu de vie en est d’ailleurs, selon moi, l’expression consacrée. Des casiers métalliques, des établis, des armoires, des douches collectives à la faïence blanche défraîchie, des panneaux dépareillés, un frigo... 

Frantz, de la Compagnie BPM, mis en scène par Marc Granier, au Théâtre des Déchargeurs

Frantz, de la Compagnie BPM, mis en scène par Marc Granier, au Théâtre des Déchargeurs
    © Yann Boyenval     ƒƒƒ article de Hoël Au centre du plateau, un homme est endormi, à même le sol. Sur le côté, en avant-scène, un autre est assis sur un tabouret. Enfin, trois personnages vêtus à identique semblent attendre derrière un établi recouvert d’un fatras d’objets divers, c’est ainsi que l’histoire commence… L’homme au tabouret et au tweed marron... 

Feuilleton Goldoni, d’après Les amours de Zelinda et Lindoro, de Carlo Goldoni, mise en scène de Muriel Mayette-Holz, Théâtre de la Scala

Feuilleton Goldoni, d’après Les amours de Zelinda et Lindoro, de Carlo Goldoni, mise en scène de Muriel Mayette-Holz, Théâtre de la Scala
    © Virginie Lançon   ƒ article de Denis Sanglard Muriel Mayette-Holz met en scène la trilogie des amours de Zelinda et Lindoro, soit un feuilleton théâtral de près de cinq heures, trois pièces qui s’enchaînent et narrent les amours inquiètes et contrariées de ces deux-là. Pour résumer… Les amours de Zelinda et Lindoro, première partie, ou la passion secrète de... 

Dragons, chorégraphie d’Eun-Me Ahn, au Théâtre des Abbesses

Dragons, chorégraphie d’Eun-Me Ahn, au Théâtre des Abbesses
  © Sukmu Yun   ƒƒ articles de Denis Sanglard Dragons, dernière création de la chorégraphe sud-coréenne Eun-Me Ahn, porte un regard sur la génération z, génération 2.0 pour qui il n’y a rien de plus naturel qu’internet, le smartphone et ses applications multiples. L’occasion également d’apporter une sacrée touche de technologie à cette chorégraphie, comme toujours,...