// À l’affiche

Golden stage, Bot’s Kingdom, chorégraphié par Blondy Mota-Kisoka, et D.I.S.C.O, chorégraphié par Josépha Madoki, à la Grande Halle – Parc de la Villette

Golden stage, Bot’s Kingdom, chorégraphié par Blondy Mota-Kisoka, et D.I.S.C.O, chorégraphié par Josépha Madoki, à la Grande Halle – Parc de la Villette
  Bot’s Kingdom © Sylvain Torres Castillo   ƒƒ article de Hoël Le Corre Avec son Festival 100%, La Villette met une fois de plus à l’honneur la danse. Cette fois-ci, le hip-hop y est invité à se montrer dans tous ses états dans une soirée réunissant un plateau haut en couleur, avec Bot’s Kingdom du chorégraphe spécialiste de la technique du robot Blondy Mota-Kisoka et... 

La Queue du Mickey, texte Florence Muller et Eric Verdin, mise en scène Laura Monfort, au Théâtre L’instant T, à Lyon

La Queue du Mickey, texte Florence Muller et Eric Verdin, mise en scène Laura Monfort, au Théâtre L’instant T, à Lyon
  © Nadège Dupupet   ƒ article de Victoria Fourel Une salle ordinaire, un peu froide. Une feuille de présence. Des patients et patientes. Commencent des rituels, des ateliers, un travail contre la tristesse, contre le malheur, contre on ne sait trop quoi. Chacun chacune traîne son spleen, mais va devoir se réinventer à l’arrivée d’un petit nouveau, tout aussi déprimé, mais... 

Je suis un oiseau de nuit, d’après Ida ou le délire d’Hélène Bessette, mise en scène de Laurent Michelin, au Théâtre de L’épée de bois

Je suis un oiseau de nuit, d’après Ida ou le délire d’Hélène Bessette, mise en scène de Laurent Michelin, au Théâtre de L’épée de bois
  © Laurent Michelin   ff article de Denis Sanglard Qui est Ida dont nul ne pourrait dire à quoi elle ressemblait avant d’être fauchée par ce camion, les yeux baissés, toujours rivés sur ses chaussures. Ida, l’oiseau de nuit, fracassée sur le bitume, les yeux soudain et définitivement grand ouverts, son visage enfin révélé. Ida la bonne, mutique, aussi cadenassée que sa... 

Augures, conception, texte et mise en scène de Chrystèle Khodr, à la MC93 – Bobigny

Augures, conception, texte et mise en scène de Chrystèle Khodr, à la MC93 - Bobigny
  © Julie Cherki     ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot Au sol un rectangle gris lumineux se détachant sur la grisaille chamarrée de la scène, et les étoffes jaune doré, aubergine et framboise des deux actrices comme autant de coups de pinceaux. Si la référence à Rothko vient, c’est qu’Augures possède cette qualité méditative propre au toiles du peintre : on est happé immédiatement,... 

Amours (2), texte et mise en scène de Joël Pommerat, au Pavillon Villette / Festival 100%

Amours (2), texte et mise en scène de Joël Pommerat, au Pavillon Villette / Festival 100%
© Blandine Armand    ƒƒƒ article de Nicolas Thevenot  Elles sont rares et heureuses ces propositions s’interrogeant sur la jauge pertinente au regard du geste artistique qu’elles déploient. On pense bien sûr à Claude Régy qui, chemin faisant, cherchait cette écoute et relation idéales, impossible à construire au-delà d’une certaine masse critique de spectateurs. On sait aussi... 

Elenit, direction et conception Euripide Laskaridis, au 104 Paris – Théâtre de la Ville / Festival Séquence Danse Paris

Elenit, direction et conception Euripide Laskaridis, au 104 Paris - Théâtre de la Ville / Festival Séquence Danse Paris
  © Julian Mommert   ƒƒƒ article de Marguerite Papazoglou L’elenit c’est le brandname d’un matériau de construction: des plaques ondulées dont le slogan de vente fut « construisez avec le progrès, construisez avec ELLENIT »… Produit phare de l’industrie grecque des années 60 à 80, le nom qui sonne comme « hellénique » en affiche la fierté. Quelle... 

Madrigals (Monteverdi), concept et réalisation de Benjamin Abel Meirhaeghe, à La Villette / Festival 100%

Madrigals (Monteverdi), concept et réalisation de Benjamin Abel Meirhaeghe, à La Villette / Festival 100%
    © Fred Debrock fff article de Denis Sanglard Création déroutante de Benjamin Abel Meirhaeghe, artiste de l’avant-garde flamande – et l’on sait combien celle-ci est d’une inventivité radicale et passionnante -, contre-ténor, performer et metteur en scène, lequel présente à la Villette une œuvre énigmatique, d’une beauté aride et sensuelle tout à la fois. Et il faut... 

If you could see me now, chorégraphie d’Arno Schuitemaker, à l’Espace 1789 – Saint-Ouen / Festival Séquence Danse

If you could see me now, chorégraphie d’Arno Schuitemaker, à l’Espace 1789 – Saint-Ouen  / Festival Séquence Danse
  © Sanne Peper   ƒƒ article de Nicolas Thevenot Avec Arno Schuitemaker, et par sa pièce If you could see me now, la danse est affaire d’ondulation. Si l’on veut bien emprunter au champ lexical scientifique, c’est bien à une physique ondulatoire plus que corpusculaire à laquelle on assiste pendant une heure toute hypnotique. Les corps des trois danseurs, deux hommes et une femme,... 

Yé ! (L’eau), par Circus Baobab, mis en cirque par Yann Ecauvre, à la Scala Paris

Yé ! (L’eau), par Circus Baobab, mis en cirque par Yann Ecauvre, à la Scala Paris
  © Metili.net   ƒƒƒ article de Hoël  Le Corre   Sous les yeux des spectateurs qui s’installent en salle, une scène jonchée de bouteilles d’eau vides. Au centre de la scène, une seule bouteille à demie remplie. Une femme entre, se penche, ramasse la bouteille et se délecte de son contenu. Soudain, apparaissent un à un ou en meute, d’autres personnes, toutes aussi désireuses... 

Mary said what she said, de Darryl Pinckney, mise en scène de Robert Wilson, Théâtre de la Ville  / Espace Cardin  

Mary said what she said, de Darryl Pinckney, mise en scène de Robert Wilson, Théâtre de la Ville  / Espace Cardin  
    © Lucie Jansch   ƒƒ article de Emmanuelle Saulnier-Cassia   Bien sûr on pourrait dire que Bob Wilson fait toujours le même spectacle et que Mary said what she said ne fait pas exception. Bien sûr, on pourrait écrire qu’Isabelle Huppert fait du Isabelle Huppert et que Mary said what she said en est une illustration de plus. L’on pourrait aussi avancer que rien ne différencie... 

La Ferme des animaux, librement inspiré de George Orwell, texte et mise en scène Ophélie Kern à la Comédie Odéon, Lyon

La Ferme des animaux, librement inspiré de George Orwell, texte et mise en scène Ophélie Kern à la Comédie Odéon, Lyon
    © ARFI ƒƒ article de Victoria Fourel Ça commence comme un jeu dans la cour d’école. Viens, on imagine qu’on est dans une ferme. Viens, on imagine que les animaux, et ben, ils parlent. Viens, on imagine aussi qu’ils veulent leur liberté. Et ainsi de suite. La machine s’emballe et l’imaginaire aussi. L’oeuvre originale d’Orwell est là en toile de fond, mais on s’en éloigne... 

Aria da capo de Guilain Desenclos, Adèle Joulin, Areski Moreira mise en scène de Séverine Chavrier, théâtre Nanterre les Amandiers

Aria da capo de Guilain Desenclos, Adèle Joulin, Areski Moreira mise en scène de Séverine Chavrier, théâtre Nanterre les Amandiers
  © Alexandre Ah-Kye   Ƒ Article de Sylvie Boursier A quoi pensent Guilain arrimé à son basson, Areski noué à son violon, Victor soufflant dans son trombone et Adèle pliée sur son piano ?  À quoi rêvassent ces musiciens en herbe issus ou toujours au conservatoire avachis sur leur lit, ensemble ou séparément ? Séverine Chabrier, elle-même musicienne, les a rencontrés, a eu... 

Body Concert, par Ambiguous Dance Company, chorégraphié par Boram Kim, à la Grande Halle – Parc de la Villette

Body Concert, par Ambiguous Dance Company, chorégraphié par Boram Kim, à la Grande Halle – Parc de la Villette
   © Sebastian Marcovici   ƒƒ article de Hoël Le Corre   Depuis 2010, cette pièce culte venue de Corée, Body Concert tourne dans le monde entier, et c’est à la Villette qu’elle a posé ses valises dans le cadre du Festival 100%. Avec une tournée en Région parisienne dès cette saison et il est fort à parier qu’elle reviendra dans les années à venir tant elle sait semer... 

L’avare, de Molière, mise en scène de Jérôme Deschamps, au Théâtre des Abbesses / Théâtre de la Ville

L’avare, de Molière, mise en scène de Jérôme Deschamps, au Théâtre des Abbesses / Théâtre de la Ville
© Juliette Parisot   f article de Denis Sanglard Plateau nu, en fond une toile peinte de bleue qu’une lune laiteuse semble éclairer, quelques pendrillons à jardin et cour et rien d’autre. Une ambiance entre chien et loup pour dire combien on économise la chandelle en cet endroit désolé. Nul accessoire autre qu’une table qui passera et disparaitra bien vite. Jérôme Deschamps fait...