// Critiques

« Vienne 1913 » d’Alain Didier-Weill au Théâtre du Lierre

« Vienne 1913 » d'Alain Didier-Weill au Théâtre du Lierre
Critique de Bettina Jacquemin – Destins croisés En avril 1909, dans le parc du Prater à Vienne, un jeune homme va passer la nuit de ses 20 ans sur un banc, seul avec un chien errant, tandis qu’au loin, la capitale de l’empire austro-hongrois brille de tous ses feux, en pleine effervescence artistique, scientifique et politique. Un jeune homme pauvre qui survit misérablement dans un asile,... 

« Perthus » de Jean-Marie Besset au Vingtième théâtre

Critique d’Evariste Lago – Etre ou bien paraître Passage à l’âge adulte, liberté d’initiative, reproduction de schémas parentaux, absence du père et influence étouffante de certaines mères… Vaste programme à dérouler en une heure quarante mais pari accompli pour Jean-Marie Besset qui réussi à nouer toutes ces problématiques au travers d’une histoire crédible et poignante,... 

« La Trafiquante » A partir des poèmes de Kaplan, Norac, Pittau, Roubaud et Rouzeau

Critique de Bruno Deslot – Des mots et des couleurs Des boîtes, des mots, des animaux et des poèmes, la trafiquante compose, illustre la poésie de son imagination. Mystérieuses boîtes qui ne tardent plus à s’ouvrir pour libérer la poésie illustrée de la Trafiquante. Cette jeune femme cache, au fond de ses boîtes, un monde imaginaire dont elle raconte l’histoire, enfin les histoires,... 

« La Ballade de la geôle de Reading » d’Oscar Wilde à la Maison de la Poésie

Critique d’Evariste Lago et Bruno Deslot – Une peine capitale Un jeune officier, condamné pour avoir assassiné sa femme, doit être pendu. Bouleversé par cette exécution, Oscar Wilde rédige un véritable plaidoyer contre la peine de mort. Chef d’œuvre littéraire écrit en 1897, « La Ballade de la geôle de Reading » est un poème fleuve de plusieurs centaines de vers qu’Oscar... 

Critique • « Fairy Tale Heart » de Philip Ridley aux Déchargeurs

Critique •
Critique de Denis Sanglard – La magie du conte Comment enchanter le monde quand pour tout horizon vous n’avez qu’une cité grisâtre de banlieue, la misère et un sentiment d’abandon, de désamour ? Dans un centre communautaire déserté, puisqu’il ne semble plus y avoir de communauté possible, Gidéon se réfugie. Un soir, il est rejoins par Kirsty. Que font là ces deux adolescents... 

« La Vie est un Songe » de Calderon, mise en scène William Mesguish au Théâtre 13

Critique de Monique Lancri – Sigismond enchaîné « Sigismond enchaîné, Sigismond déchaîné, Sigismond réconcilié ». Elisabeth Chailloux (qui monta la pièce en 2001) résumait ainsi « La vie est un songe ». Sigismond vit dans une tour, enfermé depuis sa naissance par son père, le roi Basyle, qui a lu dans les astres que celui-ci, après l’avoir détrôné, deviendrait un... 

« La Guerre des fils de lumière contre les fils des ténèbres » d’après Flavius Josèphe

Critique de Bruno Deslot – Le « paradoxe joséphien » D’après le récit documenté de Flavius Josèphe, la « Guerre des juifs », Amos Gitai restitue une mise en voix narrative de ce témoignage unique de l’époque romaine du Ier siècle. Représentatif de l’homme ou de l’historien, ce nom hybride dont la tradition l’a affublé, Flavius Josèphe, reflète toutes les contradictions... 

« Nuit Gravement au Salut » de Henri-Frédéric Blanc aux Déchargeurs

Critique d’Hervé Mestron – L’irrésistible pouvoir de séduction Un homme a envie d’une femme. Il ne sait pas comment lui dire, sinon avec des gros sabots, son haleine persillée et sa cravate en soie. Parce qu’il est question d’escargots dans cette pièce. D’escargots de Bourgogne, de vins millésimés, de chair. De chair humaine et d’un peu de littérature. Il est question... 

« Ivanov » de Tchekhov à la Tempête, mis en scène par Philippe Adrien

Critique de Bruno Deslot – Une douce mélancolie diurne En charge de la gestion de terres paysannes, les affaires d’Ivanov vont mal. Détachée de sa femme avec laquelle il a vécu une grande passion amoureuse, Ivanov se rend chaque soir chez les Lébédev pour retrouver Sacha. Endetté et sans argent pour payer ses ouvriers, les affaires d’Ivanov vont mal et la gestion des terres paysannes,...