// Critiques

La réponse des Hommes, de Tiphaine Raffier, Théâtre Nanterre-Amandiers

La réponse des Hommes, de Tiphaine Raffier, Théâtre Nanterre-Amandiers
  © Simon Gosselin   ƒƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia C’est à un vrai grand spectacle de théâtre contemporain que l’on assiste dans le théâtre provisoire Nanterre-Amandiers qui offre un refuge de choix à La réponse des hommes, spectacle étonnant de perfection, complétude, maturité et plus encore quand on réalise que sa jeune autrice et metteuse en scène n’en avait... 

Bachelard Quartet, écrit par Pierre Meunier, Marguerite Bordat, Noémi Boutin, Jeanne Bleuse. Mis en scène de Pierre Meunier et Marguerite Bordat, Nouveau Théâtre de Montreuil

Bachelard Quartet, écrit par Pierre Meunier, Marguerite Bordat, Noémi Boutin, Jeanne Bleuse. Mis en scène de Pierre Meunier et Marguerite Bordat, Nouveau Théâtre de Montreuil
  © Pascale Cholette   ƒ article de JB Corteggiani Chez les étudiants de lettres et de philosophie, à la toute fin du deuxième millénaire, Gaston Bachelard avait la grosse cote. Il y avait les Grands Maîtres sévères, Freud ou Marx. Et puis il y avait Bachelard, ce déambuleur débonnaire, cet explorateur de l’imaginaire poétique qui invitait à la rêverie en compagnie de Novalis... 

Monde neuf, textes de Kafka et Hölderlin, mise en en scène de Bernard Sobel, au Théâtre du 100, Paris

Monde neuf, textes de Kafka et Hölderlin, mise en en scène de Bernard Sobel, au Théâtre du 100, Paris
  La mort d’Empédocle © H. Bellamy     ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot Selon la leçon bressonienne, le cinéma est avant tout affaire de montage, les images ne prenant leur véritable sens que dans leur association, déployant ainsi une compréhension, en filigrane, nouvelle et subtile du monde par cet inconscient et cet invisible qui relient deux séquences distinctes. En... 

Zugzwang, création collective du Galactik Ensemble, au Théâtre Monfort, Paris

Zugzwang, création collective du Galactik Ensemble, au Théâtre Monfort, Paris
  © Martin Argyroglo   ƒƒ article de Hoël  Le Corre Toujours à la recherche de l’inattendu, de l’accident et des mouvements qui en découlent, le Galactik Ensemble présente son deuxième opus, Zugzwang. Derrière ce titre intriguant se cache un déplacement au jeu d’échecs : quand un joueur est contraint de jouer alors qu’il préférerait clairement passer son tour car il sait... 

Le Tartuffe ou l’Hypocrite, de Molière, mise en scène d’Ivo van Hove, Comédie-Française

Le Tartuffe ou l'Hypocrite, de Molière, mise en scène d'Ivo van Hove, Comédie-Française
  © Jan Versweyveld, coll. Comédie-Française   ƒƒƒ article de Nicolas Brizault Jean-Baptiste Poquelin a été baptisé le 15 janvier 1622. Molière oui, alors, anniversaire oblige, la Comédie-Française a choisi de présenter Le Tartuffe ou l’Hypocrite, mis en scène par Ivo van Hove. Epoustouflant, quel autre terme choisir pour expliquer que très rapidement on est « scotché »... 

King Lear Syndrom, écrit et mis en scène par Elsa Granat. Théâtre Gérard-Philipe, Saint-Denis

King Lear Syndrom, écrit et mis en scène par Elsa Granat. Théâtre Gérard-Philipe, Saint-Denis
  © Simon Gosselin   ƒƒƒ article de JB Corteggiani Ce King Lear déménage. Ce King Lear est plus frais, plus audacieux, plus inventif que la récente mise en scène de Lavaudant, de bonne facture mais un peu académique. Mais ce King Lear Symptom (KLS) est-il une adaptation de King Lear ? Oui et non. Le KLS est le nom d’une maladie neurologique bien connue des gériatres : sentiment... 

Somnole, chorégraphie et interprétation de Boris Charmatz, à la MC93 / Festival d’Automne à Paris

Somnole, chorégraphie et interprétation de Boris Charmatz, à la MC93 / Festival d’Automne à Paris
  © Marc Domage   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Somnole de Boris Charmatz est une proposition étonnante, originale comme ce danseur hors-norme, ce trublion de la danse contemporaine peut en proposer au risque de dérouter ou de l’échec. Là, dans un solo d’une belle densité, Boris Charmatz danse en sifflant. Une idée pas si incongrue que ça. La danse est question aussi de... 

ECHOS, de Mathilda May, Festival Les Singulier·e·s, Centquatre-Paris

ECHOS, de Mathilda May, Festival Les Singulier·e·s, Centquatre-Paris
  © Pauline Maillet   ƒ article de Nicolas Brizault ECHOS… Oui une soirée étrange, moitié-moitié. Sly Johnson, chanteur et rappeur tout sourire joue du beatbox, machine magique qui chaque soir va donner une impression différente : sa voix, ces onomatopées et autres grincements sont comme « repris », transmis par un micro quasiment jamais laissé de côté. Nous sommes... 

3 Works for 12, conception, chorégraphie et lumières d’Alban Richard, Théâtre National de la danse de Chaillot

3 Works for 12, conception, chorégraphie et lumières d’Alban Richard, Théâtre National de la danse de Chaillot
©Agathe Poupeney   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Une chorégraphie savante, une énergie brute, pulsation de vie, animale, qui bat au rythme infernal de trois compositions singulières des années 1970. Celle martelée et abrupte de Hoketus de Louis Andriessen, obsessionnelle de Fullness of wind de Brian Eno et chaotique dans Pulsers de David Tudor. Autour de ces trois partitions réunies... 

Mon pays, ma peau, d’après Country of my skull d’Antjie Krog,  adaptation et mise en scène de Lisa Schuster, Théâtre du Lucernaire, Paris

Mon pays, ma peau, d’après Country of my skull d’Antjie Krog,  adaptation et mise en scène de Lisa Schuster, Théâtre du Lucernaire, Paris
    © Xavier Cantat   ƒƒ article de Hoël Le Corre En 1995 Nelson Mandela devient le premier président noir d’Afrique du Sud, mettant fin à l’Apartheid après des décennies d’un système inégalitaire, honteux, où les violences ont touchés tous les camps politiques, sociaux et ethniques. Mais ce n’est pas parce qu’on décide de la fin d’un système que celui-ci est facilement... 

Le voyage de Gulliver, de Jonathan Swift, adaptation de Valérie Lesort , mise en scène de Christian Hecq et Valérie Lesort, au Théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet

Le voyage de Gulliver, de Jonathan Swift, adaptation de Valérie Lesort , mise en scène de Christian Hecq et Valérie Lesort, au Théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet
© Fabrice Robin   ƒƒƒ article de Denis Sanglard Le duo Valérie Lesort-Christian Hecq émerveille et nous bluffe encore une fois. La magie opère sans façon et nous sommes petits et grands au même niveau, à égalité, les yeux ouverts grands comme ça, devant ce Gulliver si poétique et si drôle, d’une beauté et d’une finesse à vous couper le souffle. Du roman de Swift, ils ne... 

Maîtres anciens, de Thomas Bernhard, Gerold Schumann, Les Déchargeurs

Maîtres anciens, de Thomas Bernhard, Gerold Schumann, Les Déchargeurs
  © Pascale Stih   ƒƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia Une fois encore François Clavier excelle, seul en scène, tout comme dans le Discours de la servitude volontaire de La Boétie qu’il a joué de nombreuses années dans la mise en scène de Stéphane Verrue. Sa seule présence, sa diction, son timbre de voix, embarquent le spectateur, aujourd’hui et jusqu’au 29 janvier,... 

Juillet 1961, texte et mise en scène de Françoise Dô, Théâtre de Vanves dans le cadre du Festival Zoom d’hiver #5

Juillet 1961, texte et mise en scène de Françoise Dô, Théâtre de Vanves dans le cadre du Festival Zoom d’hiver #5
    © DR   ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot Ecrire sur le spectacle vivant, c’est faire un travail de mémoire. C’est trouver en soi les traces d’affect, les empreintes émotives, qui attestent d’un événement après que celui-là a eu lieu. C’est avoir été touché par quelque chose, et comme Saint-Thomas s’accrocher à ce toucher pour se convaincre que l’on n’a... 

La Parenthèse de sang, écrit par Sony Labou Tansi, mis en scène par Thomas Nordlund,Théâtre des Déchargeurs

La Parenthèse de sang, écrit par Sony Labou Tansi, mis en scène par Thomas Nordlund,Théâtre des Déchargeurs
     © Théo Bianconi ƒƒ article de JB Corteggiani Mâtin, quel texte ! On griffonne dans le noir, on essaye d’attraper des bouts : « Le devoir d’un condamné est d’avoir une dernière volonté. Sinon, on le tue avec une certaine mauvaise conscience. » Ou encore : « On devrait vous condamner à trente morts. – Il ne fut créé qu’une mort. – Qu’il meure par régions...