// Critiques

« Le Ciel est pour Tous » de Catherine Anne au Théâtre de l’Est Parisien

Critique de Florian Fauvernier – Crise de Foi ; diagnostic et symptômes Une famille laïque : le père (origine musulmane), la mère (origine catholique), la fille et le fils, deux jeunes adultes d’une vingtaine d’années, et la soeur de la mère (résolument athée). Le père des deux femmes vient de mourir, les laissant orphelines. Contre toute attente, la mère décide d’organiser une... 

« Dehors Peste le Chiffre Noir » de Kathrin Röggla au Rond Point

Critique de Bruno Deslot – Une oeuvre de charité ! Soixante-dix saynètes, portant chacune un numéro, fusionnent comme les comptes des entreprises frauduleuses qui participent à la survie de ceux, qu’elles endettent sereinement. « Pas le droit de craquer » lorsque Atac casse les prix ou quand Lidl fait ses offres spéciales ! Le rendez-vous bi-mensuel pris chez le coiffeur pour 11... 

« Yaacobi et Leidental » de Hanokh Levin au Théâtre du Rond Point

Critique de Bruno Deslot – En quête d’un bonheur illusoire Yaacobi et Leidental, deux amis de toujours, tentent de mettre un terme à leur relation fusionnelle car l’un d’entre eux est fermement décidé à faire l’expérience de la vie. D’inlassables parties de dominos, engagées sur le balcon de Leidental qui arrose le jeu de son thé favori, rythment le... 

« Philoctète & Ravachol » de Cédric Demangeot à la Maison de la Poésie

« Philoctète & Ravachol » de Cédric Demangeot à la Maison de la Poésie
Critique de Bruno Deslot – Deux destins malheureux Héritier des armes divines, livrées par Héraklès, Philoctète est le dépositaire de l’arc et des flèches sans lesquels Troie ne peut être prise. Philoctète invincible, mais aussi blessé et incurable, n’a jamais pardonné aux Grecs, dont Ulysse, de l’avoir abandonné neuf ans plus tôt sur une île déserte, pour ne plus avoir... 

Critique • « La Menzogna » de Pippo Delbono au Théâtre du Rond-Point

Critique •
Critique de Camille Hazard – « L’art est un mensonge qui permet de dévoiler la vérité » Voilà ce que Disait Pablo Picasso Dans le nouveau spectacle de Pippo Delbono, La Menzogna, il conviendrait plutôt de conclure que « l’art est un mensonge qui permet de révéler  le mensonge » ! Voilà la grande thématique de cette nouvelle création : le Mensonge dans tous ses états. Artiste... 

« Le Roi Nu » d’Evguéni Schwartz dans une mise en scène de Philippe Awat à la Tempête

Critique de Bruno Deslot – La fable du despotisme Une libre adaptation, de trois contes d’Andersen, pour dénoncer le conformisme et la terreur d’un pouvoir politique particulièrement coercitif. Le Porcher amoureux, La Princesse au petit pois et Les Habits neufs de l’empereur, trois contes d’Andersen, inspirent Evguéni Schwartz pour écrire Le Roi nu, une fable politique exhalant un... 

Critique • « Thé à la menthe ou t’es citron ? » de Patrick Haudecœur au Théâtre Fontaine

Critique •
Critique de Bettina Jacquemin – Acteurs calamiteux pour succession d’imprévus Une troupe de comédiens répète une pièce de boulevard : un gentleman cambrioleur s’introduit chez une aristocrate… Tout y est : le cocu, l’amant dans le placard et les quiproquos attendus. Nous sommes à quelques jours de la première, rien n’est prêt. Chez les comédiens, l’ambiance est électrique,... 

« Deux Voix » de Pasolini et Herkströter aux Amandiers

Critique de Camille Hazard – Un comédien, seul en scène, tenant en haleine tout un public pendant 1h45, ce n’est malheureusement pas souvent que l’on assiste à cela au théâtre. Et pourtant, Jeoren Willems nous tient, nous déconcerte, nous questionne, à travers une suite de monologues adaptés de plusieurs textes de P.P.Pasolini ainsi que par diverses opinions morales et sociales ... 

Diptyque Jean-Claude Fall : « Le Roi Lear » et « Richard III » de Shakespeare

Diptyque Jean-Claude Fall :
Critique de F. Fauvernier – Traîtrise, héritage, magot, luxure, folie et au bout : La mort … Fables morales sur la fausseté des sentiments, le Roi Lear et Richard III, ces deux chefs-d’œuvre de Shakespeare sont montés en diptyque par Jean-Claude Fall, désireux de mettre en valeur la tragique figure du père destructeur par son omni-présence, Lear, ou son absence, Richard. Jean-Claude... 

« Casimir et Caroline » d’Ödön Von Horvath au Théâtre de la Ville

Critique de Monique Lancri – Au Théâtre de la Ville, Casimir et Caroline ne se retrouvent que pour se perdre à nouveau ! Ödön von Horvath (1901-1938) écrit « Casimir et Caroline » en 1931. L’Allemagne, qui compte alors six millions de chômeurs, est en pleine crise. Aussi le peuple se complaît-il dans des fêtes qui lui font oublier ses soucis. C’est dans ce contexte que s’ouvre... 

« La Ronde » d’Arthur Schnitzler mis en scène par Marion Bierry

Critique d’Hervé Mestron – Du sexe à l’époque de Freud Arthur Schnitzler (1862-1931), médecin, s’est intéressé à la psychiatrie, à la dermatologie, et aux maladies vénériennes. Forcément, il a dû en voir et en entendre. Ces questions ont dépassé le cadre strict de ses consultations pour nourrir son imaginaire et donner de l’encre à son scalpel. La Ronde se présente... 

« Fantaisies, ou l’idéal féminin n’est plus ce qu’il était ! » de Carole Thibaut

Critique de Bruno Deslot – Sur les traces d’une histoire trop commune Une femme se raconte, s’interroge et tente de bousculer les diktats de l’idéal féminin, imposés par une société patriarcale. Magie de l’artifice, merveille de la cosmétique, alimentation saine et équilibrée, confortent la femme idéale dans une image de perfection « parce qu’elle le vaut bien » ! Le... 

« Saint-Germain-des-Prés Dandy », création de Isée St John Knowles au Théâtre Mouffetard

Critique de Marion Ploquin – Une galerie de portraits Sartre, Limouse, le dandysme, Boris Vian, le bee bop. Un peu plus d’une heure de spectacle qui nous plonge dans l’atmosphère exaltante du Saint-Germain-des-prés Baudelairien… La pièce s’ouvre sur l’Akadémie Duncan qui, en 1957, s’apprête à célébrer le centenaire des Fleurs du mal sur le thème du... 

« Oncle Vania » de Tchekhov au Théâtre 14

Critique de Camille Hazard – L’inertie ravageuse Comment vaincre l’incapacité d’agir ? Comment vivre, éloigné de toute réalité sociale, sans repère, sans amour, sans force ? Tchekhov nous met à la place d’un scientifique qui observerait au microscope, les membres d’une famille tentant de survivre jour après jour. Le renommé professeur Sérébriakov et sa jeune épouse Eléna...